forum.decroissance.info » Forum Index forum.decroissance.info »
Lieu d'échanges autour de la décroissance
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Pièces et main-d'oeuvre

 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Science - technique - energie - ressources
View previous topic :: View next topic  
Author Message
Deun



Joined: 14 Mar 2005
Posts: 1536
Location: Colombes(92)

PostPosted: 06 Jun 2005 9:58    Post subject: Pièces et main-d'oeuvre Reply with quote

Excellent site documentant "la contestation des nécrotechnologies dans la cuvette grenobloise" :

http://pmo.erreur404.org/

extrait :

Quote:
Didier Migaud, ancien membre du conseil d’administration du CEA et actuel président de la Métro, la communauté d’agglomération grenobloise, a annoncé "un grand débat public" sur "Science et démocratie" les 16 et 17 juin prochains à MC2, la maison de la culture de Grenoble. Signe de l’importance attachée à ce talk show, il a tour à tour claironné la venue de "grands témoins", de "poids lourds", de "grosses pointures", de "grands noms", "anciens ministres et premiers ministres, de droite ou de gauche", "scientifiques, philosophes, économistes", pour discourir devant un millier de personnes.

Tressaillement dans le public. On parle bien du "laboratoire grenoblois" ? De la "capitale des sciences", mère de toutes les technopoles, chef-lieu de la recherche-industrie, pont-aux-ânes des médias et des rapports économiques ? Grenoble où, justement, ce même Migaud et le techno-gratin enchaînent les projets de bio et nanotechnologie (Biopolis, NanoBio, Minatec, etc), Grenoble où l'on sait grâce à François Brottes, député PS et adjoint au maire de Crolles, que "les élus ont été vaccinés à la high tech. Cela permet d'avancer plus vite et d'éviter de se poser des questions métaphysiques".
Back to top
View user's profile Send private message
Deun



Joined: 14 Mar 2005
Posts: 1536
Location: Colombes(92)

PostPosted: 14 Jun 2005 12:44    Post subject: Mémento Malville Reply with quote

J'ai reçu du collectif pièces et main d'oeuvre un document-joint de 37 pages, qui traite du débat violent/non-violent qui a précédé le rassemblement contre Superphénix de 1977 à Malville.
Très intéressant car ce débat me paraît encore d'actualité.

Ce petit extrait de la conclusion donne une idée de l'état d'esprit de ce collectif :

Quote:
Les individus passent, les clivages demeurent. On aura compris qu’au delà des personnalités singulières, parfois très singulières, qui se disaient ou se croyaient violentes, non-violentes, de façon gauche et approximative, se dissimulait un conflit évident aujourd’hui entre ennemis et partisans de l’Etat. Entre ceux qui se battent pour le pouvoir et ceux qui se battent contre le pouvoir. Entre ceux qui prétendent lutter contre les « risques majeurs » par un surcroît constant de contrôle et de technologies, et ceux pour qui le contrôle et la technologie constituent « le risque majeur ». Entre ceux qui ayant contribué à la catastrophe nous proposent paternellement de nous encadrer et de nous régir à travers cette catastrophe, et ceux qui ayant résisté de toutes leurs forces aux coupables de la catastrophe, veulent de surcroît détruire leurs télécommandes. Entre ingénieurs progressistes et ingénus réfractaires. Entre pompiers pyromanes et ceux qui veulent noyer l’incendie en y jetant « l’eau du bain » avec l’affreux bébé de la recherche-industrie. Nous n’avons pas peur, nous sommes en colère. Nous ne voulons pas davantage de recherches sur les nuisances, de mesures, de normes de pollutions, de « culture du risque », de « niveau d’alerte », ni de négociations avec nos technarques pour nous accorder sur le degré d’empoisonnement, le taux d’accidents, le seuil de destruction du milieu, le niveau de techno-despotisme que nous serions prêts à subir. Nous ne voulons pas de « démocratie techno-scientifique », ni de « comité d’éthique », ni de « forum hybrides ». Nous ne voulons pas de vous : est-ce enfin clair. Face à la criminalité scientifique nous réclamons la tolérance zéro. La destruction de la machinerie totalitaire et la libération des techno-serfs.
Back to top
View user's profile Send private message
Deun



Joined: 14 Mar 2005
Posts: 1536
Location: Colombes(92)

PostPosted: 18 Jun 2005 17:36    Post subject: Reply with quote

Des activistes grenoblois contre les "nécrotechnologies"

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3244,36-662822,0.html

C'est le combat de David contre Goliath. D'un côté, la technopole grenobloise, sa recherche de pointe, ses industries avancées et ses collectivités territoriales très engagées dans le développement local. De l'autre, une poignée de contestataires anonymes, réunis sous l'appellation de "pièces et main d'oeuvre" , en abrégé PMO.

