forum.decroissance.info » Forum Index forum.decroissance.info »
Lieu d'échanges autour de la décroissance
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

L'éco-tartufferie: le revenu minimum garanti de decroissance
Goto page Previous  1, 2
 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Sortir de l'économie ?
View previous topic :: View next topic  
Author Message
zarf



Joined: 23 Aug 2006
Posts: 49

PostPosted: 29 Jun 2007 15:02    Post subject: Reply with quote

Quote:
...avec un tel revenu on se retrouverai avec une armée de gens ne voulant plus rien faire , ce qui produirait la faillite du système social..

La faillite du système? Le suicide économiquement assisté de l'économie? L'auto-liquididation du Capital? Une mise à mort rapide et efficace?
Damned, Sable, mesure tes propos, de tels discours pourraient, bien involontairement peut-être, lézarder le front des théoriciens du refus du revenu.
Et si en plus les salariés en profitent pour laisser libre cours à leurs pulsions immorales de fainéants jouisseurs et donc se mettent à rejeter en masse tous ces merveilleux emplois de merde qu'ils occupaient (ou qui les occupaient?) jusqu'alors, là c'est vraiment la chienlit!
Qui va ramasser les poubelles?
Que ferions-nous si nous étions payés à ne rien faire?
_________________
Shut up & be happy
Back to top
View user's profile Send private message
Deun



Joined: 14 Mar 2005
Posts: 1536
Location: Colombes(92)

PostPosted: 29 Jun 2007 17:33    Post subject: Reply with quote

Quote:
Que ferions-nous si nous étions payés à ne rien faire?


Je vois deux possibilités : 1/ on brûle l'argent et on auto-produit ce que l'on estime nécessaire (pas facile mais radical) 2/ on achète des choses fabriquées par des gens payés à le faire (facile, permet la "convergence" des "luttes").

Si on y réfléchit bien, on est quasiment déjà en train de vivre cette deuxième possibilité dans nos contrées, à travers l'argent (d'où qu'il vienne) servant à se payer légalement le travail d'autrui, qu'il s'agisse du migrant polonais cultivant nos radis bio ou de l'ouvrier chinois s'empoisonnant à recycler les outils des "travailleurs de l'information". Comme aujourd'hui, le principal problème de l'économie du revenu-inconditionnel-chez-nous est de maintenir 90% de la population à l'écart de ce mode de vie. Un risque à prendre pour se donner le temps d'inventer l'usine à fabriquer des robots à tout faire ?
Back to top
View user's profile Send private message
pm86



Joined: 15 Nov 2005
Posts: 116

PostPosted: 02 Jul 2007 9:34    Post subject: Reply with quote

Dis moi Sable, sais-tu comment on peut vivre en mangeant des billet de banque ou s'habiller avec des écritures comptables ?

Dix personnes assises à côté d'un champ de pommes de terre et à qui on distribue une poignée de billets de banque ne survivront que si quelqu'un se décide à les arracher, les patates !!

Distribuer un "revenu universel ET inconditionnel" sans préciser qui produit quoi, comment et pourquoi me semble le summum de la fétichisation de l'argent-roi et la négation totale de l'économie réelle.

Revenons un peu à quelques fondammentaux. Pour assurer son existence il n'existe que 3 possibilités :

- subvenir soi-même à ses propres besoins (cueillette, chasse, autoproduction...) ;

- participer à une production collective ou échanger équitablement ses excédents contre ce qui nous manque ;

- s'approprier le fruit du travail des autres.
Back to top
View user's profile Send private message
Yog



Joined: 30 Oct 2005
Posts: 553
Location: Neverwhere

PostPosted: 02 Jul 2007 20:26    Post subject: Reply with quote

Quote:
Revenons un peu à quelques fondammentaux. Pour assurer son existence il n'existe que 3 possibilités :

- subvenir soi-même à ses propres besoins (cueillette, chasse, autoproduction...) ;

- participer à une production collective ou échanger équitablement ses excédents contre ce qui nous manque ;

- s'approprier le fruit du travail des autres.


