forum.decroissance.info » Forum Index forum.decroissance.info »
Lieu d'échanges autour de la décroissance
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Vivre simplement (Silence)
Goto page Previous  1, 2
 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Pratiques de la décroissance
View previous topic :: View next topic  
Author Message
Marti



Joined: 08 Feb 2010
Posts: 18

PostPosted: 16 Mar 2010 16:20    Post subject: Reply with quote

Je me joins à toi pour saluer un grand monsieur (pas de sujet consacré apparemment donc j'écris ici).

Un homme qui avait fui le show-business, qui était simple mais surtout un artiste qui maniait les mots formidablement bien, avec une musique qui donnait des frissons et qui était engagé sur de nombreux combats.

Merci.
Back to top
View user's profile Send private message
barbajohan



Joined: 26 Mar 2010
Posts: 5
Location: comtat de nissa

PostPosted: 26 Mar 2010 19:29    Post subject: Reply with quote

Kercoz wrote:
Je me sers du titre de ce fil pour un coup de chapeau a JEAN FERRAT qui vient de nous laisser a notre triste sort . Ce type avait des couilles ; Des 70 il décide de laisser tomber le show biz et s'installe en ardèche en refusant tout compromis .
Vaguement entendu un reportage dur FR inter ou cult. ou il disait ses difficultées a s'implanter , du fait du manques de "racines" . Ceux "qui sont nés quelqies part " savent l'importance de ces racines et la vanité des transplantations qui font de nous d'eternels infirmes .Ne pas avoir de passé c'est comme ne pas avoir de jambes ou ne pas avoir d'avenir.
La modernité néglige ce fait qui pourtant est partie intégrante de notre entité.

Je ne salue pas l'artiste qu'il méprisait mais l'artisan.


C'est courageux de dire ça de nos jours dans les milieux dit progressistes et universalistes.
Les racines et l'identité c'est plutôt mal vu .
On est pret à reconnaitre la différence de celui qui vient d'autres continents, mais celles des autres peuples conquis par le fils de l'épée et le feux d'artillerie sur le territoire même de la république française; c'est une autre histoire.
Les chemins de mon pays sont les pages du grand livre de l'univer. Quant je les parcours, j'en tourne les pages.
_________________
y en a pas un sur cent, mais pourtant ils existent.
Back to top
View user's profile Send private message
mib02



Joined: 31 Aug 2008
Posts: 86

PostPosted: 28 Mar 2010 1:24    Post subject: Reply with quote

bonsoir,

Et VOLTAIRE, la conclusion de Candide "il faut cultiver son jardin". Celui qui cherchait l'ELDORADO et qui fini par se rendre compte que le bonheur est simple et qu'il suffit de cultiver son jardin pour être heureux. Serais-ce la comparaison de toute l'histoire de l'homme ? La recherche du bonheur par l'assouvissement de ses besoins, jusqu'à se réveiller et se rendre compte que la terre dont il s'est affranchit, lui donne son bonheur futur (sa survie ).
Back to top
View user's profile Send private message
Kercoz



Joined: 20 Sep 2008
Posts: 967
Location: bordeaux

PostPosted: 28 Mar 2010 9:26    Post subject: Reply with quote

FREUD a dit la meme chose sur la fin de sa vie. Qu'il avait perdu sont temps et l'aurait mieux occupé a son jardin .
Je suis d'accord vec lui : la psy n'a que peu d'interet, elle ne constate et ne soigne que les conséquences , seule la SOCIOLOGIE peut entrevoir les causes initiales des dérangements societaux et donc individuels .
(Ca n'engage que moi)
Back to top
View user's profile Send private message
Guest






PostPosted: 21 May 2010 23:12    Post subject: Reply with quote

Une vieille légende hindoue, actualisée dans le bas du texte par Nidish, raconte qu’il y eut un temps où tous les hommes étaient des dieux. Mais ils abusèrent tellement de leur divinité que Brahma, le maître des dieux, décida de leur ôter le pouvoir divin et de le cacher à un endroit où il leur serait impossible de le retrouver.

Le grand problème fut donc de lui trouver une cachette.

Lorsque les dieux mineurs furent convoqués à un conseil pour résoudre ce problème, ils proposèrent ceci : “Enterrons la divinité de l’homme dans la terre.” Mais Brahma répondit : “Non, cela ne suffit pas, car l’homme creusera et la trouvera.”

Alors les dieux répliquèrent : “Dans ce cas, jetons la divinité dans le plus profond des océans.”

Mais Brahma répondit à nouveau : “Non, car tôt ou tard, l’homme explorera les profondeurs de tous les océans, et il est certain qu’un jour, il la trouvera et la remontera à la surface.”

Alors les dieux mineurs conclurent : “Nous ne savons pas où la cacher car il ne semble pas exister sur terre ou dans la mer d’endroit que l’homme ne puisse atteindre un jour.”

Alors Brahma dit : “Voici ce que nous ferons de la divinité de l’homme : nous la cacherons au plus profond de lui-même, car c’est le seul endroit où il ne pensera jamais à chercher.”

Depuis ce temps-là, conclut la légende, l’homme a fait le tour de la terre, il a exploré, escaladé, plongé et creusé, à la recherche de quelque chose qui se trouve en lui.
Back to top
Guest






PostPosted: 21 May 2010 23:16    Post subject: Reply with quote

pour Ferrat et ce qu'il pensait de la reconnaissance, de la célébrité et du bussnes, voir sa chanson la voie lactée :


Avant que mes chansons ne fassent des recettes
J'étais un paria du monde des affaires
Il parait qu'à présent c'est fou ce qu'on m'achète
Je suis considéré autant qu'un camembert

Jesus-Marie
Quelle décadence
Quelque chose est pourri
Dans mon royaume de France

J'aurais pu après tout n'être que concoyotte
Que fourme méconnu qui reste sur l'étal
Que ces petits carrés à la crème pâlotte
Qui n'ont aucune chance avec le Capital

Bien qu'étant de la gueule si je ne suis en fait
Pour les uns qu'un fromage pour les autres un poète
Je vous avoue messieurs n'avoir pas mérité
Ni cet excès d'honneur ni cette indignité


J'étais un bon garçon ni plus fin ni plus bête
Qu'un tas de va-nu-pieds qui n'en font qu'à leur tête
Mais depuis que mon jour de gloire est arrivé
Je dois faire des choses dont j'n'avais pas idée

Pour avoir en effet goûté ses coups de trique
Je n'étais pas copain de la force publique
Bousculé par la foule je me vois aujourd'hui
Contraint d'app'ler les flics et de leur dire merci

Je tapote des joues j'embrasse des enfants
Et je fais des risettes autant qu'un président
Si je n'avais encore un peu d'égards pour moi
Je dirais que je suis une vraie fille de joie

Mais qu'on soit fille de joie ou fromage ou poète
On vous jette dehors quand boude le client
Moi Messieurs des Finances qui sait ce que vous êtes
Je n'attendrai pas d'être tout à fait coulant

Jésus-Marie
Quelle décadence
Quelque chose est pourri
Dans mon royaume de France
Back to top
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Pratiques de la décroissance All times are GMT + 1 Hour
Goto page Previous  1, 2
Page 2 of 2

 
Jump to:  
You can post new topics in this forum
You can reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot vote in polls in this forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group