Entre les deux, un forum public, "Sciences et démocratie" , organisé jeudi 16 et vendredi 17 juin par la communauté d'agglomération grenobloise, Grenoble-Alpes Métropole. "Le développement des technologies pose de nombreuses interrogations auxquelles les institutions politiques doivent être attentives, explique-t-elle. Les conséquences des avancées scientifiques peuvent susciter des espoirs de progrès mais soulèvent également des inquiétudes."

Même si les élus locaux s'en défendent, ce colloque apparaît bien comme une réponse à la contestation masquée mais virulente menée par un mystérieux groupe d'activistes qui, ces derniers mois, s'est manifesté par plusieurs opérations d'"agit-prop" .

Leur dernier fait d'armes : un faux courrier électronique adressé à tous les intervenants au forum et signé du président de Grenoble-Alpes Métropole, le socialiste Didier Migaud, député et maire de Seyssins. Celui-ci annonce l'annulation de ce "grand rendez-vous" qui, confesse-t-il, "cherchait avant tout à étouffer -les- critiques" par un "démocratisme de façade" . Poursuivant sa pseudo-repentance, l'élu ajoute : "Nous nous sommes rendu compte de la justesse des analyses formulées par les opposants. La politique de fuite en avant technologique et économique menée depuis des années dans l'agglomération grenobloise est entièrement responsable des multiples maux dont souffrent nos concitoyens (pollution, hausse du niveau de vie et des salaires, dégradation de l'environnement, perte de contrôle sur son existence, technification de la société)." Et de conclure : "Organiser un débat alors que toutes les décisions sont déjà prises, que les grues tournent sur les chantiers aux budgets pharaoniques, est un acte des plus démagogiques."

PMO n'en est pas à son premier coup d'éclat. En octobre 2004, un pastiche du journal de la communauté d'agglomération, Métroscope, avait semé le trouble dans les esprits. Dans ce fascicule de douze pages en couleurs, les élus déclaraient vouloir "rompre avec l'idéologie de la croissance" . Ils prenaient leurs distances avec "une recherche scientifique totalement financée ­ asservie ­ par les intérêts militaires et marchands" . Et faisaient part, en signe de contrition, de la dissolution de Grenoble-Alpes Métropole.

Voilà quelques jours, les mystificateurs ont récidivé, en distribuant, dans les boîtes aux lettres de plusieurs milliers d'Isérois, un prospectus de belle facture les avisant que leur département avait été choisi comme "site pilote" pour la carte d'identité biométrique, "obligatoire dès le 1er octobre" (Le Monde du 11 juin).

Si PMO ne revendique pas ouvertement ces contrefaçons, on y retrouve les thèmes développés sur www.piecesetmaindoeuvre.com. Ce site de "bricolage pour la construction d'un esprit critique grenoblois" prend pour cibles les bio et les nanotechnologies, en plein essor dans l'agglomération grenobloise. Ces "nécrotechnologies" , peut-on y lire, façonnent un monde à la Orwell, marqué par la "concentration des pouvoirs" , la "perte d'autonomie des citoyens sur leur propre vie" , le "contrôle généralisé" et la "traçabilité du cheptel humain" .

Qui sont ces agitateurs ? Ils se présentent comme de "simples citoyens" refusant de se faire connaître au motif que seules comptent leurs idées et ne donnant d'interviews que par le truchement d'Internet. Ce qui ne les empêche pas de prendre nommément à parti élus locaux ­ écologistes compris ­, dirigeants du Commissariat à l'énergie atomique (CEA) et journalistes, spécialement du "Daubé" , le Dauphiné libéré.

Ce qui leur vaut le reproche de préférer l'intimidation au débat à visage découvert. Et leur attire l'antipathie de beaucoup de scientifiques, irrités par leurs méthodes autant que par un discours jugé simpliste, sinon obscurantiste. "Il s'agit d'un groupe très toxique" , pense Edouard Brézin, président de l'Académie des sciences.

Combien sont-ils au juste ? Même si leur noyau dur est peut-être restreint, ils disposent à l'évidence de complicités dans les institutions scientifiques et, à en juger par les publications parodiques qu'on leur attribue, de soutiens financiers. Leur contestation trouve aussi des relais plus larges, comme quand, en décembre 2004, quelques dizaines de manifestants immobilisent une grue du chantier Minatec.

