forum.decroissance.info » Forum Index forum.decroissance.info »
Lieu d'échanges autour de la décroissance
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

2ème rencontre habiter le 8 mars à 19h30

 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Paris
View previous topic :: View next topic  
Author Message
camille
Guest





PostPosted: 05 Mar 2006 0:06    Post subject: 2ème rencontre habiter le 8 mars à 19h30 Reply with quote

Bonjour à tous,
la 2ème rencontre habiter c'est mercredi prochain:
le 8 mars à 19h30 chez Fabien toujours (merci au passage à toi de nous accueillir à nouveau en espérant qu'on soit nombreux pour faire monter les ° chez toi!)

Apporter à boire et à manger.. et bien sûr toutes vos idées !
une Reflexion sur l'habitat collectif décroissant est proposé

Camille
(pour l'adresse exacte me contacter.)
Voir aussi le compte rendu de la dernière réunion quelques sujets plus bas sur le forum.
Back to top
Steph



Joined: 10 Jan 2006
Posts: 70
Location: Paris

PostPosted: 05 Mar 2006 11:15    Post subject: Reply with quote

Bonjour,

J'aurais été intéréssé pour participer à cette rencontre mais je ne serai malheureusement pas disponible ce soir-là en raison d'une autre rencontre sur le thème des bâtiment très faiblement consommateurs d'énergie, organisée par l'association X-environnement (http://www.x-environnement.org/manifestations.html) (asso des anciens de l'Ecole Polytechnique qui se préoccupent d'environnement, présidée par le fameux JM Jancovici). Je pourrai au moins vous faire un petit résumé de cette rencontre et des idées des principaux spécialistes de la question qui seront présents.

Cordialement

Stéphane
Back to top
View user's profile Send private message
louve



Joined: 10 Jan 2006
Posts: 15
Location: Versailles

PostPosted: 09 Mar 2006 3:08    Post subject: Reply with quote

Encore lui! Je n'arrête pas de retomber sur Jancovici, qui a été à l'origine de ma prise de conscience écolo!
Voir aussi : www.ecozacderungis.org
Back to top
View user's profile Send private message
louve



Joined: 10 Jan 2006
Posts: 15
Location: Versailles

PostPosted: 13 Mar 2006 15:01    Post subject: Reply with quote

Steph wrote:
Je pourrai au moins vous faire un petit résumé de cette rencontre et des idées des principaux spécialistes de la question qui seront présents.Stéphane

Super! Merci! Sourire

Louve
Back to top
View user's profile Send private message
Steph



Joined: 10 Jan 2006
Posts: 70
Location: Paris

PostPosted: 15 Mar 2006 22:51    Post subject: Reply with quote

J'ai pris plus de deux pages de notes mais je n'ai pas le temps de résumer tout ça pour l'instant. Patience donc... La semaine prochaine, inshaallah.

Stéphane
Back to top
View user's profile Send private message
Fabinoo



Joined: 16 Aug 2005
Posts: 779
Location: Hte Corse

PostPosted: 16 Mar 2006 8:41    Post subject: Reply with quote

Camille, je crois que tu as oublié la projection du film sur la construction en bottes de paille, dans ton compte-rendu.
Ca se passe comment, à l'université ?
Back to top
View user's profile Send private message
Guest






PostPosted: 17 Mar 2006 22:16    Post subject: Reply with quote

Voici le compte-rendu de la conférence organisée par l'association X-environnement le 8 mars 2006 et intitulée "Les bâtiments très faiblement consommateurs d'énergie".

Trois intervenants étaient invités pour l'occasion :
- M. Régis Meyer, responsable bâtiment de la Mission interministérielle de l'Effet de Serre (MIES) (http://www.effet-de-serre.gouv.fr/)
- M. Olivier Sidler, Ingénieur, Président du bureau d'études Enertech, spécialiste des consommations dans le bâtiment et membre de la "compagnie des Négawatts" (http://sidler.club.fr/)
- M. Pascal Eveillard, Directeur marketing chez St Gobain Isover et animateur du collectif d'industriels "Isolons la terre". (Bien sûr il s'agit d'industriels du secteur... de l'isolation !) (http://www.isolonslaterre.org/)