J'en vois une de plus : l'héritage (où la ce n'est pas toi qui t'approprier quelque chose mais quelqu'un qui te l'offre)

Pour avoir vaguement suivit les explications il y a très longtemps de ces histoire de revenu minimum une des justifications tient dans le fait que nous bénéficions tous de connaissances et d'infrastructures qui ont été financé et réalisé bien avant notre naissance. Il serait donc normal que la contribution de ces travaux à notre économie soient équitablement répartie.
_________________
Travailler mieux pour vivre mieux.
Back to top
View user's profile Send private message
pm86



Joined: 15 Nov 2005
Posts: 116

PostPosted: 03 Jul 2007 10:36    Post subject: Reply with quote

Quand je parle "d'appropriation du fruit du travail des autres" je ne sous-entend pas que ce soit obligatoirement par la force. Il n'y a pas non plus de jugement moral ici, et je range dans cette catégorie aussi bien le mendiant (qui bénéficie de la charité volontaire) que le voleur (qui se sert sans demander), le patron (qui garde pour lui une partie de la richesse produite par d'autres) ou l'héritier (a qui on confie les biens d'un mort), ainsi que tout allocataire d'un "revenu incondtionnel" (a qui on distribue des "titres de propriété" sur des biens produits par les autres).

Un autre aspect concernant l'héritage : il ne s'agit pas d'un revenu mais d'un transfert de patrimoine. Or, le patrimoine n'est pas en lui-même producteur de richesse, il doit pour cela être "mis en valeur". Et on retombe alors dans les 3 catégories que je décrivais précédemment.

"Il serait donc normal que la contribution de ces travaux à notre économie soient équitablement répartie." Cet argument est effectivement en faveur d'une "allocation de moyens d'assurer son autonomie" inconditionnelle, celle-ci, et non pas "en contrepartie d'un service solidaire" comme je l'évoquais dans le début de cette discussion.
Back to top
View user's profile Send private message
Yog



Joined: 30 Oct 2005
Posts: 553
Location: Neverwhere

PostPosted: 03 Jul 2007 11:12    Post subject: Reply with quote

Quote:
Quand je parle "d'appropriation du fruit du travail des autres" je ne sous-entend pas que ce soit obligatoirement par la force. Il n'y a pas non plus de jugement moral ici, et je range dans cette catégorie aussi bien le mendiant (qui bénéficie de la charité volontaire) que le voleur (qui se sert sans demander), le patron (qui garde pour lui une partie de la richesse produite par d'autres) ou l'héritier (a qui on confie les biens d'un mort), ainsi que tout allocataire d'un "revenu incondtionnel" (a qui on distribue des "titres de propriété" sur des biens produits par les autres).


Ah ok dans ce cas je peux te suggèrer de plutot utiliser le verbe "obtenir" parce que "s'approprier" ça indique forcément une usurpation de la propriété en recourant à l'indélicatesse, la violence ou la ruse (d'où ma mauvaise compréhension).


Quote:
Un autre aspect concernant l'héritage : il ne s'agit pas d'un revenu mais d'un transfert de patrimoine. Or, le patrimoine n'est pas en lui-même producteur de richesse, il doit pour cela être "mis en valeur". Et on retombe alors dans les 3 catégories que je décrivais précédemment.


Quelqu'un qui hériterait d'un Pomerol 1998 ne serait pas forcément d'accord avec cette affirmation Clin d'oeil
_________________
Travailler mieux pour vivre mieux.
Back to top
View user's profile Send private message
pm86



Joined: 15 Nov 2005
Posts: 116

PostPosted: 06 Jul 2007 21:32    Post subject: Reply with quote

... à condition de faire l'effort de la déboucher la bouteille Mort de rire

je te rapelle que le vin bouché c'est bon mais le vin débouché c'est meilleur Mort de rire
Back to top
View user's profile Send private message
economiste
Guest





PostPosted: 07 Mar 2008 17:57    Post subject: Reply with quote

Quote:
Comment ? Quelle est la différence entre monétariser et marchandiser ?

Et les monnaies affectées? Chez les kanakes, lorsque l'on "fait la coutume" on apporte du tabac et du tissu (je crois) et pas des euros. Il me semble qu'il y a d'autres exemples dans les sociétés dites "primitives". Plaques de cuivre chez certains amérindiens? Mais peut-être n'est-ce pas là ce que vous appelez "monétariser"?
Back to top
economiste
Guest





PostPosted: 07 Mar 2008 18:08    Post subject: Reply with quote

Deun wrote:
Personnellement si je suis capable d'entretenir directement ce que j'estime nécessaire parmi mes conditions de vies, sans échange d'argent et solidairement avec plusieurs collectifs, alors je suis même prêt à accepter que d'autres, ailleurs, puissent continuer à jouer aux marchands. C'est mon côté réformateur

Ecolo-Techno-Capitalisto-Traître! Mort de rire
Back to top
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Sortir de l'économie ? All times are GMT + 1 Hour
Goto page Previous  1, 2
Page 2 of 2

 
Jump to:  
You can post new topics in this forum
You can reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot vote in polls in this forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group