forum.decroissance.info » Forum Index forum.decroissance.info »
Lieu d'échanges autour de la décroissance
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Perspectives d'un Non

 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Politique - Culture - Société
View previous topic :: View next topic  
Author Message
mandhyl



Joined: 05 Mar 2005
Posts: 19
Location: hérault

PostPosted: 14 May 2005 21:26    Post subject: Perspectives d'un Non Reply with quote

Avant toute chose, le traité européen d'un point de vue économique: http://econon.free.fr/



Salut à tous, j'espère que vous vous portez bien, va faloir encore une fois se déplacer pour aller voter... Bon, et quesqui adviendra par la suite ? Patrick Mignard nous éclaire par sa reflexion sur les conséquences d'un probable "non" au traité constitutionnel:

PS: (Je préfère vous prévenir, Mignard n'est pas un optimiste de nature, mais ces paroles ne sont certainement pas fausses)


--- début ---
Objet: Matière à réflexion
De: "Patrick Mignard" <patrickmignard@wanadoo.fr>
Date: Dimanche 8 mai 2005 22:30



LETTRE OUVERTE A CELLES ET CEUX QUI VONT VOTER «NON»



Vous allez voter «NON» au prochain référendum sur le «traité
constitutionnel européen» et je pense que vous avez parfaitement raison. Je
ne m’étendrai donc pas sur les raisons qui vous amènent à ce choix
puisqu’elles nous sont communes et partagées hormis, bien évidemment, les
«raisons» qui sont celles de la droite nationaliste et/ou intégriste.

Ce qui m’incite à vous écrire c’est le sens de ce vote et surtout ses
perspectives, les deux étant d’ailleurs intimement liés.

Si le «NON» est battu, tout sera comme avant, ou plutôt ira en empirant, et
l’Europe, que nous ne voulons pas, se construira avec les drames et les
conflits sociaux que nous prévoyons toutes et tous.

Et si le «NON» l’emporte? Dans ce cas, les choses vont devenir à la fois
intéressantes et délicates.

Quel sera le sens d’une victoire du «NON»?

Plaçons nous au-delà du simple fait électoral et examinons la chose avec un
maximum de lucidité et d’objectivité.

Ce «NON» sera probablement, en partie, un «NON» de politique intérieure…
une sanction en quelque sorte du gouvernement. Soit! et après tout
pourquoi pas?

Il sera aussi, je l’espère comme vous, un «NON» à une conception financière
et libérale de l’Europe. Mais que va-t-il alors concrètement se passer?

Passons sur la «soupe de grimaces médiatiques» (qui sera jouissive j’en
conviens) des politiciens marrons le soir même dans les médias, et au tollé
de l’Europe «bien pensante» dans les jours qui suivront.

Quel peut-être l’impact concret et réel d’un «NON» français?. Peut-on
imaginer un seul instant que, même s’il s’agit d’un pays comme la France,
donc, tout de même, un des axes essentiels de la construction européenne,
le processus mis en place depuis un demi siècle va être stoppé net?
Evidemment pas.

La construction européenne n’est pas qu’un échafaudage juridique et
institutionnel qui s’adapte au grès de la variation des opinions publiques,
il est en fait l’expression d’un système marchand qui, par ses exigences et
ses impératifs, a modelé les institutions. Autrement dit, ce qui prime
c’est l’organisation économique du système économique et c’est elle qui
détermine le reste. Que ce système ait besoin, ne serait ce que, pour
légitimer ce qui va suivre, du traité constitutionnel, c’est une évidence,
mais qu’il en ait un besoin absolu, ça ce n’est pas vrai. Le système sait
se passer de bonnes raisons démocratiques pour fonctionner. Il est
impensable que les intérêts économiques et financiers en jeu en Europe
soient sacrifiés à un «NON» français.

Je veux en venir à quoi?

Simplement à dire que un «NON» français ne changera fondamentalement rien à
ce qu’est aujourd’hui la construction européenne.

Je pense qu’il faille dire cela car la campagne du «NON» nourrit des
espoirs insensés.

