forum.decroissance.info » Forum Index forum.decroissance.info »
Lieu d'échanges autour de la décroissance
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

L'économie hydrogène en question.

 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Science - technique - energie - ressources
View previous topic :: View next topic  
Author Message
Kobayashi



Joined: 08 Apr 2004
Posts: 1885

PostPosted: 20 Jun 2006 16:06    Post subject: L'économie hydrogène en question. Reply with quote

Quote:
La société de l'hydrogène est encore loin

Pour les participants à la 16e Conférence mondiale de l'énergie hydrogène, qui s'est tenue du 13 au 16 juin à Lyon, la patience est encore une vertu cardinale. En dépit de l'enthousiasme des chercheurs, des industriels et des financiers impliqués dans le développement de ce nouveau secteur énergétique, l'avènement d'une "société hydrogène" est encore une perspective lointaine.

Pour l'Agence internationale de l'énergie (AIE), l'humanité utilisera ses énergies actuelles en stabilisant progressivement ses émissions de dioxyde de carbone (CO2) jusqu'en 2050. Dévoilant les grandes lignes d'un rapport qui sera remis dans les prochains jours au G8, Claude Mandil, directeur exécutif de l'AIE, a déclaré qu'à compter de 2050 l'hydrogène devra "jouer un rôle crucial" dans l'économie mondiale pour "permettre une réduction progressive des émissions de gaz à effet de serre".

On en est encore loin. L'utilisation de l'hydrogène (H2) dans le secteur des transports demeure anecdotique et suspendu à des programmes subventionnés. Et ce malgré la récente augmentation des prix du pétrole et les inquiétudes croissantes liées aux effets du CO2 sur le climat. Néanmoins, les projets se multiplient. La Commission européenne a annoncé le lancement d'un programme de démonstration visant à mettre en circulation 158 véhicules électriques à pile à combustible - la plupart intégrés à des réseaux de transport public - en Allemagne, en Italie et en France. La Corée du Sud a lancé un programme pour équiper 50 % du parc automobile de telles piles avant 2040. Pour cela, 50 stations "hydrogène" seront installées d'ici à 2012 qui alimenteront 3 200 véhicules individuels et 200 bus.

"Les deux principaux verrous technologiques sont le stockage et la production d'hydrogène", explique Marc Rousset, chercheur au laboratoire Bioénergétique et ingénierie des protéines (CNRS). L'hydrogène, très léger, doit être comprimé à des pressions très importantes pour être stocké en quantités significatives. D'une part, la présence de réservoirs soumis à des pressions comprises entre 350 et 700 bars, dans des véhicules grand public, pose des questions de sécurité. D'autre part, le coût énergétique de la compression est important. L'autre technologie aujourd'hui maîtrisée par les industriels est le stockage cryogénique, lui aussi coûteux, puisque, pour être liquide, la température de l'hydrogène doit être inférieure à environ - 250 °C.


RECOURS AU CHARBON


Comment pallier ces inconvénients ? Un enjeu de la recherche est la découverte de matériaux capables de piéger l'hydrogène dans leur structure et de le libérer sous l'action d'un changement de température ou par immersion dans l'eau. Des solides dotés de ces propriétés, les hydrures de métaux légers, existent. "Les chercheurs travaillent depuis longtemps sur ces composés mais, tout au long de la guerre froide, ces travaux étaient pour une grande part destinés à la conception de propulseurs solides de missiles", dit Bernard Bonnetot, du Laboratoire multimatériaux et interfaces (CNRS et université Lyon-I). Ces solutions font l'objet de recherches pour leur adaptation aux véhicules. Les premières applications, qui devraient bientôt voir le jour, seront cantonnées à l'alimentation du matériel électronique mobile - téléphone, ordinateurs portables.

Autre obstacle majeur : la production. Si l'hydrogène est l'élément le plus répandu dans l'univers, il n'existe pas sur terre à l'état gazeux. Il faut donc le produire. Les moyens durables de production sont rares : principalement l'éolien, l'hydraulique ou le solaire. Ou encore, pour M. Rousset, l'utilisation du "métabolisme de certaines algues ou de certaines bactéries génétiquement modifiées". Selon lui, "les premières réalisations industrielles pourraient être envisageables vers 2012".

Les premières solutions de production de masse de l'hydrogène seront à l'évidence moins vertueuses. "Le charbon, aujourd'hui abandonné, jouera un rôle aux Etats-Unis et en Chine dans cette production, a déclaré Jeffrey Serfass, président de l'Association américaine de l'hydrogène. De même que les réacteurs nucléaires à haute température, capables de produire directement et à bas coût de l'hydrogène à partir d'eau." La mise en service de ces réacteurs, dits de quatrième génération, ne devrait toutefois pas survenir avant 2030.

