forum.decroissance.info » Forum Index forum.decroissance.info »
Lieu d'échanges autour de la décroissance
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Décroissance?

 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Politique - Culture - Société
View previous topic :: View next topic  
Author Message
Mans



Joined: 04 Oct 2005
Posts: 220
Location: Rhône-Alpes

PostPosted: 31 Jan 2006 17:42    Post subject: Décroissance? Reply with quote

on m'a demander d'exposer mes propos je le fait donc. ou du moins j'essaye.

Pour moi (bien que ce "moi" ne veuillent pas signifier que mes réfléxions sont indépendantes de toute réflexions issues du travail réflexif de quelqu'un d'autre),

La démarche décroissante implique les populations inscritent dans l'économie. ceux que j'appelerai les "occidentaux" (on peut les appelé autrement). Les occidentaux sont toutes celles et ceux qui d'une manière ou d'une autres, sont inscrits dans l'économie. C'est à dire qu'il produisent en premier lieu pour "l'échange", et ne sont en mesure de subvenir à leur besoin sans l'"échange". Cette inscription dans l'économie induit une organisation socio-politique particulière qui est basé sur une division social (entre dominant et dominé, pauvre et riche, producteur et consommateur, etc...)... ...

Cette démarche décroissante, implique un certains nombre de changement dans le rapport au monde au autres et à nous même.
La "décroissance" diffère de "l'écologie" sur le fait qu'elle est une approche pluridisciplinaire et critique non seulement les pollutions écologiques qui résultent de nos modes de vie, mais aussi et surtout l'ensemble de ce qui fait nos cultures.

et c'est ce point qui est le plus important, car il s'agit de dire, la décroissance, c'est l'approche qui prétend résoudre les problèmes sociaux, économique, politique, judiciaire, écologique, philosophique, spirituel, etc.. par la redéfinition de notre mode de vie et donc de notre perception de la realité. En reconstruisant des cultures au seins desquels la réalité est entièrement indivisé.

Elle ne dit pas, à aucun moment, que son approche est l'unversalisme, la paix universel, l'unité de tous au sein d'une méta-société planétaire, l'homme au centre de l'univers ou plus simplement du système. elle ne dit pas tel ou tel discipline (politique, écologie, économie,...) peut ou doit être réfléchis indépendamment.
bien au contraire elle remet en cause ces notions.`

Elle promeut, la décentralisation dans tout les domaines. la relocalisation de la vie. les notions "primitive" du rapport à la nature et de la place de l'homme dans la nature.

Elle n'est pas faite pour plaire ou pour séduire les masses.

La décroissance redéfinie les institutions. l'école, la médecine, l'Etat...

ce n'est pas une idées socialiste ou de gauche. c'est une approche qui ne peut s'étiquetter selon les clivages politiques gauche-droite.

la décroissance ne s'inscrit pas dans un internationalisme révolutionnaire. il ne peut qu'être multiple est donnée naissance à un miriade de groupes indépendants les uns des autres.

Ainsi l'ideal de la décroissance est la relocalisation de la vie, l'indépendance , l'autosufisance et l'autonomie des commune(auté)s.
l'autodétérmination des peuples. la renaissance des différences de modes de vies et donc la remise en cause de l'organisation national, Etatisé de la société. pour la promotion d'une multitude de groupe sociales .

la sociodiversité pour préserver la biodiversité.

bon je perds le fil est l'inspiration. ...
Back to top
View user's profile Send private message
naj'



Joined: 19 Nov 2005
Posts: 38
Location: Vénissieux

PostPosted: 31 Jan 2006 21:36    Post subject: Reply with quote

La décroissance, pour moi, c'est le mot d'ordre nécessaire pour signifier ce qu'il nous faut mettre en oeuvre, au niveau des personnes, des immeubles, des quartiers, des entreprises, pour aller vers une société qui veille le plus scrupuleusement possible à reproduire ses moyens d'existence, à adapter toutes ses productions au renouvellement ou au recyclage des matériaux et de l'énergie utilisés.

Une société de reproduction inventive... Clin d'oeil

On peut et on doit marquer des points dans ce sens sur tout plein de terrains, petits ou grands, dès maintenant. La démocratie est le levier décisif : parvenir à ce que de plus en plus de gens aient le temps de s'occuper de leurs affaires et s'en occupent effectivement, nous autres aidant à penser mais aussi apprenant à leurs côtés...

"Reproduction inventive" qui n'impliquera pas, à mon avis, de privilégier dans tous les cas l'auto-production, ni de renoncer à tout échange lointain pour la relocalisation "communautaire".

Il va nous falloir réfléchir au cas par cas (constituer des "nous" qui réfléchissent...).
Un bien nécessaire et durable, fabriqué régionalement ou nationalement dans les meilleures conditions de renouvellement des ressources et d'économie d'énergie devra être préféré à un bricolage local.
En toute lenteur !...

Le politique a de l'avenir, l'institutionnel aussi.
En toute créativité !