Contrairement à ce qu’insinuent les protagonistes institutionnels du «NON»,
un tel résultat n’ouvre aucune perspective concrète… sinon de dire «On a
gagné»… ce qui est puéril. Que feront-ils, les protagonistes «officiels» du
NON, le lendemain de la victoire du «NON»… ils vont se réunir… ça c’est
sûr! Mais encore? Demander la démission du gouvernement? Du parlement
européen? De la commission européenne? Certainement pas… encore que!

Ils vont créer un comité, des comités pour «une autre Europe», «pour une
alternance», «Pour…. et contre ….», essayer de «fédérer les NON», voire
faire «un comité de salut public»…. Soit! Mais pendant ce temps les
affaires vont continuer, le système va continuer, les décisions seront
prises… autrement dit rien n’aura été changé. Cela peut durer des mois… et
rien ne changera.

Si quelque chose changera!… Comme pour les Danois en 1992, qui avaient
rejeté le traité de Maastricht, on va faire pression sur l’opinion publique
française, la culpabiliser, la manipuler, la «mieux informer»… pour
finalement dans quelques mois l’amener à voter «comme il faut».

Et puis, soyons lucides, en l’absence de projet alternatif au modèle
marchand, de stratégie de changement social en Europe, qui va bénéficier
politiquement du NON? Quel sont ces leaders autoproclamés (en dehors de
l’extrême droite) de la campagne du NON? Des bureaucrates qui ont déjà été
ministres et même l’un d’entre eux Premier Ministre et qui s’est même payé
à l’époque le luxe de mettre en place un «plan de rigueuréconomique»… Et
c’est à ces gens là qu’il faudrait faire confiance?

Alors?

Alors, ne rêvons pas, notre bulletin de vote n’a en soi aucun pouvoir, et
l’on va s’en rendre compte une fois de plus,… ce qui ne veut pas dire qu’il
faille ne pas l’utiliser… ça n’engage à pas grand-chose, mais cessons de
nous illusionner. Toutes les circonvolutions pseudo démocratiques des
politiciens n’ont pour objectif que nous faire croire que l’on sert à
quelque chose et que notre opinion compte, alors qu’il est évident que tout
se passe, du moins jusqu’à aujourd’hui, au dessus de nos têtes sans se
préoccuper de ce que nous souhaitons.

La construction d’une autre Europe, d’une Europe comme nous la concevons,
encore qu’il faudrait que l’on soit d’accord sur ce que nous voulons, passe
par d’autres chemins que ce simulacre de démocratie formelle. Ce qui nous
détermine ce ne sont ni le Parlement, ni la Commission mais bien le système
marchand qui dicte ses conditions. Tant que nous limiterons notre action
politique aux jeux électoraux stériles qui nous sont offerts et auxquels
nombre d’entre nous se délectent et essayent par la même de se faire une
notoriété pour eux et leur organisation, nous resterons ce que nous sommes,
des otages «citoyennement consentants».

Un système ne se combat pas avec les armes qu’il met à disposition de
celles et ceux qui le combattent. La critique d’un système social n’a de
sens que si on est capable de lui opposer concrètement une alternative
crédible et viable.

A défaut de l’avoir compris nous allons une fois de plus au devant d’une
cuisante déception. Saurons nous enfin un jour en tirer les leçons?

Patrick MIGNARD
--- fin ---

Autrement dit, ne nous emballons pas, le plus dur reste à faire !
Back to top
View user's profile Send private message
Jeuf



Joined: 14 Nov 2004
Posts: 1506
Location: 63 et 75

PostPosted: 29 May 2005 21:25    Post subject: Le référudum près de chez nous Reply with quote

Je suis allé au dépouillement dans mon village.

Le non a gagné à 62%. J'en parlais à une partisane du oui, elle disais qu'elle trouvait ça lamentable. J'etaye ses propos en faisant valoir que beaucoup ont voté "non" sans savoir pourquoi. Je n'en ai pas rajouté sur l'idée que l'extrême gauche s'est allié avec
l'extrême droite (sans se parler), pour obtenir cette victoire...

