forum.decroissance.info » Forum Index forum.decroissance.info »
Lieu d'échanges autour de la décroissance
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Décroissance et Internet
Goto page Previous  1, 2, 3, 4
 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Science - technique - energie - ressources
View previous topic :: View next topic  
Author Message
bug-in



Joined: 13 Mar 2003
Posts: 4057
Location: prox. Montpellier

PostPosted: 15 Dec 2005 16:18    Post subject: Reply with quote

Mon point de vue sur le sujet :p

D'abord un étonnement, je pensais pas qu'allais sortir le coup du "réalisme"...
Tout le monde prétend sa position réaliste... la question est qu'est ce qui se cache derrière se réalisme qui vient se poser comme un argument à lui tout seul...

Pour ma part, j'utilise internet, et je serai le premier à préférer une voiture à l'huile à une voiture a essence... mais je ne promulgerai pas ces agirs en idéal de société... tout simplement parce qu'il ne font que perpétuer la domination actuelle. Qui fabriquera l'huile et vendra des voitures a huile? Les mêmes que ceux qui nous vende des voitures à essences... et le résultat ce sera encore la perpétuation de leur domination étant donné qu'il est non seulement impossible pour un particulier de se fabriquer sa voiture mais qu'en plus il n'en est pas question vue le coût écologique.

Pour l'ordinateur c'est la même chose. Et internet est impossible sans ordinateur. Pour ma part je ne vois pas internet comme la chose la moins pire de l'ère industrielle... au contraire c'est un abouttissement majeur. La production d'un ordinateur à un coût écologique énorme.
Evidement je me sert d'internet... mais je ne l'intègre pas à un projet de société tout simplement parcequ'il n'y correspond pas.

Je ne vois pas ce qu'il y a d'irréalisable à promouvoir la décroissance. Je ne suis pas passé de un gros réfrigérateur à un petit réfrégirateur pour faire du "réalisme"... je suis passé de avec "réfrigérateur" directement à pas de réfrigérateur du tout... et je n'en suis pas mort, ni ressorti plus fort ou immortel, je ne suis pas un cas spécial qui réfrigère les choses en les touchants...

En ce qui concerne les bibliothèques et l'utopie néotechnologique de les remplacer par des ordinateurs... il est intéressant de savoir que le carbonne est conservé par les arbres tant que ceux si ne sont pas détruit... quand un livre est présent, il est fait avec de l'arbre, il n'absorbe plus de carbone, mais il conserve celui qu'il a emmagasiné jusqu'a ce qu'on le détruise.
Pour faire un ordinateur il faut récupérer des composants pour fabriqué les puces... les mêmes a peut près que pour les portables. Il faut donc une destruction des forêts, (et du milieu concerné) pour prendre le minerai qui se trouve sous la terre et le transporter pour fabriquer le moindre petit ordinateur.

Si tu veux réaliser un projet de société avec des ordinateurs, bien à toi, je ne m'y opposerai pas, mais on peut déjà arrêter leur construction car il y en a assez pour chacun d'entre nous dans les pays déjà habitué à ces machines. Par contre faire de se projet un projet mondial, je ne suis pas d'accord car il changerai la culture des autres pays et rendrais nécessaire une machine (et les besoins nécessaire à son entretiens) la ou avant il ne l'était pas.
Back to top
View user's profile Send private message
domino



Joined: 14 Dec 2005
Posts: 4
Location: Alpes

PostPosted: 15 Dec 2005 20:46    Post subject: Reply with quote

Mon avis:

Internet, ce n'est pas que la petite boiboite aec écran et clavier où l'on tapote allègrement chez soi, mais c'est aussi et avant tout un réseau de télécommunications.

Et un réseau de télécommunications consomme des ressources en grand nombre, essayons d'imaginer le nombre de km de lignes de cuivre, de fibres optiques, de routeurs, de commutateurs, tous alimentés en permanence en courant électrique.

Quelle est l"énergie consommée juste pour télécommuniquer ? en co² ? en g de déchets nucléaires ?

Quel est le nombre de véhicules journellement sur les routes juste pour adapter les réseaux ?

Et je passe sous silence la multitude de composants électroniques consommés, ainsi que les besoins en énergie et la pollution associés.

Les réseaux de télécommunications, voraces en ressources et énergie, ne peuvent pas résister, j'en suis convaincu, à la décroissance forcée ou volontaire.

Par contre, Internet peut survivre, le protocole fonctionne très bien avec des pigeons voyageurs.

Mais rien ne vaut une conversation en live...
Back to top
View user's profile Send private message
Kristo



Joined: 17 Dec 2003
Posts: 1751

PostPosted: 21 Mar 2010 2:55    Post subject: Reply with quote

Les serveurs informatiques, ogres énergivores

Par Fabrice Nodé-Langlois - Le Figaro 16/03/2010

En 2020, les «data centers» américains rejetteront autant de CO2 que les avions. La profession se mobilise pour réduire la facture d'électricité.

