forum.decroissance.info » Forum Index forum.decroissance.info »
Lieu d'échanges autour de la décroissance
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Sur la technique

 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Science - technique - energie - ressources
View previous topic :: View next topic  
Author Message
Nodytsu



Joined: 09 Jan 2006
Posts: 3
Location: Nice

PostPosted: 09 Jan 2006 23:35    Post subject: Sur la technique Reply with quote

Bonsoir Surpris

Je suis en train de lire le livre de Serge Latouche La mégamachine.
J'ai une question qui me vient autour de la technique.
Je suis un anti-capitaliste depuis longtemps, et j'ai toujours, presque spontanément, contre-argumenté (presque viscéralement) contre le libéralisme et le capitalisme. Mais depuis que je m'intéresse à la décroissance le problème de la technique devient de plus en plus important, un problème majeur qu'il faudrait penser et combattre avec autant de force (tout en comprenant bien que toute technique n'est pas mauvaise).
Les questions que je me pose ne sont pas clairs. Elles engagent la responsabilité du capitalisme dans la technique efficiente (ravageuse donc) et la responsabilité de la technique dans le capitalisme. Elles mêlent donc capitalisme et technique (j'ai envie de dire technique technicienne, pour parler donc de la technique en tant que valeur et objectif).
Qui a précédé qui ? Qui est donc à l'origine ?

N'est-ce pas la logique économique qui procède sur la technique ? N'est-ce pas la technique qui a permis le développement économique ? N'est-ce pas le développement économique qui a permis le développement de la technique ?
Qui est né d'abords ? La manufacture d'épingle d'Adam Smith et sa division (technique) du travail ou la logique économique qui va amener le capitalisme et qui est à la base de cette évolution technique ?
Tous les deux semblent intimement liés. L'un permet l'autre, l'un augmente l'autre.
Le développement de la technique efficiente propulse le capitalisme. Plusieurs milliers d'années de technique artisanale, traditionnel (j'ai presque envie de dire culturelle, folklorique) n'ont rien propulsé de logique capitalisme et économique maximisatrice.
Il faut attendre la sortie du moyen-âge pour le pré-capitalisme, la première révolution industriel pour le capitalisme : le capitalisme provient donc d'un progrès technique important. On rejoint donc les conclusions de Schumpeter (pour ceux qui connaissent pas, un économiste qui donne à l'évolution de l'économie et origine de la croissance le progrès technique).
La suppression de l'un des deux facteurs (technique ou logique économique) affaiblirait (énormément) donc l'autre.

Mais est-ce pour autant à dire que la technique est LE facteur primordial du développement du capitalisme et de la société de croissance qu'il a crée ? N'y a-t-il pas aussi le système politique, les moeurs, les grandes découvertes et même les religions (le protestantisme ...) Question
_________________
Nox ===> Lux
Back to top
View user's profile Send private message
bug-in



Joined: 13 Mar 2003
Posts: 4057
Location: prox. Montpellier

PostPosted: 10 Jan 2006 0:05    Post subject: Reply with quote

Il faut bien une technique particulière pour rendre certaine chose marchandisable (alors qu'elle ne l'étais pas).

Quote:
Mais est-ce pour autant à dire que la technique est LE facteur primordial du développement du capitalisme et de la société de croissance qu'il a crée ? N'y a-t-il pas aussi le système politique, les moeurs, les grandes découvertes et même les religions (le protestantisme ...)

Je suis d'accord.
D'ailleurs justement si l'on suit "Fragilité de la puissance" d'Alain Gras, il pense que une certaines culture/moeurs occidentale qui ont permis l'évolution caractéristique de la technique, et qu'un changement dans ce domaine pourrait permettre de se passer de la technique, de ne pas la choisir.

Il invoque notament la culture chinoise (personnellement j'apprécie bcp la pensée Taoïste (philosophique! pas religieux bien sur, d'ailleurs faire du taoïsme une religion est un peut contraddictoire mais bon) qui avait les moyen d'atteindre de grande évolution technique mais qui ne franchie pas le cap.

