forum.decroissance.info » Forum Index forum.decroissance.info »
Lieu d'échanges autour de la décroissance
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Ne pas faire de " la " politique ! : se présenter
Goto page Previous  1, 2, 3, 4, 5  Next
 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Politique - Culture - Société
View previous topic :: View next topic  
Author Message
Deun



Joined: 14 Mar 2005
Posts: 1536
Location: Colombes(92)

PostPosted: 12 Sep 2005 16:09    Post subject: Reply with quote

C'est vrai qu'il a abusé, là, le Koba Très content
Back to top
View user's profile Send private message
donquichottedelamancha



Joined: 14 Mar 2005
Posts: 256

PostPosted: 12 Sep 2005 16:10    Post subject: Reply with quote

Pour ma part j'ai eu des envies de visions du monde alternatif AVANT de lire les philosophes.

Je suis pour le partage, même de ma connaissance ou méconnaissance des philosophes...
Et pour partager, nous avons une belle langue, que diable!
Back to top
View user's profile Send private message
Deun



Joined: 14 Mar 2005
Posts: 1536
Location: Colombes(92)

PostPosted: 12 Sep 2005 16:19    Post subject: Reply with quote

De toute façon le vocabulaire autorisé dans un groupe est un enjeu de lutte Maléfique
Déjà dans les années 70 les baba-cool s'opposaient aux gauchistes. Les premiers voulaient s'installer en marge du système, les autres voulaient le changer. Forcément ce genre d'opposition se retrouve aussi dans le langage !
Back to top
View user's profile Send private message
Laurent



Joined: 22 Dec 2003
Posts: 908
Location: Région parisienne

PostPosted: 12 Sep 2005 16:27    Post subject: Reply with quote

Je suis d'accord avec Donqui. J'ai du mal à lire et à comprendre certains textes dont le contenu me paraît trop alambiqué. Je crois qu'il ne s'agit pas seulement de vocabulaire, mais aussi de tournures de phrase. Pourtant les concepts exprimés sont souvent relativement simples, une fois assimilés. Cependant je ne nie pas que certaines idées doivent être rigoureusement précisées, le vague mettant le raisonnement par terre.

Certains termes ne peuvent être compris que si on a étudié l'oeuvre du ou des philosophes qui les ont introduits. Quand c'est le cas, un petit résumé s'impose, même s'il ne pourra jamais atteindre la profondeur de l'oeuvre originale.
Back to top
View user's profile Send private message
Deun



Joined: 14 Mar 2005
Posts: 1536
Location: Colombes(92)

PostPosted: 12 Sep 2005 16:32    Post subject: Reply with quote

On s'est trop souvent servi de l'alibi du réalisme ou du souci démagogique d'être "compris des masses" pour substituer le slogan à l'analyse. Je pense qu'on finit toujours par payer toutes les simplifications, tous les simplismes, ou par les faire payer aux autres.
(...) donner à chacun les moyens de fonder sa propre rhétorique, (...) d'être son propre porte-parole vrai, de parler au lieu d'être parlé, cela devrait être l'ambition de tous les porte-parole, qui seraient sans doute tout à fait autre chose que ce qu'ils sont s'ils se donnaient le projet de travailler à leur propre dépérissement. On peut bien rêver, pour une fois...


Pierre Bourdieu
Extrait d'un entretien avec Didier Eribon à propos de La distinction, Libération, 3 et 4 novembre 1979, pp12-13.

http://contresoumissions.over-blog.com/article-829193.html
Back to top
View user's profile Send private message
donquichottedelamancha



Joined: 14 Mar 2005
Posts: 256

PostPosted: 12 Sep 2005 16:42    Post subject: Reply with quote

Voilà, tu me fais dire ce que je n'ai pas dit : je ne parle pas de simplification ou de simplisme, je parle de SIMPLICITE.

S'il y en a une qui dénonce les slogans auxquels voudraient nous faire plier les médias dominants, c'est bien moi!

Dois-je redire une quatrième fois que simplicité ne s'oppose pas à richesse, diversité, finesse, variété, subtilité, nuance...?

La simplicité permet la richesse, la diversité, la finesse, la variété, la subtilité, la nuance.
Back to top
View user's profile Send private message
Deun



Joined: 14 Mar 2005
Posts: 1536
Location: Colombes(92)

PostPosted: 12 Sep 2005 16:55    Post subject: Reply with quote

Héhé je savais qu'une petite citation de Bourdieu ferait son effet M. Green
Back to top
View user's profile Send private message
bloups



Joined: 27 Jul 2004
Posts: 1560

PostPosted: 12 Sep 2005 18:08    Post subject: Reply with quote

Quote:
Peut-être que c'est la fréquentation des philosophes qui est en cause dans le jargon utilisé par Koba, moi et d'autres.


Les plus grands philosophes savent se faire comprendre de tous. Je ne dis pas ça pour vous. Simplement je pense que c'est plus une déviation universitaire que philosophique…
Back to top
View user's profile Send private message
Cecile



Joined: 02 Mar 2005
Posts: 410
Location: Paris XV

PostPosted: 12 Sep 2005 19:04    Post subject: Reply with quote

Petit message-parenthèse :

donquichottedelamancha wrote:

Les Inuits ont un vocabulaire fantastique pour désigner la neige, je crois


Légende urbaine ! (voir The Language Instinct de S. Pinker, linguiste américain) Les Inuit ont un nombre de mots (enfin... plus précisément : lexèmes http://fr.wikipedia.org/wiki/Lex%C3%A8me) désignant la neige tout à fait comparable à d'autres langues comme l'anglais ou le français (voir en anglais : flurry, frost, hail, powder, sleet, slush...).


