forum.decroissance.info » Forum Index forum.decroissance.info »
Lieu d'échanges autour de la décroissance
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Fête de la science 2009

 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Science - technique - energie - ressources
View previous topic :: View next topic  
Author Message
NedLudd



Joined: 24 May 2005
Posts: 75
Location: Paris

PostPosted: 16 Nov 2009 14:40    Post subject: Fête de la science 2009 Reply with quote

Il fut un temps où il y avait la Fête-Dieu. Aujourd'hui on a la Fête-Science. Chaque société honore la divinité tutélaire à qui elle doit sa puissance et sa légitimité...

La Fête-Science de cette année se fait sous les figures tutélaires de Galilée et de Darwin.

Sur Galilée :

Quote:
L’affaire Galilée est en fait une affaire politique, beaucoup plus que religieuse. Elle repose essentiellement sur une erreur politique fondamentale de Galilée, la même d’ailleurs que certains de ses successeurs tels Oppenheimer (physicien américain, «père » de la bombe atomique).

De fait, les scientifiques souvent croient tellement à l’autonomie et à la supériorité de la science, que du coup, ils se remettent pieds et poings liés entre les mains du pouvoir politique. Ainsi, Galilée est au début du XVIIe siècle professeur à Padoue, dans la République de Venise. Il travaille pour un assez maigre salaire, en tant que professeur à l’université, et il trouve que ses charges d’enseignement sont trop lourdes, car il veut développer ses recherches. Il écrit alors à l’un de ses collègues, en 1609 :

« Obtenir d’une République, bien qu’elle soit resplendissante et généreuse, un salaire sans servir le public, cela n’est pas habituel. Car pour retirer un profit du public, il faut satisfaire le public et non pas un seul particulier. Et aussi longtemps que je suis capable de faire cours et de servir, aucun homme d’une République ne peut m’exempter de cette charge en me laissant mes émoluments. En somme, je ne peux espérer une pareille commodité de personne d’autre que d’un prince absolu ».

Un peu plus tard, il écrira dans une autre lettre : « J’ai de grands et plus admirables projets, mais ils ne peuvent servir, ou, pour mieux dire, être mis en oeuvre que par des princes ». Que fait alors Galilée en 1610 ? Il quitte Padoue et va à Florence, où il devient mathématicien du grand Duc. Et de fait, alors que la République de Venise l’aurait protégé contre les emprises de l’Inquisition, il se lie au grand Duché de Florence qui, quelques années après, le livrera à Rome. C’est bien une erreur essentiellement politique, que reproduiront beaucoup de ses collègues dans les années à venir.

Jean-Marc LEVY-LEBLOND, La science est-elle démocratique ?, conférence d’août 2000 (disponible sur Internet).


sur Darwin :

Tour le monde en fait le "père de l'évolution" qui aurait bouleversé la vision de l'homme dans la nature...

Or, Darwin ne fait pas de théorie de l'évolution, il se contente d'expliquer "l'origine des espèces", c'est-à-dire explique leur adaptation non plus par les "création spéciales" (par l'intervention de Dieu), mais par le mécanisme aveugle et impersonnel de la sélection naturelle. Ce qui n'est qu'une petite partie du problème de l'évolution.

Darwin ne parle pas des origines de l'homme dans "L'origine des espèces", mais tout le monde glosera sur "l'homme qui descend du singe". Or, c'est Lamarck qui avance cette idée 50 ans auparavant dans sa Philosophie Zoologique en 1809. Tout le monde a, à l'époque, vu dans les idées de Darwin une simple resucée de celles de Lamarck. En fait, Lamarck fait descendre l'homme des "quadrumanes", et non du singe.

Quand à l'origine de la vie, Darwin n'en parle pas. Tout au plus il l'attribue à la volonté divine au détour d'une phrase à la fin de "L'origine des espèces" - il n'arrive donc pas à se défaire de l'idée des "créations spéciales" !!! Lamarck l'attribue à la génération spontanée parce qu'il conçoit le vivant comme un processus physico-chimique, et à partir de la élabore une théorie des êtres vivant - on ne trouvera rien de tel chez Darwin, 50 ans plus tard.

Voir, pour plus de précisions : Aux Origines du Darwinisme

Autrement dit, on célèbre aujourd'hui la science sous l'égide d'un arriviste et d'un imposteur...

A Suivre...
Back to top
View user's profile Send private message
NedLudd



Joined: 24 May 2005
Posts: 75
Location: Paris

PostPosted: 22 Nov 2009 14:06    Post subject: Reply with quote

« Il me lut un jour un passage d’un livre du XIXe siècle, sur la façon d’élever les porcs dressés pour déterrer des truffes ; c’était un très beau passage, racontant dans le style soutenu, propre à ce siècle, comment la raison de l’homme utilise, conformément à sa vocation, la gloutonnerie concupiscente des porcs à qui on lance des glands chaque fois qu’ils déterrent des truffes.