Par ailleurs Hobbes dans "Eléments de la loi naturelle et politique" (p144-145 de l'édition livre de poche, première partie, chapitre IX) il élabore, il me semble avec justesse, les moeurs de base du capitalisme (il a dit aussi que dans ce système l'homme est un loup pour l'homme est que c'est la guerre de tous contre tous)
Quote:
21.La comparaison de la vie de l'homme avec une course, bien qu'elle ne tienne pas en tout point, tient néanmoins si bien pour notre présent dessein que nous pouvons, grâce à elle, à la fois voir et nous rappeler presque toutes les passions mentionnées auparavant. Mais cette course, nous devons supposer qu'elle n'a d'autre but, ni d'autre couronne de récompense que le fait de chercher à être le plus en avant. Et en cette course :
S'efforcer, c'est appétit.
Etre insouciant, c'est sensualité.
Considérer ceux qui sont derrière, c'est gloire.
Considérer ceux qui sont devent, humilité.
Perdre du terrain en regardant derrière, vaine gloire.
Etre retenu, haine.
Retourner en arrière, repentir.
Avoir du souffle, espoir.
Etre épuisé, désespoir.
S'efforcer de dépasser celi qui est devant, émulation.
Supplanter ou renverser, envie.
Se résoudre à passer outre un arrêt prévu, courage.
Passer outre un arrêt imprévu, colère.
Passer outre avec aise, magnanimité.
Perdre du terrain sur de petits obstacles, puillanimité.
Chuter sur l'imprévu, c'est disposition à pleurer.
Voir un autre chuter, disposition à rire.
Voir quelqu'un dépassé dont nous ne voudrions pas qu'il le fût, c'est pitié.
Voir quelqu'un dépasser lorsque nous ne le voudrions pas, c'est indignation.
Se tenir très près d'une autre, c'est aimer.
Supporter celui qui se tient ainsi très près, c'est charité.
Se faire du préjudice par précipitation, c'est honte.
Continuellement être dépassé, c'est misère.
Continuellement dépasser celui qui est devant, c'est félicité.
Et abandonner la course, c'est mourir.


Voila en gros donc ce que serait les moeurs du capitalisme, et je crain qu'il soit loin d'avoir tort.
Le but donc? S'en éloigner? Pas sur! Ce serait non pas se construire, mais réagir à ceux que l'on aime pas et donc vivre par rapport à lui. Il me semble que la solution c'est se trouver soi même ses propres valeurs.
Back to top
View user's profile Send private message
Nodytsu



Joined: 09 Jan 2006
Posts: 3
Location: Nice

PostPosted: 10 Jan 2006 1:07    Post subject: Reply with quote

D'accord avec toi.
Très bonne citation de Hobbes, excellente même, il y a énormement de choses qui sont résumés ici et avec vérité (notamment sur la définition de la pauvreté et de l'exclusion).
Je crois que je vais vraiment lire ce livre Fragilité de la puissance qui a l'air vraiment bien.

merci
_________________
Nox ===> Lux
Back to top
View user's profile Send private message
Yog



Joined: 30 Oct 2005
Posts: 553
Location: Neverwhere

PostPosted: 10 Jan 2006 1:31    Post subject: Reply with quote

Etant donné que je ne crois pas au capitalisme je ne peux pas trop t'aidé sur ce genre de considération, mais je ne pense pas qu'il faille parler de technique au singulier, il y a des techniques et les sociétés choississent d'en favoriser l'une plutot que l'autre. D'ailleurs la plupart des "nouveautés" techniques qu'on nous présente ne sont bien souvent que d'ancien concept remis au gout du jour.

Par exemple pendant tous le XIXe siecle, l'énergie la plus utilisée ne venait pas du charbon mais de l'éolien et de l'hydraulique. Les énergies renouvelables sont tombés en désuétude quand le pouvoir politique a décider de faire de la distribution d'énergie une activité centralisée et de l'amener meme dans les endroits ou ce n'était pas commercialement viable (ie dans les campagnes).

Aussi les techniques d'agricultures traditionnelles ont donné naissance a deux branches, les techniques agro-chimiques et les techniques d'agro-écologie. On a préféré favoriser l'un plutot que l'autre mais on y était pas obligé...

PS: je trouve totalement vain ce genre de questionnement "pourquoi c'est comme ca ?", ce dont on a besoin c'est de savoir "comment on change ca ?" ! Clin d'oeil
_________________
Travailler mieux pour vivre mieux.
Back to top
View user's profile Send private message
bug-in



Joined: 13 Mar 2003
Posts: 4057
Location: prox. Montpellier

PostPosted: 10 Jan 2006 9:08    Post subject: Reply with quote

Quote:
PS: je trouve totalement vain ce genre de questionnement "pourquoi c'est comme ca ?", ce dont on a besoin c'est de savoir "comment on change ca ?"


Oui, mais des fois pour répondre au comment il faut savoir pourquoi. Par ailleurs il n'y a pas UNE seule est Unique voie pour aller dans une direction ou dans une autre, chaque solution, chaque "comment" est particulier et engage dans un projet politique et une intention différente.

