forum.decroissance.info » Forum Index forum.decroissance.info »
Lieu d'échanges autour de la décroissance
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Decroissance et mega-catastrophes industrielles
Goto page 1, 2  Next
 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Science - technique - energie - ressources
View previous topic :: View next topic  
Author Message
VALOUO



Joined: 08 Nov 2005
Posts: 123

PostPosted: 30 Jan 2006 9:57    Post subject: Decroissance et mega-catastrophes industrielles Reply with quote

Mort de rire

Last edited by VALOUO on 31 Jul 2009 16:04; edited 1 time in total
Back to top
View user's profile Send private message
Zennn



Joined: 16 Nov 2005
Posts: 470

PostPosted: 30 Jan 2006 12:25    Post subject: Reply with quote

Si on voulait la jouer "raisonnable", la décroissance ne se ferait pas d'un coup. Ce serait une évolution avec un plan à long terme (voire très long terme). Et l'élimination progressive des grands sites industriels dangereux ferait partie de ce plan Clin d'oeil
Back to top
View user's profile Send private message
pm86



Joined: 15 Nov 2005
Posts: 116

PostPosted: 30 Jan 2006 14:53    Post subject: Reply with quote

"Connaitrons-nous une société coupée en 2? Une moitié laissant l'autre s'en occuper? "

On peut aussi concevoir un monde ou chaqu'un consacrera une partie de son temps pour "réparer les erreurs passées" et une autre partie pour construire un présent "plus raisonnable".
Back to top
View user's profile Send private message
VALOUO



Joined: 08 Nov 2005
Posts: 123

PostPosted: 30 Jan 2006 15:09    Post subject: Reply with quote

Mort de rire

Last edited by VALOUO on 31 Jul 2009 16:04; edited 1 time in total
Back to top
View user's profile Send private message
ktche



Joined: 15 Jun 2004
Posts: 1383

PostPosted: 30 Jan 2006 15:29    Post subject: Reply with quote

Zenn wrote:
Si on voulait la jouer "raisonnable", la décroissance ne se ferait pas d'un coup. Ce serait une évolution avec un plan à long terme (voire très long terme). Et l'élimination progressive des grands sites industriels dangereux ferait partie de ce plan


Le chef du futur GPATLT (Grand Plan A Très Long Terme) sait déjà où recruter son responsable communication M. Green

Valouo évoque le fait que la sortie du système technicien peut présenter un paradoxe dans la mesure où les infrastructures qui forment aujourd'hui la partie "visible" de l'iceberg doivent malgré tout être maitrisées pendant toute la période où l'on cherche à s'en affranchir, et ce pour des raisons évidentes. Cependant cette maitrise (toute relative) est prise en charge par des corps sociaux dont la principale force de cohésion (et donc d'identification différentielle) est aujourd'hui leur sentiment de virtuosité (plus que le réel pouvoir qu'ils peuvent exercer à travers des compétences fragmentaires et dispersées). Ce sentiment est un des éléments "écrans" de l'autonomisation de la technique. D'où le risque que le processus formel de réduction des risques liés à l'hyperindustrialisation, en se contentant de rédéfinir la mission ultime des agents du système technicien, ne conduise finalement à reproduire une séparation dans la société perpétuant son incapacité à prendre le dessus sur la technique.

Au delà des tartes à la crème de la sortie "programmée", il faut donc bien, comme le fait Valouo, se poser la question de l'impact du legs technoscientiste sur la fonctionnement des sociétés de l'après-développement. Je pense que la prise en compte de ce legs passe par un double mouvement d'acceptation et de refus : acceptation de l'existence, refus de la continuité.

Acceptation de l'existence : Les stigmates du système technicien seront présents bien au-delà de son démantèlement. Je propose dès aujourd'hui d'accepter cette future cohabitation avec les restes de son infrastructure. Surtout ne pas chercher à les domestiquer, mais plutôt à les neutraliser. Le fait que ces infrastructures perdent inexorablement toute cohérence à l'échelle historique ne doit en effet pas dispenser les contemporains de cet effondrement d'en conserver une trace suffisamment pertinente pour éviter toute interaction malencontreuse.

Refus de la continuité : Définir des voies de sortie du système technicien dans le cadre d'une société imprégnée de ses références a peu de chance d'aboutir à des solutions qui n'en favorise pas l'accroissement. D'où la nécessité de mener des insurrections de l'imaginaire qui produisent d'abord des sorties individuelles ou collectives de la société de croissance.