Et oui nous aurons besoin de savoir et de savoir-faire, bref de connaissances, de techniques et d'efficacité enfin à notre service : pour assurer une reproduction toujours meilleure de nos conditions d'existence sans entamer (ou le moins possible, car vous m'objecterez l'entropie...) le legs des générations futures.

Sûr que ça va exiger la démocratie comme jamais pour que ça se réalise dans la justice, et sûr que c'est incompatible avec l'accumulation et la surproduction au service d'actionnaires en concurrence boursière !
Back to top
View user's profile Send private message
Mans



Joined: 04 Oct 2005
Posts: 220
Location: Rhône-Alpes

PostPosted: 31 Jan 2006 21:47    Post subject: Reply with quote

merci pour ton intervention interressante naj'.

(suite de mes propos)


la décroissance est profondement anthropologique. Dans la mesure où l'approche anthropologique est par essence pluridisciplinaire.
ainsi la Décroissance est la reconnaissance du caractère non primitif des société dites "primitive". la reconnaissance du non sousdéveloppement des peuples dits sous-développé. la reconnaissance du complet développement de toutes ces cultures longtemps dénigré par les sociétés issu de l'expension du monothéisme et de celle du commerce et du concept socio-politique de division du social, en classe, hierarchie, corps de métier...

c'est pourquoi il n'est pas si facile de parler de décroissance.
prenons l'exemple de "l'outil".
un outil décroissant serai un outils qui soit fabriquer avec des matériaux renouvelable et donc d'origine organique, tel que du bois.
Pourquoi? eh bien parce que comme l'explique goergescu Roegen dans son fameux livre, le principe d'entropie implique que toute choses subissant une disperssion inéluctable, les matériaux comme les métaux sont destiné dans un avenir plus ou moins proche à ne plus exister. car leur taux de disperssion global sera trop important. déja les ressource en métaux courant baissent à grande vitesse.
de plus d'être fabriquer avec des matériaux renouvlable un outils décroissant doit être facilement reproductible. c'est à dire que celui qui l'utilise doit être en mesure de le refabriquer s'il venait à l'endommager. à la fois pour que le "savoir-faire cet outil" puisse être stocké en chaque utilisateur afin qu'il ne risque pas de se perdre, mais aussi pour permettre l'indépendance de celui qui à besoin de l'outil. car au m^$eme titre que le paysan doit garder à chaque récolte la semence de l'année qui suit, sous peine d'être dépendant du semencier, et de perdre ainsi un savoir faire, qui tendraient donc à se centralisé entre les mains d'une minorité, il doit être capable de reproduire ces propres outils, sous peine de dépendre d'un fabricant et donc de "l'échange".

En effet La décroissance avance cela. que la recherche d'autonomie (et donc de polyvalence) est à la fois garante de l'indépendance de chacun, mais aussi de la disperssion du savoir. cette disperssion du savoir, permet donc d'éviter (en partie parce qu'il y a d'autres facteur limitant que je n'aborderai pas ici) la professionalisation et par la même la division entre détenteur du savoir et non détenteur. la domination des uns sur les autres est éviter...

au terme de leur raisonnnement les précurseurs de la Décroissance ont constater que c'est en prenant exemple sur l'organistion socio-politique et culturel des peuples dit sous développé et ou primitif que les occidentaux pourrait équilibrer leur relations à eux même au monde et aux autres.

que donc l'épanouissement individuel et collectif et la protection de l'environnement étaient des problématique qu'une grande majorité des cultures avaient su résoudre.

car il n'y a pas de hierarchie d'évolution entre les primitif ou les sous développé et les occidentaux moderne.
mais paralellisme. chaque culture ayant eux une évolution différnete.

par exemple les société primitive n'ont pas une économie de subsistance ( ne font pas que survivre) mais si il ne produis pas de surplus, c'est pas choix. elle sont même les première et unique société d'abondance. sachant que le temps de travail journalier pour satisafaire les besoin physiologique n'est chez elle que de 3h environ par jour.


je part un peu dans tout les sens, maios ca c parce que je ne suis pas universitaire, je n'est pas la "méthode" scientifique au bout des doigt.

Pour finir, la décroissance est un démarche bien plus révolutionnaire qu'il n'y paraît pour celles et ceux qui découvre ce mouvement au travers des média "décroissant" ou grace au politicien en herbe de la décroissance.

ce que ces journaliste et politicien répandent c'est une sauce réformiste, voir un poil révolutionnaire sur certains point essentiel et à la fois superficiel de la décroissance. je ne dis pas qu'ils ont tort. mais qu'il essaye de vulgarisé un concept qui risque du coup de ne plus avoir le même sens pour tous.

c'est un choix de vouloir convertir la france entière à la décroissance. mais pour que la décroissance est lieu, c'est à dire que les société moderne accepte de reconnaitre les sociétés primitive et sous développé comme étant plus équilibrer qu'elle, et comme étant des modèles importants pour une reconstruction en profondeur de tout les pans de la sociologie et la psychologie de l'homme moderne, il ne faut pas avoir peur de dire clairement dès le début ce que "La décroissance" affirme.
et cela je ne l'ai pas vue, ni à la Marche, ni aux EGDE ni sur ce forum.