En un petit clic pour effectuer une recherche sur Google, vous consommez autant qu'une ampoule pendant une heure ! Une requête sur Internet fait en effet intervenir une cascade d'appareils électriques, depuis votre PC jusqu'aux serveurs de Google, réunis par milliers dans d'immenses hangars, les data centers, où se traitent les données par milliards de milliards d'octets. «La bulle Internet a généré la fabrication de millions de serveurs», expose Adrien Porcheron, directeur général de Dotgreen, une jeune PME qui aide les entreprises à réduire la facture énergétique de leur informatique.

Il existerait environ 45 millions de serveurs dans le monde. À eux seuls les grands data centers ont doublé leur consommation électrique de 2000 à 2005. Rien qu'en Europe de l'Ouest, la facture énergétique de l'ensemble de ces «fermes» de serveurs aurait atteint 4,9 milliards d'euros, selon le cabinet IDC. «L'anecdote sur la voracité énergétique d'une recherche sur Google relève de la légende urbaine», sourit Adrien Porcheron qui la reprend néanmoins sur son site, «car il est très difficile de calculer l'énergie utilisée par un consommateur sur des équipements partagés par des milliers de personnes». On sait, en revanche, qu'aux États-Unis «les centres de données consomment 3% de l'électricité du pays», constatait le mois dernier Steven Chu, le ministre américain de l'Énergie. D'ici à deux ans, les data centers américains émettront autant de CO2 que les avions aux États-Unis.

En France, un rapport établi par Michel Petit, remis en septembre 2009 à Christine Lagarde s'inquiétait «du modèle de croissance non durable des centres de données». Dans nombre d'entre eux, pour un kilowatt (kW) dépensé pour un serveur, un autre kW est nécessaire pour en dissiper la chaleur. Le sujet est tellement préoccupant que les régulateurs de la planète pourraient dans les prochaines années obliger industriels et clients à réduire leur consommation électrique.

Google possède plus d'un million de serveurs

L'industrie informatique n'a pas attendu la récente prise de conscience des politiques pour faire de l'énergie une priorité. Le portefeuille a pesé davantage que les préoccupations écologiques. Un bémol pourtant : selon un sondage mené par le consortium The Green Grid créé par les géants Microsoft, IBM, Google, Intel, Sun ou encore AT & T, 72% des entreprises interrogées n'ont aucune stratégie pour réduire l'appétit électrique de leurs centres de données.

Google, qui possède plus d'un million de serveurs dans le monde, travaille depuis dix ans à réduire sa facture énergétique et donne même des conseils sur la manière de concevoir des data centers plus économes. Nos fermes de serveurs consomment «cinq fois moins d'énergie que des centres de calcul conventionnels», assurait fin 2008 Urs Hölzle, vice-président de Google chargé de l'exploitation.

Les pistes pour verdir les data centers ne manquent pas. Les spécialistes estiment qu'un tiers de l'électricité consommée par un serveur est gaspillée avant d'atteindre les machines elles-mêmes, notamment pour convertir le courant alternatif du réseau en courant continu.

Davantage que la climatisation, «faire tourner les serveurs 24 heures sur 24» génère du gaspillage, note Anaïs Fourest, de la société EcoAct, qui vend conseils en efficacité énergétique et bilans carbone. «Les data centers sont conçus pour les pointes car on ne sait jamais à l'avance quelle sera la demande, complète Bad Wurtz, PDG de la société américaine Power Assure. À 3 heures du matin, seuls quelques étudiants regardent leur compte bancaire mais les serveurs tournent à plein régime.» Des serveurs qui s'allumeraient en fonction de la demande généreraient, rien qu'aux États-Unis, 25 milliards de dollars d'économies. Les fabricants de matériel informatique, de logiciels et les cabinets de conseil ont compris l'enjeu économique du green business. Car les technologies de l'information ne sont pas près d'arrêter leur course.

Google pourra revendre de l'électricité

Le 19 février, Google, l'un des plus gros consommateurs d'électricité au monde, a reçu le feu vert des autorités américaines pour acheter et vendre sur le marché de gros de l'électricité. Google, qui possède le plus gros parc de centres de données - plus d'un million de serveurs -, cherche depuis des années à produire pour son propre compte des énergies renouvelables. En 2007, la firme a créé une fondation, Google.org, qui finance des projets dans les domaines de l'énergie solaire, géothermique ou éolienne. Le moteur de recherche a même déposé en 2007 un brevet pour construire une usine marémotrice. Google affirme ne pas savoir précisément comment exploiter cette autorisation. «Nous avons fait cette démarche pour avoir plus de flexibilité dans l'achat d'énergie pour notre propre activité, y compris nos data centers» , explique une porte-parole.
Back to top
View user's profile Send private message
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Science - technique - energie - ressources All times are GMT + 1 Hour
Goto page Previous  1, 2, 3, 4
Page 4 of 4

 
Jump to:  
You can post new topics in this forum
You can reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot vote in polls in this forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group