Ce n'est pas un hasard si cette opposition aux technologies émergentes se fait jour à Grenoble, dont le développement est fondé sur la "synergie" entre recherche et industrie. Et se cristallise autour du CEA, dont l'établissement grenoblois, créé voilà cinquante ans par Louis Néel (Prix Nobel de physique en 1970), est au coeur de la culture technologique de la ville, à laquelle il a fourni plusieurs de ses édiles, son député et maire actuel, Michel Destot, comme, avant lui, Hubert Dubedout.

En public, les élus locaux évitent de mentionner PMO. Mais l'affaire du faux Métroscope a modifié leur attitude. Eux qui, auparavant, se contentaient de renvoyer les trublions à leur "clandestinité" , cherchent désormais à se réapproprier le débat. Ces rebelles "n'ont pas le monopole des questions" , déclare ainsi Didier Migaud, qui insiste sur la nécessité, pour les responsables politiques, d'"assurer un meilleur suivi du développement des nouvelles technologies, afin qu'elles ne soient pas détournées de leur objectif" . Et promet d'autres forums, dont il n'avait jamais été question par le passé. Quant à Michel Destot, citant Pierre Mendès France, il veut "repolitiser la science" .

En marge du colloque officiel, PMO organise, le 17 juin au soir, dans un lieu alternatif, une réunion publique de "résistance à Technopolis" . Il reste du chemin à parcourir pour réconcilier science et démocratie.

Pierre Le Hir avec Nicole Cabret (à Grenoble)

Article paru dans l'édition du 17.06.05

--

Trois pôles : Minatec, Biopolis et Nanobio

L'agglomération grenobloise, hier tournée vers l'informatique, mise aujourd'hui sur les technologies du vivant et de l'infiniment petit. Minatec, pôle européen dédié aux micro et nanotechnologies, ouvrira en 2006 sur 8 hectares accueillant plus de 3 000 chercheurs et techniciens, pour un coût de 193 millions d'euros. Fin 2005, doit être livrée une pépinière d'entreprises de biotechnologies, Biopolis, pour 7,5 millions d'euros. Le triptyque est complété par un projet à plus long terme, Nanobio, couplant nano et biotechnologies et estimé à 45 millions d'euros.
Back to top
View user's profile Send private message
Deun



Joined: 14 Mar 2005
Posts: 1536
Location: Colombes(92)

PostPosted: 18 Jun 2005 17:40    Post subject: Reply with quote

Entretien
Trois questions à PMO

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3244,36-662823@51-641999,0.html

- Qui êtes-vous ?

Nous sommes de simples citoyens, c'est-à-dire des ennemis de l'Etat ("Notre ennemi, c'est notre maître" , La Fontaine). Des individus politiques si l'on veut, des sociétaires de la société. Depuis quatre ans, www.piecesetmaindoeuvre.com, site de bricolage pour la construction d'un esprit critique à Grenoble, publie des enquêtes sur l'emprise des nécrotechnologies (bio et nanotechnologies) dans notre ville et notre vie et s'emploie au démontage du "laboratoire grenoblois" .

- Que voulez-vous ?

Dans l'immédiat, nous essayons de résister au techno-totalitarisme (nucléaire, OGM, traçabilité électronique des populations), à l'artificialisation du monde (la vampirisation de l'écosystème par le système technicien) et à la croissance destructrice (dégradation des sols, des eaux et forêts, épuisement des ressources, etc.). Au-delà, nous souhaitons la rupture de la liaison recherche-industrie et le démantèlement de la société industrielle, même si nous savons que Rome ne s'est pas détruite en un seul jour.

- Pourquoi restez-vous anonymes ?

Anonymes certes, mais pas clandestins : nous intervenons dans nombre de réunions publiques et débattons avec tous les Grenoblois. Simplement nous voulons que nos textes soient jugés sur leur contenu, non sur leur signature. Chacun peut vérifier nos sources et faire sa propre enquête (ce qui serait l'idéal). Nous n'excipons pour prendre la parole d'aucune autorité (scientifique, médiatique, électorale) autre que celle de citoyens.

Propos recueillis (par courriel) par Pierre Le Hir
Article paru dans l'édition du 17.06.05
Back to top
View user's profile Send private message
Deun



Joined: 14 Mar 2005
Posts: 1536
Location: Colombes(92)

PostPosted: 20 Jun 2005 8:34    Post subject: Reply with quote

message de service :

---

Il y a un certain Julien qui m'a contacté hier à propos de PMO. Sait-il que sa boîte wanadoo est pleine?

---
Back to top
View user's profile Send private message
Kobayashi



Joined: 08 Apr 2004
Posts: 1885

PostPosted: 20 Jun 2005 9:44    Post subject: Reply with quote

Très intéressant ce collectif PMO. Ils ont une sensibilité anarchiste, mais il y a certainement autre chose. Est tu rentré en contact avec eux, car leurs thématiques sont proches des tiennes ?