parce que si ici meme les uns et les autres ne sont pas d'accord sur la définition de se qu'est et ce qu'implique la décroissance comment avoir une crédibilité auprès de ceux qui ne savent pas de quoi il s'agit.

la décroissance n'est pas l'affaire d'un élite. mais il n'est pas l'affaire non plus de réactionnaire. il est l'affaire de personne réfléchis et en mesure de n'avoir peu ou pas de préjugé dans quelque domaine que ce soit. capable de tenir compte de tout les apport de toute les discipline et nottament celles de science humaine, mais aussi de la vie quotidienne.
capable de relativisé et surtout de reconnnaitre que l'occident n'à rien à offrir aux peuples autochtone, que c'est eux qui ont tout à nous apprendre.

la décroissance par son souci du "durable" se réfléchis sur plusieurs générations. et c'est pourquoi les choix technologique économique politique et donc par essence culturel doivent se faire avec cette perspective de constructions, à terme de sociétés locales, autosuffisante, et équilibrer.
Back to top
View user's profile Send private message
Zennn



Joined: 16 Nov 2005
Posts: 470

PostPosted: 01 Feb 2006 14:42    Post subject: Reply with quote

Tu devrais dire "Ma décroissance". Parce que manifestement on a pas les mêmes.

Ceci dit, je comprend et respecte tes idées même si je ne les partage pas.
Back to top
View user's profile Send private message
Mans



Joined: 04 Oct 2005
Posts: 220
Location: Rhône-Alpes

PostPosted: 01 Feb 2006 15:21    Post subject: Reply with quote

merci pour ton respet. mais tu me manque justement de respect en détourant mes propos pour me faire dire ce que je ne dis pas. ce n'est pas ma décroissance. car contrairment à toi je ne base pas mes propos sur la simple toute puissance présuposé de ma pensée. et non je m'interresse aussi à la pensée des autres qui ont avant moi réfléchis sur le sujet.
est-ce ton cas?
Back to top
View user's profile Send private message
pm86



Joined: 15 Nov 2005
Posts: 116

PostPosted: 01 Feb 2006 16:04    Post subject: Reply with quote

Et ça recommence : "ce n'est pas ma décroissance. car contrairment à toi je ne base pas mes propos sur la simple toute puissance présuposé de ma pensée. et non je m'interresse aussi à la pensée des autres qui ont avant moi réfléchis sur le sujet.
est-ce ton cas?"


Mais, que diable, peux-tu garder un peu ton sang froid dès que l'on est pas d'accord avec toi ! Et te départir un peu de ce ton doctoral voire condescendant.

Pourtant, ton exposé est très interressant et permet de mieux comprendre tes prises de positions par ailleurs. Libre ensuite à chacun, sur la base de ses lectures et/ou de ses réflexions personnelles d'aboutir à des conclusions différentes.

Tu dit : "au terme de leur raisonnnement les précurseurs de la Décroissance ont constater que c'est en prenant exemple sur l'organistion socio-politique et culturel des peuples dit sous développé et ou primitif que les occidentaux pourrait équilibrer leur relations à eux même au monde et aux autres."

Il y a, pour moi, une nuance entre "prendre exemple" et "reproduire à l'identique". D'autant que "les peuples" en questions sont loin d'avoir opté pour une seule et unique solution. Or, les principes communautaires que tu retiens correspondent souvent à des cas particulier, voire ultra minoritaires.
Back to top
View user's profile Send private message
Zennn



Joined: 16 Nov 2005
Posts: 470

PostPosted: 01 Feb 2006 16:58    Post subject: Reply with quote

Mans wrote:
merci pour ton respet. mais tu me manque justement de respect en détourant mes propos pour me faire dire ce que je ne dis pas. ce n'est pas ma décroissance. car contrairment à toi je ne base pas mes propos sur la simple toute puissance présuposé de ma pensée. et non je m'interresse aussi à la pensée des autres qui ont avant moi réfléchis sur le sujet.
est-ce ton cas?


Tu es dans la négative et l'opposition. Ce qui est souvent le cas des gens trop radicaux.

Je disais que c'était ta décroissance tout simplement parce que c'est l'idée que toi tu t'en fais. A partir de lectures de différents auteurs certes mais ça n'empêche pas que je m'en fais une idée différente et que chacun d'ailleurs s'en fait certainement une idée différente.

Je ne vois pas où est le manque de respect là dedans.

Ceci dit, dans le genre hôpital qui se fout de la charité, tu te poses là ...

PS : et je ne suppose pas ma pensée toute puissante hélas (ou heureusement plutôt). J'essaye d'avoir des idées étayées par des raisonnements construits, voilà tout.
Back to top
View user's profile Send private message
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Politique - Culture - Société All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  
You can post new topics in this forum
You can reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot vote in polls in this forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group