Face à ces difficultés, Jeremy Rifkin, président de la Foundation on Economic Trends et auteur de L'Economie hydrogène (La Découverte, 330 p., 21,50 €), prophétise "un changement de régime énergétique" fondé sur un "réseau de production énergétique intelligent et distribué", à l'image des réseaux d'échange de fichiers sur Internet. Un réseau décentralisé dans lequel "chaque foyer, chaque bureau deviendrait une unité de production d'énergie" en plus d'un consommateur.

Stéphane Foucart


Quote:
LEXIQUE

PILE À COMBUSTIBLE. Elle permet la production d'électricité à partir d'hydrogène et de l'oxygène de l'air. Le seul sous- produit de réaction est l'eau. Le platine, très coûteux, est un des éléments nécessaires au fonctionnement de ce système.

COMBUSTION INTERNE. Certains véhicules à hydrogène fonctionnent sur le même principe que les moteurs thermiques classiques, en remplaçant le combustible par de l'hydrogène, au prix d'une transformation mineure du moteur. Toutefois, des émissions indésirables (CO2, hydrocarbures, CO) sont produites en quantités très faibles.

ELECTROLYSE DE L'EAU. Le passage d'un courant électrique dans l'eau provoque la séparation du liquide en deux gaz : oxygène et hydrogène. C'est la réaction inverse de celle qui permet à une pile à combustible de fonctionner.

REFORMAGE. La technique de production de l'hydrogène la moins coûteuse et la plus utilisée repose sur le gaz naturel. Celui-ci est mélangé à de la vapeur d'eau, ce qui produit du dioxyde de carbone et de l'hydrogène. Des piles à combustibles comportant une unité de reformage intégrée sont alimentées par du gaz naturel et non par de l'hydrogène.
Back to top
View user's profile Send private message
Jeuf



Joined: 14 Nov 2004
Posts: 1506
Location: 63 et 75

PostPosted: 20 Jun 2006 20:42    Post subject: Reply with quote

Pour moi, il n'y a pas de question : l'hydrogène, ça marchera pas.
Une caractéristique essentielle demandé aux énergies, notament par les transports mais pas seulement, la densité énergétique, est très mauvaise pour l'H2, et ne pourra pas s'améliorer du fait de ses caractérisitiques physiques.
http://jeuf.free.fr/o2
Il sera plus facile de faire une économie du charbon, du bois ou du gaz, en supposant ces ressources abondantes....et ça restera encore beaucoup plus difficile que le pétrole (en haut à droite sur le graphique.)

Quote:
Jeremy Rifkin, président de la Foundation on Economic Trends et auteur de L'Economie hydrogène, prophétise "un changement de régime énergétique" fondé sur un "à l'image des réseaux d'échange de fichiers sur Internet. Un réseau décentralisé dans lequel "chaque foyer, chaque bureau deviendrait une unité de production d'énergie" en plus d'un consommateur.


Rigolo, Jeremy! il a oublié qu'on ne créait pas d'hydrogène, d'énergie à partir de rien. Ou bien, si l'ordinateur est producteur d'hydrogène à partir d'électricié du réseau, ça n'avance à rien du tout. Bref, ça marcherait son histoire, si le premier principe de la thermodynamique n'existait pas, ni le second. Les octets sur internet ça se duplique, pas les joules.
Enfin, ça serait rigolo si ce n'était pas dramatique : en effet, ce livre n'est pas voué au oubliettes mais certains le prennent comme référence et s'imagine que l'hydrogène va bien sauver le système.
Back to top
View user's profile Send private message
Yog



Joined: 30 Oct 2005
Posts: 553
Location: Neverwhere

PostPosted: 22 Jun 2006 22:21    Post subject: Reply with quote

Quote:
Une caractéristique essentielle demandé aux énergies, notament par les transports mais pas seulement, la densité énergétique, est très mauvaise pour l'H2, et ne pourra pas s'améliorer du fait de ses caractérisitiques physiques.


Les chercheurs de l'université technique du Danemark ont trouvé le moyen de stocker l'hydrogène dans des "pilules" d'ammoniac, le gaz naturel le methanol et l'ethanol sont aussi des moyens de stockage... Et il faut beaucoup moins d'energie thermique pour aboutir à la même quantité d'énergie motrice comparé à un moteur classique...