Intervention de M. Meyer (fonctionnaire) :
------------------------------------------------
Il présente la nouvelle réglementation thermique (dite RT 2005)
Les bâtiments représentent environ 24% des émissions de gaz à effet de serre (GES), dont une partie non négligeable provient des fuites de gaz frigorigènes (issus des installations de... climatisation)
La RT est destinée aux secteurs résidentiel et tertiaire.
Dans le bâtiment, le critère de qualité énergétique se mesure à l'aide du critère de la consommation énergétique par unité de surface occupée et par an. On distingue cette consommation selon l'usage : chauffage, rafraîchissement, eau chaude sanitaire, cuisson, usages électriques spécifiques (éclairage, électroménager, loisirs, etc)
L'intérêt d'un tel critère est de pouvoir distinguer les performances des bâtiments entre eux.
Le problème de la réglementation actuelle (RT 2000) est qu'un bâtiment peut être réglementaire tout en consommant beaucoup plus qu'un autre qui ne le sera pas !
Un autre problème est la difficulté du contrôle du respect de cette réglementation (la RT s'applique a toute construction neuve)
Les objectifs de l'Etat est la réduction de 40% de la conso énergétique sur les bâtiments neufs.

La RT 2005 propose:
- la prise en compte des EnR (la maison individuelle de référence doit comporter 2 m^2 de panneau par habitant)
- le renforcement des performances de 10 à 15 %
- des plafonds absolus de consommation
- la prise en compte de critères bioclimatiques

Notez que les émissions de CO2 ne sont pas prises en compte.
Notez aussi qu'il existe aussi des labels, en France, qui s'appellent Haute Performance Energétique (HPE = -10% de conso) et Très Haute Performance Energétique (THPE = -20% de conso).

Autres infos en vrac :
Les chaudières à condensation (meilleur rendement que les chaudières classiques) représentent 3 à 6 % du marché des chaudières en France, contre 60% en Allemagne.
La construction représente 300 à 400 000 logements neufs par an.

Autres incitations à l'économie d'énergie proposées :
- Les certificats d'économie d'énergie (nécessite un marché pour ça, qui n'existera pas avant 2009)
- Possibilité de jouer sur le Coefficient d'Occupation des Sols (COS) utilisé pour le calcul de la taxe foncière (p.e. un bâtiment moins consommateurs serait favorisé et le propriétaire paierait moins de taxe foncière)

Le problème majeur finalement soulevé est que depuis que l'on a inventé la Réglementation Thermique (dans les années 80 suite aux chocs pétroliers) aucun bilan ne permet d'en connaître l'efficacité !!



Intervention de M. Sidler (ingénieur engagé) :
-----------------------------------------------------
En France la conso moyenne des bâtiments est de 210 kWh/m^2/an (chauffage) + 40 kWh/m^2/an (eau chaude sanitaire (ECS)). Suivre l'objectif du facteur 4 prôné par le gouvernement et la présidence de la République revient à faire passer ces chiffres à 50 + 10 kWh/m^2/an
Les énergies renouvelables doivent venir APRES la sobriété et l'efficacité. (NDLR au lecteur décroissant : sobriété et efficacité qui sont toujours un peu antagonistes en raison du fameux "effet de rebond" bien connu)

C'est possible !
En Allemagne, ont été construis environ 6000 logements "Passivhaus" qui consomment 15 kWh/m^2/an (chauffage seul) et 42 kWh/m^2/an (tout compris).

Comment réussir : (NDLR : la solution est assez radicale, attention les yeux)
1) Il faut rénover TOUS les logements anciens mis en vente
2) Il faut rénover de manière à passer DIRECTEMENT à des consommations de 50 kWh/m^2/an
Bref, il ne s'agit pas de rajouter seulement 3 cm de laine de verre à un logement par ci, par là. Faire le travail à moitié reviendrait à "tuer" le gisement d'économie d'énergie puisqu'il faudrait quasiment le même investissement pour gagner les économies qui n'auront pas été gagnée à la première rénovation.

Il existe aussi des projets de bâtiments neufs intéressants, notamment la ZAC Confluence à Lyon (75000 m^2 de bâtiment) à 60 kWh/m^2/an avec 80% de production d'énergie en EnR, et la ZAC de Bonne à Grenoble (70 000 m^2 à 50 et 40 kWh/m^2/an respectivement pour les logements et les bureaux).
Un rénovation a aussi très bien marché à Mulhouse, 31 rue des Vosges.