Concrètement, il faut arrêter les frais le plus vite possible, y compris en s'appuyant sur l'irruption d'une discontinuité matérielle et/ou historique. Et simultanément, faire émerger une épistémologie qui nous évitera de sélectionner les solutions "efficaces" par manque d'imagination...et ainsi de relancer la spécialisation !
Back to top
View user's profile Send private message
Zennn



Joined: 16 Nov 2005
Posts: 470

PostPosted: 30 Jan 2006 16:29    Post subject: Reply with quote

Quote:
Le chef du futur GPATLT (Grand Plan A Très Long Terme) sait déjà où recruter son responsable communication


Si le futur chef (élu bien entendu) du GPATLT est un gars bien et droit, il pourra compter sur moi M. Green

Quote:
Ceci demande des compétences techniques , une formation, à moins de faire cela à l'image du gouvernement sovietique en envoyant des "liquidateurs " (déjà plus de 25 000 morts et plus de 200 000 invalides)?


Si on faisait ça sur le long terme et si on s'en donnait les moyens, ça ne poserait pas vraiment de problème.
En ce qui concerne plus particulièrement les centrales nucléaires ou les grands sites chimiques ou les plateformes offshore, il faudrait bien évidemment compter sur des gens spécialisés dans le domaine. Et utiliser nécessairement des équipements polluants d'ailleurs. Je vois pas bien comment on pourrait démanteler des centrales nucléaires ou des plateformes d'extraction du pétrole avec des véhicules fonctionnant à l'énergie animale Clin d'oeil

D'ailleurs en fonction du degré de sophistication technique qu'on souhaiterait garder dans nos vie, un minimum de spécialisations seraient nécessaires et vitales.
(oui parce que bon moi le retour à la terre pourquoi pas mais le retour au XVII ème siècle, hors de question M. Green ).

Par contre, de nombreuses "réparations des erreurs du passé" pourraient être accomplies par tout un chacun avec un minimum de formation (y a pas besoin d'être grand clerc pour trier des déchets ou vider une décharge sauvage par ex).
Back to top
View user's profile Send private message
Jeuf



Joined: 14 Nov 2004
Posts: 1506
Location: 63 et 75

PostPosted: 30 Jan 2006 16:34    Post subject: Reply with quote

ouch...c'est compliqué, une fois de plus.
Concrètement, concrètement...par oral tu parlais plus clairement de ce que que deviendrait la centrale nucléaire de Civeaux en cas d'effondrement économique ..centrale qui t'embetrait, si tu as la mauvaise idée de t'installer là bas plutot qu'en auvergne... tu peux traduire ce que tu viens de dire sur un cas concret , en se basant sur l'exemple de cette centrale nucléaire?
Back to top
View user's profile Send private message
pm86



Joined: 15 Nov 2005
Posts: 116

PostPosted: 30 Jan 2006 18:36    Post subject: Reply with quote

pm86 a écrit:
On peut aussi concevoir un monde ou chaqu'un consacrera une partie de son temps pour "réparer les erreurs passées"

réponse de Valouo :
Ceci demande des compétences techniques , une formation, à moins de faire cela à l'image du gouvernement sovietique en envoyant des "liquidateurs " (déjà plus de 25 000 morts et plus de 200 000 invalides)?


A Tchernobyl, les "liquidateurs" n'étaient pas des incompétents mais des pompiers envoyés en urgence, sacrifiant leur vie pour limiter l'impact de la catastrophe.

Je ne me plaçais pas dans cette hypothèse (l'urgence) mais en réponse à ta remarque sur la coupure en 2 de la société entre ceux qui seraient chargés d'en finir avec les méga-technologies et ceux qui vivraient déjà tel qu'on semble le souhaiter ici.
Dans ce contexte, nous pouvons collectivement (pardon, j'ai le sentiment que ce mot va encore en faire voir "rouge" certains Très content ) prendre en charge le changement d'ère envisagé.

Déjà, cela pose le principe d'un changement progressif. Car un abandon brutal du système technicien est-ce que ça veut dire, tout laisser en place, tel quel, au risque de provoquer dans un avenir proche des dégats écologiques irréversibles ? D'où l'intérêt d'adopter une stratégie graduelle d'élimination sécurisée des infrastructures dangeureuses, en commençant par les armes et le nucléaire, par exemple.

