forum.decroissance.info » Forum Index forum.decroissance.info »
Lieu d'échanges autour de la décroissance
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

1975 : un tournant ? Un mal-être du bien être " religie

 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Politique - Culture - Société
View previous topic :: View next topic  
Author Message
Kobayashi



Joined: 08 Apr 2004
Posts: 1885

PostPosted: 21 Jul 2004 21:10    Post subject: 1975 : un tournant ? Un mal-être du bien être " religie Reply with quote

Salut ! je mets là un article que j'ai publié dans Palin Psao (n°1), où avec quelques amis on a essayé de faire des sujets se rapportant le plus possible de la décroissance. Je rappelle que tout le monde peut participer à l'élaboration de ce journal-revue. Le prochain numéro est coordonné par Magalie Faugères. Avis...

Cet article s'intitule " 1975 : un tournant ? Le mal-être du bien-être et l'apparition du pluralisme religieux ". Le début est certainement un peu chiant, mais bon il soutient le rapprochement avec ce que je dis vers la fin...



Voici une année qui pourrait bien être le début du tourment dans lequel les sociétés occidentales sont plongées voici maintenant depuis près de 30 ans. En France par exemple, cette date correspond très clairement pour les historiens à un tournant intellectuel et spirituel.
En 1974, Soljenitsyne à publier l’Archipel du Goulag et en 1975 la crise du marxisme se fait sentir dans les milieux intellectuels, avec par exemple l’apparition des autoproclamés « Nouveaux philosophes » (A. Glucksmann, B.-H. Lévy…). C’est aussi comme le note l’historien Gérard Cholvy, une date où apparaît en rafale un certain nombre de livres où il est à nouveau question de Dieu (journalistes et écrivains : Georges Suffert, Le cadavre de Dieu bouge encore ; André Frossard, Dieu existe , je l' ai rencontré ; Maurice Clavel, Dieu est Dieu, nom de Dieu ; Olivier Clément, L'Autre Soleil.) Il y a donc à cette date un revirement de certains intellectuels jusqu’à aujourd’hui, où par exemple , plusieurs d’entre eux attachent au christianisme une valeur fondamentale (R. Debray, L. Ferry, M. Gauchet…).

Pour G. Cholvy encore, à partir de 1975 , on sent le danger du label " scientifique " , accordé abusivement aux sciences humaines, cela est mieux perçu. Les religions n'ont plus le monopole du fanatisme , le scientisme en est aussi une variété. Des thèmes occultés durant deux décennies ressurgissent : le respect de la nature et de ses rythmes, ce qui concerne aussi la personne, ses droits, sa dignité ; la mort et la réflexion sur la finitude . Le passé est valorisé à nouveau surtout par les citadins (jusqu’à aujourd’hui avec les phénomènes de commémoration tout azimut, de « muséification » du territoire).

Cette année 1975 marque également L'essor d'une religiosité parallèle : Le réveil du religieux participe aujourd'hui de la quête d' un ailleurs. La première vague de religiosité s'alimente au terreau du christianisme. Aux communautés anciennement implantées en France - mennonites (3000) du pays de Montbéliard, baptistes (20 000), quakers, darbystes (22 000), salutistes (4000) - se sont ajoutés, venant des Etats-Unis, l'adventisme (de advent : retour du Christ ) du 7ème jour ( samedi ) : austère en morale, versant la dîme, ses 8000 fidèles , ouverts à l'œcuménisme, sont très soucieux de la liberté religieuse et d'évangélisation directe ; les 15 000 mormons dont les jeunes participent à l'évangélisation pendant 18 mois ; les pentecôtistes apparus au Havre en 1929 ( 70 000 membres). A partir de 1950 les pentecôtistes ont évangélisé 50 000 gitans qui forment L'Eglise évangélique tsigane. Parmi les nouvelles religions d'origine chrétienne, les Témoins de Jéhovah sont les plus actifs (200 000 membres dont 92 000 proclamateurs.) son recrutement touche aussi les classes moyennes.