Ceci dit je n'y crois pas à la voiture à l'hydrogène...
_________________
Travailler mieux pour vivre mieux.
Back to top
View user's profile Send private message
Kristo



Joined: 17 Dec 2003
Posts: 1751

PostPosted: 02 Jul 2007 20:33    Post subject: Reply with quote

Je suis tombé sur un projet de recherche d'un procédé pour produire de l'hydrogène sans rejeter de gaz à effet de serre :
"Dans le meilleur des cas, l'hydrogène de l'eau peut potentiellement ne produire aucun gaz à effet de serre. Une approche consiste à étudier les systèmes photobiologiques pour trouver des méthodes pour produire l'hydrogène de manière efficace. Les chercheurs ont déjà identifié les bactéries photosynthétiques capables de telles réactions."

Tout le monde peut y participer avec son ordi : le projet Hydrogen@Home, comme le projet Seti@Home que vous connaissez peut-etre, utilise le logiciel Boinc de calcul distribué et bénévole, en utilisant les périodes d'inactivité des ordinateurs volontaires connectés sur internet.

Voir aussi : http://hydrogenathome.org

Qu'en pensez-vous ?
Back to top
View user's profile Send private message
Laurent



Joined: 22 Dec 2003
Posts: 908
Location: Région parisienne

PostPosted: 03 Jul 2007 9:09    Post subject: Reply with quote

C'est une astucieuse et sympathique manière de perpétuer notre mode de vie pourtant connu comme insoutenable (avec ou sans GES) et d'impliquer le pékin moyen dans la relance d'une l'industrie qui le dévore. Le tout sur fond déculpabilisant de "tous ensemble, sauvons la terre". Parfait ! M. Green
Back to top
View user's profile Send private message
paul du 59



Joined: 01 Jul 2007
Posts: 62
Location: region lilloise

PostPosted: 03 Jul 2007 9:59    Post subject: Reply with quote

il est pourtant evident qu'il faut plutot travailler a la reduction des consomations plutot qu'a la recherche des moyen de perpétrer (voire accroître) les consomations actuelles.
Back to top
View user's profile Send private message
Kristo



Joined: 17 Dec 2003
Posts: 1751

PostPosted: 03 Jul 2007 11:40    Post subject: Reply with quote

Ah mais ca n'est pas incompatible avec une réduction de la consommation... et surtout, ce serait moins polluant.
M'enfin, je vous demandais surtout votre avis sur la faisabilité d'une telle technologie pour produire de l'hydrogène.
Back to top
View user's profile Send private message
Jeuf



Joined: 14 Nov 2004
Posts: 1506
Location: 63 et 75

PostPosted: 03 Jul 2007 12:20    Post subject: Reply with quote

Quote:
M'enfin, je vous demandais surtout votre avis sur la faisabilité d'une telle technologie pour produire de l'hydrogène.
Le rendement à l'hectare doit être très faible, encore plus lamentable que les nécrocarburants.
à vérifier. Mais pour ceux qui promeuvent cette solution, si elle est vraiment intéressante, ce devrait être une des premières chose dont ils devraient parler, plutôt que d'en faire l'impasse. C'est un aspect fondamentale de la production d'énergie biomasse, en tant que facteur limitant, la production par de tep /ha...
Back to top
View user's profile Send private message
Kristo



Joined: 17 Dec 2003
Posts: 1751

PostPosted: 14 Jul 2008 22:30    Post subject: Reply with quote

Deux articles sur la question :

Blog Le Monde "La France vue d'ailleurs" par Delpy / 27 juin 2008.

L’hydrogène, c’est l’avenir…en Clarity



<<"Je me mets borderline et je sors du cœur du sujet de mon blog pour parler du lancement de la Honda FCX Clarity qui fonctionne à l’hydrogène. Depuis le lancement de cette voiture en début de semaine, j’en discute avec tout le monde autour de moi et je me rends compte que personne n’en a encore entendu parler. Et pourtant c’est une révolution. AMHA, dans 10 ans, on roulera tous dans une voiture à hydrogène. Ecrire en 2008 qu’en 2018 on roulera tous dans une voiture à hydrogène, c’est un peu comme si j’avais écris en 1990, qu’en 2000 on téléphonera tous avec un téléphone mobile. C’est dingue et pourtant c’est sûr…

honda-fcx-clarity.1214539302.jpgKesako Clarity? Une révolution qui relègue votre bonne vieille bagnole roulant avec un moteur à explosion inventé au XIXème siècle, voire diesel inventé au début du siècle dernier, au rang des trains à vapeur. Fini le passage des vitesses, le compte-tours qui s’enflamme et le ronflement du moteur; morts forever les bons vieux chevaux vapeurs du XVIII ème siècle, les cylindres (4, 5, 6, 8, 10, 12) qui dansent, la fumée des pots d’échappement qui nous faisait tous passer pour des Jean Gabin dans la Bête Humaine. La Clarity c’est un moteur électrique à l’avant d’une puissance de 100KW, un réservoir à hydrogène de 4 kg sous les fauteuils arrières, un plein d’hydrogène pour 13 Euros qui vous donne 430 kms d’autonomie, une pollution à la vapeur d’eau, une place immense pour les passagers à l’avant et à l’arrière, une efficacité énergétique qui est 6 fois celle de votre vieille voiture à essence, le tout pour 380 Euro/mois sur 3 ans kilométrage illimité et entretien compris… Ca fait rêver!