Sinon : c'est le positivisme à tout crain, on cherche a établir des lois sans se préocuper des causes (ça d'accord puisqu'il n'y en a pas, sinon celle établi par l'esprit) mais sans se préocupper non plus de la manière et finalement on revient à un progressisme : avancer sans se poser de question, en oubliant le pourquoi. Sourire
Back to top
View user's profile Send private message
Deun



Joined: 14 Mar 2005
Posts: 1536
Location: Colombes(92)

PostPosted: 10 Jan 2006 19:58    Post subject: Reply with quote

Nodytsu, j'ai fait un peu le chemin inverse de toi puisque mes doutes ont d'abord porté sur le progrès technique, pour me dire ensuite que le capitalisme doit aussi être analysé. Pour l'instant, ca donne ça :
http://www.decroissance.info/Comprendre-comment-l-homme-a-ete
Back to top
View user's profile Send private message
bug-in



Joined: 13 Mar 2003
Posts: 4057
Location: prox. Montpellier

PostPosted: 12 Jun 2006 19:21    Post subject: Reply with quote

Quote:
Par exemple pendant tous le XIXe siecle, l'énergie la plus utilisée ne venait pas du charbon mais de l'éolien et de l'hydraulique. Les énergies renouvelables sont tombés en désuétude quand le pouvoir politique a décider de faire de la distribution d'énergie une activité centralisée et de l'amener meme dans les endroits ou ce n'était pas commercialement viable (ie dans les campagnes).


Yog est ce que tu te sens d'écrire quelque chose de plus détaillé sur cette éviction de l'autonomie locale au profit du pouvoir centralisé. Je pense que ça pourrait m'intéresser (et d'autres peut-être).
Back to top
View user's profile Send private message
naj'



Joined: 19 Nov 2005
Posts: 38
Location: Vénissieux

PostPosted: 14 Jun 2006 20:00    Post subject: Reply with quote

Coucou !

1 - On peut parler de "la" technique si on entend par là l'utilisation d'outils conjuguée à une pensée du possible (qui est l'imagination humaine).
Des animaux utilisent des outils, mais dans une bulle de présent. Ils ne pensent pas leur outil comme susceptible de répondre à d'autres fins possibles, c'est-à-dire comme un pouvoir.
On peut même considérer que la technique des humains, comme leur imagination, leur étalon universel de valeur (l'argent), leur langue même, etc., ne font que démultiplier une tendance à l'oeuvre dans la nature : le déploiement des possibles.
Mais attention au fait que, s'ily a déploiement de possibles, il existe ce que j'appellerai des temporalités différentes (celle de tel organisme, de tel écosystème, etc.). (ça demande à être mieux pensé)

2 - Alain Gras a une conception répandue mais erronnée du devenir de la Chine : la conception de l'histoire des civilisations que nous avons héritée du colonialisme. Au XVIIIème, sur la planète, la plus grande part des échanges commerciaux de produits manufacturés étaient inter-asiatiques, et secondairement entre l'Asie et l'Europe. L'Angleterre, puis d'autres pays européens, ont été les premiers à utiliser et perfectionner des machines qui remplaçaient les ouvriers, baissant le coût des produits et augmentant leur quantité. Mais il n'est pas dit que, si la colonisation n'était pas venue imposer des échanges très inégalitaires ruinant les manufactures locales en Chine ou en Inde, celles-ci, dans un cadre de plus libre marché, n'auraient pas évolué comme en Europe. Mais la colonisation triompha par la suprématie militaire qui résultait d'une courte avance technique, et par la violence relationnelle qu'autorisait une conception hiérarchisée de l'humanité ; ces deux "avantages" ayant été opportunément développés par les Etats bourgeois de quelques pays européens. Bref, ces aléas ne sont pas représentatifs de tendances "de longue durée" en Histoire.
Back to top
View user's profile Send private message
Yog



Joined: 30 Oct 2005
Posts: 553
Location: Neverwhere

PostPosted: 15 Jun 2006 0:06    Post subject: Reply with quote

Pour la Chine il y a aussi que tout était décidé par l'empereur, s'il disait non tout disparaissait (comme ce fut le cas avec les navires ou des progrès énormes dans l'architecture navale initiés par un empereur se sont vu dégagés par son successeur qui n'y croyait pas)... En Europe, comme tout le monde se faisait la guerre, si une cité interdisait à quelqu'un de développer quelque chose il lui suffisait de changer de région pour trouver des mécènes...

Quote:
Yog est ce que tu te sens d'écrire quelque chose de plus détaillé sur cette éviction de l'autonomie locale au profit du pouvoir centralisé. Je pense que ça pourrait m'intéresser (et d'autres peut-être).


Pas certain d'avoir les bouquins nécessaire pour ça sous la main mais sinon pourquoi pas...
_________________
Travailler mieux pour vivre mieux.
Back to top
View user's profile Send private message
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Science - technique - energie - ressources All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  
You can post new topics in this forum
You can reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot vote in polls in this forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group