La seconde vague de religiosité qui touche la France à partir de 1975 est venue d'Orient après 1968 en partie par le relais américain : la secte Moon ( 1000 ), les Enfants de Dieu arrivés en 1972 ; L'Eglise de scientologie (30 000) alliant spiritualité et haute technologie ; la méditation transcendantale ( pratique de relaxation ) avec 200 professeurs en France. Il faut ajouter les nouvelles " Sagesses " d'Occident, tel le mouvement initiatique des Rose-Croix (5000), le Graal, la Nouvelle Acropole (2000); des mouvements orientaux , guérisseurs ou culturels, d' autres qui se réclament de l'occulte . Les mouvements de cette deuxième vague s'attachent davantage à la réalisation individuelle qu'à l'action collective. Il se diffuserait 1 000 000 de livres dans les librairies ésotériques (1/6 des livres religieux). Tout un monde de religions parallèles voisines : réincarnation, yoga, astrologie, parapsychologie, maîtres orientaux, soucoupes volantes ou médecines douces. En 1980, Marilyn Fergusson a donné le coup d'envoi du New Age, le Nouvel Age, avec les Enfants du Verseau (nouveau souffle au spiritisme). Si la " nouvelle religiosité " reste extrêmement minoritaire avec les 300 groupes et les 600 000 adeptes recensés par Jean Vernette, elle repose néanmoins sur une base beaucoup plus large . En effet, beaucoup mieux que les "sectes" contraignantes et les grandes Eglises, elle répond à une quête diffuse de religion alternative, non structurée, individualisée, dans laquelle on s'engage en restant libre de choisir dans chaque religion les aspects les plus attirants. C'est l'apparition d'un " marché '' du religieux. Autre tournant significatif en 1975 on commence à parler des sectes : juin 1975, Le Monde met en garde contre la secte Moon ; 1975 est l’année aussi où le Lotus d'Or (mandarom) s'installe à Castellane. On voit apparaître également un autre groupe d'influence extrême orientale " Hare-Crishna".

Ce tournant qui semble se produire ici en France dans le domaine intellectuel et spirituel, a engagé aujourd’hui l’air du temps de notre bien-pensant « sens commun ». Montée en France de la nouvelle catégorie des « non-croyants », religiosité diffuse, supermarché du religieux et autre « métaphysique de la subjectivité » sont devenus notre horizon commun face au vide de la marchandise, phénomènes que l’on relie bien souvent dans une complémentarité.

Mais ce flux religieux daté de 1975, peut-être mis en relation intelligente avec un indicateur alternatif élaboré par des économistes américain en réaction à l’omniprésent P.I.B qui est relativisé par ces chercheurs. Ce nouvel indicateur – l’Indice de Bien Etre Soutenable - qui semble bien plus intéressant (même si l’on doit pouvoir mieux faire), oppose la croissance de la valeur (que calculerait le P.I.B.) à la croissance de la richesse. Cet indice de Bien Etre soutenable soustrait au P.I.B. les coûts écologiques et sociaux que sa production engendre (car dans le calcul du P.I.B. est pris en compte des éléments immoraux comme les destructions, explosions, attentats…). Ainsi une part de la croissance économique ne fait que servir qu’à compenser ses effets catastrophiques, comme des pertes de bien-être liés aux dégâts sociaux et environnementaux. Des comparaisons du P.I.B. et de l’Indice de Bien Ëtre soutenable dans la société américaine de 1950 à 2000 ont été faites. Les résultats viennent confirmer le tournant de 1975. Ainsi alors que l’indice de P.I.B. par habitants explose (entre 1950-2000) de façon exponentielle, l’Indice de Bien Etre soutenable dégringole brusquement à partir du milieu des années 1970. Mieux nous apprend le bimestriel La décroissance (n°1), deux chercheurs suédois (Jackson et Stymne) obtiennent les mêmes résultats pour cinq autres pays (Allemagne, Royaume-Uni, Autriche, Pays-Bas, Suède). Plus de P.I.B. égale moins de bien-être ! Cette crise du bien-être estimée par cet indicateur alternatif a-t-elle quelques liens avec l’essor de la religiosité parallèle, la montée des sectes, un revival pour la vie à la campagne et pour la protection de la nature ? Tout pourrait porter à le croire avec de plus amples confirmations. Tout se passe comme si les humains – personnalités ou/et collectivités – accablés par la pesanteur des nécessités, trouvaient quelque chose comme la corde d’un message, d’une annonce, d’une « révélation », d’un évangile. Cette corde, tantôt ils la jugent venue d’ailleurs et tantôt ils l’estiment sortie d’eux-mêmes. Peu importe. Dans l’un et l’autre cas c’est une corde qu’ils lancent dans le vide, dans les nuages, dans le ciel. Ce sont des résistances civiles mais collaboratrices - car non transformatrices ni révolutionnaires - dont parle si clairement Edgar Morin.