... ce qui ne change rien à la pertinence et le haut degré de réflexion (cependant accessible à une pauvre âme comme moi) des propos avancés sur tout le reste du fil.

Fin de la parenthèse
Back to top
View user's profile Send private message
Koba-sans son log
Guest





PostPosted: 12 Sep 2005 19:46    Post subject: Reply with quote

Salut, (Koba sans son log)

je sais que la façon dont on s'exprime est très important pour se faire comprendre, et je sais que je suis pris en défaut très souvent, je peux que m'en excuser.

Ceci dit de nombreux textes de la bibliographie décroissante sont difficiles et assez hermétiques. Chacun de ces auteurs avance des concepts, des notions qu'il forge. Quand on passe d'un auteur à un autre on est à chaque fois projeté dans un univers notionnel différent. Il faut faire l'effort, c'est-à-dire littéralement " se casser la tête " et son propre univers notionnel, pour entrer dans la pensée de quelqu'un d'autre. Toute pensée - universitaire ou pas - c'est créer des concepts (Deleuze). Le réel qui nous entoure est tellement jaillissant, éruptif, impalpable,... que la construction d'un mot c'est toujours faire violence à ce réel qu'il prétend signifier. Comprendre nécessite donc un effort insupportable pour la conscience. Mais veut-on rester dans le flou général du " sens commun " du langage de tout le monde ? Marx quand il veut essayer de comprendre quelque chose à la réalité sociale, il est obligé de déconstruire des mots appartenant au sens commun, pour essayer de faire apparaître une autre réalité dont ne parle pas le langage courant. Il faut bien aussi définir ce qu'est un concept, une notion, puis un mot. En fait il faut comprendre c'est trois termes comme si on les mettait dans un tableau d'arborescence. Une notion est construite à partir de plusieurs mots. Un concept à partir de plusieurs notions. Le passage du mot au concept, c'est passer du particulier au général, de l'expérience individuelle à la tentative d'exprimer une expérience commune à plusieurs êtres. C'est un projet fou mais ça existe. On est naturellement porté à trouver un sens général à chacun de nos comportements. C'est la structure interne même de la conscience.

Le concept d'hétéronomie chez Illich, ou de système chez Ellul, bon, ben si on connait pas c'est difficile parce qu'on est de suite projeté dans un univers de trucs bizarres. Mais franchement si vous prenez un livre d'Illich et que vous vous mettez à le lire c'est très facile au bout de 10 pages. En fait quand Deun parle par exemple d'Ellul, c'est sûr que ceux qui comprennent quelquechose au charabia, c'est ceux qui ont lu soit des présentations générales de son oeuvre (qu'on trouve partout sur internet) soit certains de ses livres. Franchement pas besoin d'un bagage philosophique pour se lancer dans la plupart des auteurs proche de la décroissance. Et au contraire, les textes d'Illich (etc...) fourmille d'exemples, de témoignages personnels... Le fait que ceux qui connaissent un peu ces auteurs en parlent en ne retenant que les notions et concepts forgés, il faut nous en excuser. Mais si voulez on ne retient dans l'article que le " résultat " de la pensée de l'auteur. A partir de ce " résultat " on peut rebondir, analyser les évolutions du monde contemporain, prendre des positionnements individuels, éthiques, politiques... Tout mouvement social militant ou politique fonctionne sur ce principe. Les auteurs de la décroissance nous fournissent des " grilles d'analyse " du monde que nous vivons. On peut les discuter, dire là où nous ne sommes pas d'accord... Et en tant que jeune mouvement militant nous avons une chance inouie d'avoir des auteurs qui ont été des précurseurs. Encore faut il vouloir les lire ! Et là encore il n'y a pas besoin d'un bagage particulier, c'est super et facile : Pas besoin d'être énergéticien pour lire Energie et équité d'Illich !
Back to top
donquichottedelamancha



Joined: 14 Mar 2005
Posts: 256

PostPosted: 13 Sep 2005 0:09    Post subject: Reply with quote

Encore une fois, le langage de tout le monde, c'est à dire, ici, la langue française n'est pas FORCEMENT un outil du "flou du sens commun"! Koba.

Je trouve même cette réflexion un peu dure pour le tout le monde en question, dont je revendique faire partie.

Un concept, même nouveau, PEUT être énoncé clairement, simplement.

Et ce n'est pas parce que tous les mouvements fonctionnent comme tu le dis, que celui-ci doit forcément faire pareil...

Et puisque Illich ou Ellul ont écrit leurs bouquins, il nous suffit de les lire. Rien ne sert de les reproduire, on se forge sa pensée propre à partir d'eux, ne serait-ce pas décroissant de se la forger clairement?

Nous voulons du partage, de la proximité, de l'horizontalité, de l'échange oui ou non?
Back to top
View user's profile Send private message
bloups



Joined: 27 Jul 2004
Posts: 1560

PostPosted: 13 Sep 2005 8:05    Post subject: Reply with quote

Ce que je voulais dire avec "universitaire" que je soutiens c'est que n'importe qui ou à peu près peut comprendre Michel Foucault en le lisant par exemple.
Par contre très peu de personne comprendront ce que les autres écrivent sur Michel Foucault.
Back to top
View user's profile Send private message
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Politique - Culture - Société All times are GMT + 1 Hour
Goto page Previous  1, 2, 3, 4, 5  Next
Page 3 of 5

 
Jump to:  
You can post new topics in this forum
You can reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot vote in polls in this forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group