Et cette phase de transition peut impliquer tout le monde, chacun avec ses compétences soit sous la forme d'un temps partiel, soit en y consacrant à temps plein une période déterminée.

Cela éviterait de s'en remettre à des "spécialistes" non contrôlé (et donc de perpétuer les clivages actuels) et permettrait à tous d'enclancher rapidement les reconversions individuelles et collectives souhaitable pour l'avenir.
Back to top
View user's profile Send private message
florentino



Joined: 30 Dec 2005
Posts: 73
Location: 92

PostPosted: 30 Jan 2006 19:03    Post subject: Reply with quote

La transition progressive est souhaitable mais elles sont rares dans l'histoire humaine. Bien evidemment, les centrales nucleaires et tous les dechets radioactifs par la duree de leut demi-vie sont initelligibles pour un etre humain. Mais l'homme occidental se prend pour un demi-dieu depuis un siecle, capable de maitriser (voire de dompter) la nature.

Il est tellement grisant de tordre l'espace, le temps, que l'on ne peut esperer raisonnablement une transition "douce". On peut meme se demander si la notion d'etat pourra survivre et alors qui sera responsable des centrales, bombinettes A et H sans etat.

Je suis en train de lire "Le viol de la terre" de Clive Ponting. Il y retrace l'histoire humaine a partir des contraintes environementales qui s'impose un jour ou l'autre a chaque civilisation.
_________________
decroissant beurre ou nature ? pardon pas de produits laitiers !
Back to top
View user's profile Send private message
bug-in



Joined: 13 Mar 2003
Posts: 4057
Location: prox. Montpellier

PostPosted: 30 Jan 2006 20:17    Post subject: Reply with quote

ktche à dit :
Quote:
Et simultanément, faire émerger une épistémologie qui nous évitera de sélectionner les solutions "efficaces" par manque d'imagination...et ainsi de relancer la spécialisation !


Pour ceux que ça intéresse :
"Contre le méthode" de Feyerabend (attention livre difficile à lire).
Sinon voir (plus facile à lire) l'article dans wikipédia sur l'anachisme épistémologique qu'il à mis a jour :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Anarchisme_%C3%A9pist%C3%A9mologique

Je continue malgré tout, comme tu le vois à creuser de part en part la question scientifique.

Présentation rapide de Paul Feyerabend :
Combat la rationnalisation et souhaite réhabiliter l'erreur, l'intuition, l'irrationnel, la magie, l'astrologie, la superstition comme moyens d'accès possibles aux vérités.
Back to top
View user's profile Send private message
ktche



Joined: 15 Jun 2004
Posts: 1383

PostPosted: 31 Jan 2006 9:00    Post subject: Reply with quote

C'est une légère digression par rapport à la question de Valouo, mais le fait d'évoquer Feyerabend m'a rappelé une petite note que j'avais prise il y a 4 ou 5 ans :

Quote:
La vision trompeuse d’une avancée permanente vers une connaissance plus précise, plus épurée, plus cohérente n’est que la conséquence de plusieurs biais. Tout d’abord on écarte sciemment et hypocritement de la notion de production humaine tout ce qui justement n’a pas de sens dans l’activité continue et foisonnante de la psyché. Et de plus, l’humanité croit savoir lorsque certains de ses membres savent, alors qu’il est manifeste qu’elle a de plus en plus de mal à diffuser l’intégralité de ses acquis individuels dans une compréhension commune. Qu’est-ce qu’un acquis qui repose sur une base de plus en plus restreinte numériquement. C’est une pyramide qu’on essaye de mettre en équilibre sur sa pointe.
Back to top
View user's profile Send private message
Zennn



Joined: 16 Nov 2005
Posts: 470

PostPosted: 31 Jan 2006 11:03    Post subject: Reply with quote

Edit : non rien M. Green
Si je souhaite parler de l'utilité de philosopher, je créérai un sujet sinon Valouo va finir par me détester :p
Back to top
View user's profile Send private message
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Science - technique - energie - ressources All times are GMT + 1 Hour
Goto page 1, 2  Next
Page 1 of 2

 
Jump to:  
You can post new topics in this forum
You can reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot vote in polls in this forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group