Là encore le fondateur de la bio-économie, N. Georgescu-Roegen a raison de différencier clairement dans les indicateurs économiques, les " concepts arithmomorphiques " des " concepts dialectiques " qui eux, sont essentiellement qualitatifs. Confirmant les remarques de cet économiste atypique, cette simple comparaison entre le reflux religieux observé par les historiens à partir de 1975 et l'indice du Bien Être soutenable, devrait nous porter à considérer de plus près une réflexion critique sur les indicateurs économiques qui trop souvent au service des puissants, orientent les politiques publiques vers une destruction totale de la vie humaine.

C. Homs


Last edited by Kobayashi on 23 May 2005 11:48; edited 2 times in total
Back to top
View user's profile Send private message
breizhdiveliour



Joined: 22 Feb 2004
Posts: 148
Location: Rouen ( Normandie)

PostPosted: 22 Jul 2004 7:53    Post subject: Reply with quote

démonstration intéressante...
_________________
" Osons lutter! Osons vaincre!"
" Kredomp stourm! Kredomp bezan trec'h!"
Back to top
View user's profile Send private message
bloups



Joined: 27 Jul 2004
Posts: 1560

PostPosted: 27 Jul 2004 15:07    Post subject: Reply with quote

En fait, je ne trouve pas du tout le début chiant, au contraire, ça mériterait d'être développé !!
Back to top
View user's profile Send private message
Kobayashi



Joined: 08 Apr 2004
Posts: 1885

PostPosted: 01 Aug 2004 15:31    Post subject: Reply with quote

En fait j'ai rien à développer Pleure ou Très triste . l'exposé sur le nouveau visage du supermarché du religieux en France me vient d'un cours de mes prof d'histoire. Je pourrais peut-être dire un truc de vague (et encore si je me rappelle), mais me dire sur quoi. Et puis d'ailleurs selon la maxime décroissance : " le développement, une imposture durable ", alors à quoi bon développer ? Très content Très content

Un truc vague quand même : En fait le pluralisme religieux correspond au vide laissé par le mouvement de décristianisation des années 1950-1960. Cependant en France presque 80 % des gens sont encore baptisés, et une majorité se dit " catholique". Mais bon la pratique catholique reste depuis les années 1950, entre 5 et 10% selon les régions. Pour les Journées Mondiale de la Jeunesse de Paris on a quand même eu 200 000 jeunes dont une majorité de jeunes Françouses. M'fin
Back to top
View user's profile Send private message
korrotx



Joined: 16 Oct 2004
Posts: 327
Location: Euskal Herria

PostPosted: 28 Jan 2005 13:24    Post subject: Reply with quote

Kobayashi wrote:
Tout se passe comme si les humains – personnalités ou/et collectivités – accablés par la pesanteur des nécessités, trouvaient quelque chose comme la corde d’un message, d’une annonce, d’une « révélation », d’un évangile. Cette corde, tantôt ils la jugent venue d’ailleurs et tantôt ils l’estiment sortie d’eux-mêmes. Peu importe. Dans l’un et l’autre cas c’est une corde qu’ils lancent dans le vide, dans les nuages, dans le ciel.
Beau résumé, j'aurais pas mieux dit.