Un élevage rationnel de cette sorte était, selon Rappaport, ce qui attendait les savants et qui, en fait, avait déjà été mis en pratique, ainsi que notre cas le démontrait. Il m’exposa son pronostic avec un parfait sérieux. Un commerçant en gros ne s’intéresse pas au monde des expériences spirituelles vécues par un porc dressé à courir après des truffes ; ce monde-là n’existe pas pour lui, il ne s’intéresse qu’au résultat de l’activité des porcs ; et il n’en est pas autrement de nous et de nos supérieurs.

La rationalisation de l’élevage des savants était rendue plus difficile, il est vrai, par des reliquats de tradition, des manières de voir irresponsables héritées de la Révolution française. Mais l’on pouvait estimer que c’était là une situation transitoire. En dehors de porcheries parfaitement installées — j’entends de laboratoires étincelants —, il fallait préparer d’autres installations encore, qui nous délivreraient de toutes les frustrations possibles. Par exemple, un travailleur scientifique satisferait ses instincts d’agression dans une salle pleine de poupées à la semblance de généraux et autres satrapes, parfaitement faites pour être rossées, de même qu’il trouverait des endroits spéciaux faits pour absorber son énergie sexuelle, etc. S’étant déchargé ici et là, il pourrait, disait Rappaport, se consacrer, lui porc savant que plus rien déjà ne venait troubler, à la chasse aux truffes, au plus grand profit des puissants et pour la perte de l’humanité, ainsi que l’exige de lui la nouvelle période historique. »

Stanislas Lem, La voix du maître, 1968
(éd. Denoël, coll. Présence du Futur, trad. du Polonais, 1976)
Back to top
View user's profile Send private message
NedLudd



Joined: 24 May 2005
Posts: 75
Location: Paris

PostPosted: 03 Dec 2009 15:13    Post subject: Reply with quote

Robert Musil, L'homme sans qualités, 1928.
Tome I, ch. 72, pp. 378-386.

La science sourit dans sa barbe,
ou
Première rencontre avec la Mal.


[…] C'était des hommes chez qui grondait, comme le feu sous le chaudron, une certaine tendance au Mal.

Bien entendu, cette remarque semble paradoxale, et un professeur d'université en présence duquel on la risquerait répliquerait probablement qu'il se contente de servir la Vérité et le Progrès, et ne veut rien savoir d'autre. C'est là l'idéologie de sa profession. Toutes les idéologies de profession sont évidement nobles ; les chasseurs, par exemple, bien loin de s'intituler "bouchers des forêts", se proclament très haut "amis officiels des animaux et de la nature". […] Il ne faut donc pas faire trop de cas de la forme que prend une activité quelconque dans la conscience de ceux qui l'exercent. (p. 379)

On peut rappeler dès l'abord la singulière prédilection de la pensée scientifique pour ces explications mécaniques, statistiques et matérielles auxquelles on dirait que l'on a enlevé le cœur. Ne voir dans la bonté qu'une forme de l'égoïsme ; rapporter les mouvements du cœur à des sécrétions internes ; […] expliquer la fameuse liberté morale du caractère comme un appendice automatique du libre échange ; […] sentir la parenté de l'extase avec l'aliénation mentale ; […] : de telles idées, qui dévoilent en effet dans une certaine mesure les trucs de l'illusionnisme humain, bénéficient toujours d'une sorte de préjugé favorable et passent pour particulièrement scientifiques. C'est sans doute la vérité que l'on aime en elles : mais tout autour de cet amour nu, il y a un goût de la désillusion, de la contrainte, de l'inexorable, de la froide intimidation et des sèches remontrances, une maligne partialité ou tout au moins l'exhalaison involontaire de sentiments analogues. (pp. 381-382)

Le fait est là aujourd'hui que la deuxième pensée, quand ce n'est pas la première, de tout homme qui se trouve confronté à quelque phénomène imposant, fût-ce simplement par sa beauté, est inévitablement celle-ci : « Tu ne va pas me la faire, je finirais bien par t'avoir ! » Et cette rage de tout abaisser, caractéristique d'une époque qui n'est pas seulement persécutée, mais persécutrice, ne peut plus simplement être confondue avec la distinction naturelle que la vie établit entre le sublime et le grossier ; c'est bien plutôt, dans notre esprit, un trait de masochisme, l'inexprimable joie de voir le bien humilié et même détruit avec une si merveilleuse aisance. (p. 385)
Back to top
View user's profile Send private message
NedLudd



Joined: 24 May 2005
Posts: 75
Location: Paris

PostPosted: 13 Apr 2010 15:35    Post subject: Reply with quote

Max Planck, Initiation à la physique, éd. Flammarion, 1941.

Les grandes idées scientifiques n’ont pas coutume de conquérir le monde par l’adhésion de leurs adversaires qui auraient fini par se convaincre peu à peu de leur vérité et par les adopter. Il est toujours très rare de voir un Saül devenir un Paul. Ce qui arrive, c’est que les adversaires de l’idée nouvelle finissent par mourir, et que la génération suivante s’élève dans son climat. Qui possède la jeunesse possède l’avenir.
Back to top
View user's profile Send private message
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Science - technique - energie - ressources All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  
You can post new topics in this forum
You can reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot vote in polls in this forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group