Hic! Dans un premier temps, bien qu’Honda ait reçu 50000 demandes, le constructeur japonais envisage de vendre 150 Clarity (ce hydrogen-filling-station.1214539317.jpgn’est plus un concept car vendu à l’unité ou présenté dans un salon spécialisé mais ce n’est pas encore de la grande série) à 150 privilégiés de …Californie du Sud uniquement. Mais comme il faut bien commencer quelque part, voilà ce que disait récemment le gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger: “Californians invent the future, and we are about to do it again. We have an opportunity to prove to the world that a thriving environment and economy can coexist. This vision for California is real and attainable; however, it will take time, so we must plant the seeds now.” Honda a reçu le message 5/5. Les pompes à hydrogène sont progressivement introduites à Los Angeles, et sur certaines routes de l’Etat. On en trouve, quelques unes au Canada, en Scandinavie, en Allemagne du Nord et au Japon. C’est encore confidentiel et il vaut mieux habiter à proximité d’une station. Mais avec un baril qui atteindra 200$ dans les mois à venir, nous ne pouvons plus atteindre les bras croisés et espérer que la géopolitique fasse baisser le prix du pétrole au gré des tensions et des détentes internationales.

Il se pourrait que la Chine passe très rapidement aux voitures à hydrogène. Pour le moment, rien qu’à Shanghai et Pékin, il y aurait en moyenne depuis 3 ans, dans chaque ville, 1000 nouvelles voitures à essence sur les routes chaque jour. A ce rythme, à l’échelle de toute la Chine, les perspectives de consommation de pétrole et de pollution sont effrayantes à court terme. Comme sur bien d’autres créneaux, les vélomoteurs électriques par exemple, il se pourrait que les chinois soient précurseurs: ils prévoient qu’il y ait 1000 voitures à hydrogène en circulation dans Shanghai d’ici l’exposition universelle de 2010. A priori dans le même temps, il y aura 730000 voitures à essence de plus dans les rue de Shanghai…

Avec 2 constructeurs automobiles internationaux (PSA et Renault), plusieurs géants de l’énergie (Total, Alstom, EDF, Areva), une multinationale du gaz en tout genre (Air Liquide), une politique de l’environnement plutôt en pointe, je pense que les Français sont prêts à rouler dans des voitures à hydrogène.">>

Source

----------------

Prix au départ de cette petite merveille : 300.000 euros selon un article récent du journal "Libération" qui estimait qu'en six ans à peine le prix du bolide pourrait être divisé par dix, si la firme passe à une véritable production en série. C'est court : premier étonnement. Second questionnement : pour produire de l'hydrogène combien d'énergie électrique faut-il et de quelle origine? Nucléaire?

--------------------------------------------------------------------------

Ma remarque : Intéressant cet article sur les voitures à hydrogène. Dommage qu'elles soient hors de prix. Mais meme si leur prix baisse, ca ne regle pas le problème de la pénurie énergétique à venir. L'hydrogène n'est pas une énergie primaire, il faut la produire, et actuellement il faut le faire à partir de carburants fossiles ou par électrolyse, avec de l'électricité, souvent nucléaire. C'est donc extremement polluant. Et puis, meme si dans des années on arrivait à une solution satisfaisante il faudrait encore 20 ans pour renouveler le parc automobile, alors que le pic pétrolier arrive maintenant.
Lire aussi ce lien "Quelle place pour l'hydrogène dans les systèmes énergétiques ?"

Du coup j'ai trouvé cet autre article, plus objectif :

----------------------------------

CONSO-MATEUR
Honda sous-traite la pollution
Voiture à hydrogène
/ vendredi 27 juin par Bertrand Rothé

Face à la crise annoncée des ressources pétrolières, les fabricants d’automobiles s’organisent. Le constructeur japonais Honda vient de lancer la FCX Clarity. Une « voiture zéro pollution », ne fonctionnant qu’à l’hydrogène. En réalité, un grand pas pour le fabricant et un (tout) petit pas pour l’écologie.