Une citation de Jean Sur :
Quote:
Dans la tradition chinoise, quelque chose l’emporte sur la perspicacité intellectuelle : le sentiment aigu de participer au mouvement du monde, quoi qu’il en soit des événements, des circonstances et de l’idée qu’on s’en fait. Ce sentiment n’a presque plus aucune place en Occident. Ce qui s’y écrit souffre d’une carence de chair, de matière, de « cœur rouge », de vie singulière qui n’épargne même pas la littérature intimiste, aussi chosiste que le reste. L’Occident observe, constate, classe, commente, juge avec une confiance naïve dans le bien-fondé et la transcendance de sa posture. Paralysée par une terreur secrète, la plume n’y tremble plus ; le doute lui-même n’est qu’une hésitation devant un choix. Dans ces miroirs qui cherchent d’autres miroirs, je sens une détresse raidie en vanité, en orgueil, en susceptibilité agressive. La pensée n’y connaît pas l’étreinte, ni la caresse, ni la peur, ni le dégoût, ni le rire. Elle n’effleure pas le visage du monde. Rien ne la surprend, rien ne l’effarouche, rien ne la ravit. Même la colère, même l’indignation paraissent prévisibles, organisées. On est à l’affût des idées comme d’un gibier. Ni pesanteur ni légèreté, ni écho ni aura. La sensibilité des Occidentaux leur reste sur les bras. Quelque chose ne joue plus entre le monde et eux.
[...]
Il n’a jamais été simple de se tenir dans cette attitude de présence constante, ou de constance présente. C’est plus difficile encore depuis que nous avons quadrillé, du même mouvement, le monde et la conscience, depuis que nous les avons coupés, l’un et l’autre, de leurs racines et de leurs sources, depuis que, prenant une rationalité déraisonnable pour le tout de l’être, nous avons décidé, contre toute évidence, de voir dans cette mutilation un progrès et dans notre frustration une libération, depuis que nous avons fait de cette mutilation et de cette frustration les deux ressorts de ce que nous appelons le développement, concept magique et confus que nous proposons désormais comme principe non seulement à l’évolution du monde, mais encore à notre devenir personnel.
source : http://perso.wanadoo.fr/js.resurgences/marche15.htm
Beaucoup de choses finement vues sur son site http://perso.wanadoo.fr/js.resurgences/index.htm , notamment sur ce mal-être du bien-être comme tu le dis. À voir.
_________________
Les pauvres quand ils travaillent ils enrichissent les riches, du coup faut pas qu’ils s’étonnent si ils sont toujours aussi pauvres (Didier Super)
Back to top
View user's profile Send private message
Johan de Dina
Guest





PostPosted: 29 Jan 2005 16:27    Post subject: 1975 Reply with quote

C'est pas l'année où l'armée US se fait virer du Sud-Est Asiatique d'un superbe coup de pied au cul.
C'est aussi l'année de la Révolution des Oeillets au Portugal.
C'est quand même l'époque du Larzac, des Lips, des premiéres occupations de chantiers de centrales nucléaires, des suites d'Aleria et de Monredon.
Par contre, je ne me souvient pas de la date de l'opération OGRO, mais Korrox va me rafraichir la mêmoire.
Back to top
korrotx



Joined: 16 Oct 2004
Posts: 327
Location: Euskal Herria

PostPosted: 29 Jan 2005 22:58    Post subject: Re: 1975 Reply with quote

Johan de Dina wrote:
Par contre, je ne me souviens pas de la date de l'opération OGRO, mais Korrotx va me rafraichir la mêmoire.
Le beau feu d'artifice de clôture de l'opération OGRO a eu lieu le 20 décembre 1973.
Back to top
View user's profile Send private message
ktche



Joined: 15 Jun 2004
Posts: 1383

PostPosted: 30 Jan 2005 12:09    Post subject: Reply with quote

Les oeillets, c'est 1974...
Back to top
View user's profile Send private message
Kobayashi



Joined: 08 Apr 2004
Posts: 1885

PostPosted: 18 May 2005 10:41    Post subject: Reply with quote

Ba.. juste une idée comme ça puisqu'il faut bien alimenter le site décroissance.info encore un peu vide...

Ne pourrait-on pas y mettre cet article ? des modifications ? comme par exemple dans le dernier paragraphe mettre plus de chose au sujet de la qualité de vie, la recherche de sens et de convivialité que promeut le mouvement décroissance ?

Ou encore des infos sur " l'indice de Bien-être soutenable "?

..M'fin..
Back to top
View user's profile Send private message
bloups



Joined: 27 Jul 2004
Posts: 1560

PostPosted: 19 May 2005 8:49    Post subject: Reply with quote

Voui bonne idée, on peut le mettre…
Back to top
View user's profile Send private message
Kobayashi



Joined: 08 Apr 2004
Posts: 1885

PostPosted: 23 May 2005 11:49    Post subject: Reply with quote

Je viens de revoir le dernier paragraphe de l'article...
Back to top
View user's profile Send private message
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Politique - Culture - Société All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  
You can post new topics in this forum
You can reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot vote in polls in this forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group