En tant que décroissant, je suis très content de la très forte participation (79,5% dans mon village alors qu'on dépassait pas les 70% aux autres élections. et que l'europe intéressait très peu ces dernières années). C'est pour moi la principale bonne nouvelle du

jour, et de loin. Cela montre que les hommes retrouvent leur dimension politique.
Un peu plus, et ce seront les dimensions Culturelle, Ethique, Spirituelle...
Back to top
View user's profile Send private message
mandhyl



Joined: 05 Mar 2005
Posts: 19
Location: hérault

PostPosted: 03 Jun 2005 19:02    Post subject: Reply with quote

Le non est passé, l'europe est rediscutée. C'est sur ce point qu'il faut tout miser. Même si nous n'avons que peu d'influence sur les constructeurs de l'europe nous pouvons quand même tanter de faire pression.

Le non de la france est le point de départ d'une reflexion gauchiste sur l'europe menée par des européens. C'est une manière de passer outre les frontières et de créer une coalition pouvant influer sur l'avenir de l'europe.

Tout n'est pas gagné, les hollandais s'opposent au traité parcequ'il n'est pas assé libéral. Nous avons eu le soutien de souverainistes qui ne veulent pas du tout d'europe.

Je pense que l'europe doit se faire, mais dans de bonnes conditions. Le non de la france se doit d'ouvrir la voie d'un "vrai" dialogue européen qui ne sera pas faussé par les politiques.
Back to top
View user's profile Send private message
bug-in



Joined: 13 Mar 2003
Posts: 4057
Location: prox. Montpellier

PostPosted: 04 Jun 2005 12:48    Post subject: Reply with quote

Quote:
Je n'en ai pas rajouté sur l'idée que l'extrême gauche s'est allié avec
l'extrême droite (sans se parler), pour obtenir cette victoire...


et quand tu utilise des toilettes tu t'allie avec tout ceux qui eux aussi utilise des toilettes et d'ailleurs quand tu mange avec ta fourchette tu t'alli avec tout ceux qui comme toi mange la fourchette et quand tu tape à l'ordinateur tu t'allie avec tout ceux qui l'utilise etc...

Honte a tout ceux qui s'allie effectivement avec l'extrême droite dont ses partisans non seulement vont au toilettes, utilise leur fourchette pour manger mais en plus utilise même parfois un ordinateur! Et si ça se trouve ils préfèrent même le soleil à la pluie! Voir même si ça se trouve ils préfère être habillé pour traverser un fourré que nu!

... Mort de rire
Back to top
View user's profile Send private message
Fanny



Joined: 03 Jun 2005
Posts: 21
Location: Grenoble

PostPosted: 04 Jun 2005 15:20    Post subject: Reply with quote

Ravie que le non soit passé, j'ai vite déchanté en écoutant les médias de masse, notamment les infos des chaînes télé nationales et le 7-9 de Stéphane Paoli sur France Inter : Choqué

Déchanté pourquoi ?

Car les partisans du OUI n'ont RIEN compris. Et ne veulent rien comprendre. Ils ne voient rien et n'entendent rien. Et il n'y a pas de sourd plus mal embouché que celui qui ne veut pas entendre Pleure ou Très triste

Aux arguments des "Oui" pour dire que "c'est lamentable", que Jeuf et bug-in présentent très bien, j'ajouterais celui-ci :

Oui : Merde, le libéralisme, il est là depuis le Traité de Rome ! C'est pas nouveau les gars !
Non : Le libéralisme du traité de Rome, c'était pas encore le capitalisme débridé d'aujourd'hui, ce système qui tourne à vide avec une croissance qu'on tente de maintenir artificiellement, où on crée la richesse pour la richesse et où on oublie l'humain.
Oui : mais alors vous voulez quoi ? On est dans un monde ouvert, merde ! (vous remarquez le ton exaspéré Moqueur )
Non : On veut quoi ? L'homme au centre du système. Une économie qui n'existe qu'au service de l'homme. Dans le cas contraire, elle est inutile et néfaste.