Ce serait interessant que tu leur proposes l'article que tu as écrit sur la désinformatisation...

A travers les pôles d'activité de Grenoble (Minatec, Biopolis...), il nous faut nous aussi, décroissants, saisir la logique actuelle de la politique d'aménagement du territoire : les collectivités territoriales (régions, départements...) ont déposé au printemps 2005, 105 projet de " pôles de compétitivité ". Les critères de ces pôles sont la concentration et la spécialisation d'entreprises et de centres de recherche sur une thématique particulière.

Exemples :

-Roubaix-Tourcoing : pôle sur l'industrie textile de pointe (fibres synthétiques...)
- Grenoble : Biopolis, Minatec... (Clermont-ferrand demande aussi un pôle sur les nanotechnologie).
- etc...

Bref ces 105 pôles de compétitivité, sont des plate-formes pour se faire rencontrer chercheurs et indutriels. On organise des territoires directement au service de solutions technoscientifiques au chômage, à la dévitalisation de territoire, aux problèmes écologiques.

Certains pôles de compétitivité se proposent aussi de se concentrer sur le développement durable. Il serait d'ailleurs intéressant de savoir où ils se situent, et de qu'elles entreprises ils se composent.

A quand des pôles consacrés à des solutions décroissantes au réchauffement climatique ?
Back to top
View user's profile Send private message
Deun



Joined: 14 Mar 2005
Posts: 1536
Location: Colombes(92)

PostPosted: 20 Jun 2005 10:51    Post subject: Reply with quote

Bonne idée, effectivement, de raisonner/agir/militer par territoire.
Il y a à faire sur les pôles de compétitivé, effectivement, qui pourraient donner du grain à moudre à des comité locaux "décroissants". PMO me semble un très bon exemple en la matière.

J'ai juste envoyé un petit mail à PMO pour leur dire que je cherchais des gens pour travailler la contribution de l'informatique à la société de Croissance; ils doivent faire passer l'annonce.
C'est forcément un peu différent que ce que fait PMO, puisque leur critique porte sur des projets technoscientifiques en cours de lancement.
Pour l'instant, côté informatique, il y a aussi encore à déffricher, dans le monde des idées, avant d'être aussi incisif (critique du concept d'économie immatérielle, rappeler que informatique=organisation, etc).
Back to top
View user's profile Send private message
Deun



Joined: 14 Mar 2005
Posts: 1536
Location: Colombes(92)

PostPosted: 07 Jul 2005 11:44    Post subject: Reply with quote

Vu sur Indymedia Grenoble :


la police chez PMO


écrit le 07/07/05 à 00:13:19 par PMO
Cet article a été accepté par 2 modérateureuses.

Aujourd’hui, mercredi 6 juillet, une personne du site www.piecesetmaindoeuvre.com, a été interpellée à son domicile, et a subi une perquisition suivie d’une garde à vue d’une journée. Son ordinateur ainsi que des documents lui ont été confisqués jusqu’à nouvel ordre. Des menaces ont également été formulées concernant de futures perquisitions et tracasseries policières.

Pièces et Main d’Oeuvre a été mis en cause dans l’affaire du faux Métroscope par de récents articles de presse (Le Monde du 17 juin, le Daubé, Politis…). Le site a déjà répondu sur cette affaire : il n’est pas l’auteur de ce document mais les textes et les informations mis en ligne sont à la disposition de tous et chacun peut les reprendre à son compte pour tout usage. Une précision valable également pour le récent canular Libertys (évoquant la carte d’identité biométrique prévue pour 2007 qui rencontre une opposition croissante).

Les élus socialistes (mairie de Grenoble, Métro, Conseil Général) choisissent le mois de juillet et les vacances d’été pour régler leurs comptes avec leurs seules réelles oppositions : accélération de la répression contre les squats (les 400 couverts, la Kanaille, la Mèche, le Schmogul, Résistor) et aujourd’hui pression sur un média d’enquête critique. Les méthodes sont les mêmes que celles employées contre les opposants au grand stade en 2004 : police et intimidation.
Mais l’on verra cette fois encore que les questions politiques ne se règlent
pas par des descentes de police.

A chacun de faire circuler l’information, de se tenir au courant des suites de ces évènements, et de faire connaître son opposition.

www.piecesetmaindoeuvre.com
Back to top
View user's profile Send private message
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Science - technique - energie - ressources All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  
You can post new topics in this forum
You can reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot vote in polls in this forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group