La hausse du prix du pétrole n’est pas très bonne pour le marché automobile. Une étude de la Deutsch Bank prévoit une baisse de 10 % du marché automobile américain l’année prochaine. Dans ce marasme, la course à la voiture moins gourmande en pétrole, voire de la voiture à l’hydrogène, commence.

En lançant la première voiture grand public à l’hydrogène, Honda vient de gagner la première manche, une belle opération de communication, mais le match risque d’être long.

La marque présente sa FCX Clarity comme « une voiture zéro pollution ». Belle mécanique avec sa double motorisation. Un générateur transforme l’hydrogène en électricité, et un moteur électrique sert à tracter une automobile de 1,7 tonne. De ce fait, le véhicule ne produit aucune pollution directe. Comme le dit le site internet américain de la marque, les seuls déchets sont l’eau et la chaleur.

De l’art de produire de l’hydrogène… sans polluer

Sauf que pour produire de l’hydrogène, il faut de l’énergie. Car l’hydrogène, comme l’électricité, est une énergie secondaire. Si vous piochez, même profond, vous n’avez aucune chance d’en trouver. Et là il n’y a que quatre façons de produire de l’hydrogène, dont trois sont actuellement maîtrisées. Explications.

- La plus facile à mettre en œuvre est la production par électrolyse de l’eau. Comme son nom l’indique, il faut de l’électricité, et pour en produire, il faut du nucléaire ou des énergies fossiles, avec marginalement de la houille blanche et du vent. Un des scientifiques du Commissariat d’Énergie Atomique (CEA) affirme qu’il faudrait doubler le parc de réacteurs nucléaires en France pour produire l’énergie nécessaire au parc automobile français, si toutes les voitures étaient équipées de moteur à hydrogène.

- L’hydrogène peut aussi être produit par réaction chimique. Il faut mettre en contact de l’eau, de la soude et de l’aluminium. Génial ! Sauf que 99% de la soude produite est d’origine électro-chimique. Bis repetita. C’est le serpent qui se mord la queue.

- Il est aussi possible de le produire à partir de reformage d’hydrocarbures. Ne s’éloignerait-on pas un peu du concept de la « voiture zéro pollution » proposée par Honda ?

- Pour les rêveurs, on pourra produire de l’hydrogène à partir du vivant. Des chercheurs travaillent pour que des bactéries puissent décomposer l’eau en hydrogène. Il ne reste plus qu’à créer les petites bébêtes à partir du génie génétique. Cela peut prendre du temps.

A ces petits problèmes, s’ajoute la faiblesse du rendement énergétique. Il ne doit pas être coton. Dans le cas de l’électrolyse, il faut trois transformations. Brûler du pétrole pour le transformer en électricité, utiliser cette électricité pour produire de l’hydrogène, pour de nouveau produire de l’électricité. Et même si le moteur électrique a un bon rendement, bonjour les gaspis.

En un mot, la voiture ne pollue pas, elle sous-traite sa pollution.

Les vieilles ficelles du marketing

On voit bien que ce n’est pas la panacée décrite par le constructeur nippon. Pourtant, comme le disent nos confrères de Libération, les stars se jettent dessus. L’industriel japonais aurait enregistré 50 000 commandes par Internet. Car l’attrape gogo séduit les bobos pressés à l’écologie courte et au pouvoir d’achat étendu.

Pour ne pas rater son lancement, le fabricant a mis les moyens. Il le fallait. À 300 000 euros l’engin, la marque a trouvé un moyen simple de faire adhérer les conducteurs à son onéreuse invention. Comme son concurrent, – Toyota l’a fait pour le lancement de sa Prius hybrid avant lui – elle l’a offerte à des stars du petit et du grand écran qui deviennent les porte-paroles de la marque.

Pour les Français qui souhaiteraient casser leur tirelire pour cette voiture au design sans âme, il faudra attendre un peu. Le groupe Total vient d’inaugurer le 3 juin, la première station autoroutière européenne à hydrogène. Elle est en Belgique et la voiture a une autonomie de 450 km… Bonne route !

Source
Back to top
View user's profile Send private message
energy_isere



Joined: 03 Jan 2006
Posts: 75
Location: Grenoble

PostPosted: 06 Oct 2010 19:45    Post subject: Reply with quote

Et l' économie Hydrogéne qui devait décoller en Islande ?

Je crois bien que c' est mort maintenant avec la claque qu'ils se sont pris avec la crise financiére.

Quelqu' un à des infos la dessus ?
Back to top
View user's profile Send private message
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Science - technique - energie - ressources All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  
You can post new topics in this forum
You can reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot vote in polls in this forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group