Je crois que sur ce dernier point, on est tous d'accord (ou alors levez-vous). Quelles sont vos idées pour aller dans ce sens ? Pour moi, il me semble que la seule solution, c'est l'évolution (lente...) des mentalités, vers une décroissance. Roulement des yeux

Mais comment prêcher la décroissance, à d'autres qu'à des convertis ou des semi-convertis ? Voilà ce sur quoi je bute aujourd'hui.
Confus
_________________
Le cheveu fou et l'oeil vif
Back to top
View user's profile Send private message
Jeuf



Joined: 14 Nov 2004
Posts: 1506
Location: 63 et 75

PostPosted: 04 Jun 2005 17:56    Post subject: Reply with quote

Pour prêcher la décroissance...il y a notre ami François Schneider qui parcours la France.
à ce qu'il en dit, et à ce que j'ai vu (en tombant par hasard suur un reportage télé dimanche dernier, mais n'allez pas croire que je regarde la télé...) ça a l'air de bien passer dans les villages, avec toutes sortes de gens donc. Les gens débattent aux conférence-débat sans lui jeter de rochers...

On a qu'à donc tous partir avec nos ânes.
Back to top
View user's profile Send private message
Fanny



Joined: 03 Jun 2005
Posts: 21
Location: Grenoble

PostPosted: 04 Jun 2005 21:12    Post subject: Reply with quote

Moi aussi je suis tombée sur ce reportage, sur arte (ça console lol )

J'ai perçu la même chose que toi (donc du positif) ; mais c'était très court, et ça concluait sur l'idée que la décroissance était une utopie régressive... Choqué Triste
_________________
Le cheveu fou et l'oeil vif
Back to top
View user's profile Send private message
Jeuf



Joined: 14 Nov 2004
Posts: 1506
Location: 63 et 75

PostPosted: 04 Jun 2005 21:19    Post subject: Reply with quote

et puis je n'aime pas l'idée de préchage (bien que je parle souvent "d'endoctrinement", mais c'est pour rire. Quoique. Roulement des yeux ).
Pour moi, qui suis dans le doute, je sais qu'il n'y a pas de moyens de savoir quelle idée vaut mieux qu'une autre, si tel problème mérite qu'on sy' attarde plus qu'un autre. Même si personne, pour moi, n'a réfuter séreieusment pour l'idée que la planète va mal, qu'il faille décroitre....

Je défend les idées, et puis voilà...je préviens des castrophes. Par exemple et notament, le pic pétrolier, c'est probablement pour cet hiver, selon l'aspo, et sinon il n'y a pas 2010 à attendre. Je leur dit qu'il faudra enfin se mettre à économiser l'énergie, etc...
Et on s'y mettra tous ensemble, si mon interlocuteur dit qu'il ne sait pas comment faire, qu'il serait tout seul et que ça servirait à rien, hé ben...il saura qu'il faudra bientôt s'y mettre.
Back to top
View user's profile Send private message
pasha



Joined: 23 Feb 2005
Posts: 104
Location: Limòtges (Limoges)

PostPosted: 07 Jun 2005 18:20    Post subject: Pasha colleur d'affiches Reply with quote

Juste un petit message concernant la supposée alliance entre non de gauche et non d'etreme droite au referendum. Je fait parti du collectif limougeaud de l'appel des 200 et lorsque l'on a collé les affiches partout en ville (payées avec nos sous à nous, pas avec les sous du contribuable, comme celles du oui et celles du non de droite) , on faisait bien attention de faire disparaitre tous les oui socialistes (sauf le bout de l'affiche qui aprle de l'europe sociale) mais surtout tous les non d'extreme droite (sauf sur les panneaux officiels, mais nous, on en avait pas de toute facon, enfin si, juste un bout du panneau du PCF). Donc, sur Limoges, le non s'est affiche a gauche. Et finalement, qui renforce Le Pen entre moi, gentil Pasha colleur d'affiche, et un Chirac qui nous sort qu'il nous a compris, qu'il va faire un gouvernement de cohesion sociale (le meme qu'avant mais pas avec les meme chaises sous les fesses des ministres) et qui dit avec son copain Schroder qu'il faut continuer de ratifier ce traité...
Sinon, l'experience collective a été très riche et veut continuer : des citoyens qui font de la politique, qui parlent aux autres citoyens, de citoyens à citoyens, et qui gagnent, c'est pas beau ça ????

Allez bonne soiree les gens !!!
Back to top
View user's profile Send private message
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Politique - Culture - Société All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  
You can post new topics in this forum
You can reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot vote in polls in this forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group