Concernant les équipements, la pompe à chaleur sur air extrait est un minimum si l'on utilise un système de chauffage électrique. Et dans tous les cas, l'échangeur de chaleur est obligatoire (ventilation double-flux). Les ventilations hydroréglables ne sont pas vraiment souhaitables car elles limites les débits de ventilation, ce qui n'est pas sain.
Il propose une solution technique (dont je vous passe ici les détails) qui éviterait de "tuer le gisement" d'économie d'énergie.
Il faut éviter de créer des bâtiment "thermos" parce que l'été, les seuls apports internes peuvent créer des surchauffes jusqu'à +5°C. Il faut donc l'été réduire l'usage ou la déperdition des systèmes de cuisson, de l'électroménager et de l'eau chaude sanitaire.

Au niveau économique, les solutions présentées ne sont pas plus chères qu'un prêt aux taux en vigueur (surtout si le prix du pétrole continue d'augmenter ou même se maintient à 60 $/baril).
Il propose que l'on bonifie les prêts pour la rénovation. Sa solution pourrait créer, selon lui, environ 100 000 emplois pour les 45 années à venir.
L'interêt serait l'anticipation du choc social du pic du pétrole.

Les Allemands ont créé 200 000 emplois depuis 2000 dans le secteur du bâtiment.



Intervention de M. Eveillard (lobbyiste intéressé par les économies d'énergie) :
-------------------------------------------------
Il est d'accord avec l'intervention précédente. Il faut selon lui avoir une approche globale du bâtiment et ne pas se focaliser sur une seule source d'énergie (genre gaz) car bientôt elles seront toutes chères.
Il trouve que la solution Négawatt présentée plus haut (et dont je vous ai épargné les détails) est trop coercitive et ne passera jamais, surtout du fait qu'elle propose une solution unique pour tous. Or le modèle unique passe toujours difficilement car il est inadapté aux réalités locales et culturelles du secteur du bâtiment.
Selon lui, ced n'est qu'à partir de 2015 que le marché des économies d'énergie dans le bâtiment va vraiment démarrer, grâce notamment aux réglementations thermiques 2005 puis 2010. Et à ce moment-là, il faudra rattraper le temps perdu de manière à atteindre le niveau du facteur 4. Alors les nouvelles constructions devront toutes être passives (bilan d'énergie nul).
Selon lui, la question de l'énergie dans les bâtiments n'est pas assez médiatisées. Les EnR sont l'arbre qui cache la forêt.
L'Elysée semble motivé mais certains ministères plutôt pas du tout.
Pourtant les bâtiments performants se dégradent moins vite et se revendent donc mieux.
Les bureaux d'études techniques sont peu nombreux à travailler sur ce sujet.
La RT 2005 est un compromis qui ne va pas assez loin.
Les aides fiscales, trop nombreuses, sont illisibles.

(Je vous passe d'autres considérations générales pour en arriver à...)

Il faut développer le petit logement collectif, correspondant à 3/4 familles. En effet, la maison individuelle est énergétiquement peu performantes, par contre les gros logements collectifs sont socialement peu performants.
Il veut lancer un nouveau label ou standard.

Et la séance de questions fait ressortir que :
- un diagnostic énergétique sera obligatoire pour la vente de tout logement à partir du 1er juillet (et de toute location à partir du 1er juillet 2007)
- Il existe un promoteur lyonnais qui fait du "Passivhaus"
- la méthode de calcul énergétique de la RT s'appelle 3CL. Elle a été développée par le bureau d'étude "Tribu énergie"
- Il existe des isolants sous-vide très performants encore à l'étude
- l'Italie et l'Espagne vont avoir beaucoup de difficulté en raison de climatisation très développée chez eux
- La laine de verre n'est pas cancérigène ((à vérifier, l'info vient du lobbyiste)).




Voilà pour cette soirée qui fut passionnante. J'ai reproduit ici mes notes sans y mettre vraiment d'ordre mais en essayant de reprendre le maximum d'infos.
Mon avis personnel sur la soirée ? Ben, j'ai trouvé bien que pas mal d'ingénieurs, architectes, polytechniciens dans l'assistance entende un tel discours qui globalement était unanime sur les points suivants :
- il faut réduire drastiquement la consommation des bâtiments
- les EnR ce n'est pas tout, il faut commencer par les économies d'énergie
- Réduire cette consommation d'énergie, c'est possible : les Allemands le font sans problème
- Il existe plein de freins, surtout culturels et industriel, mais pas tellement aux niveaux technique ou économique.
- La réglementation ne va pas assez loin

Je pense qu'en ressortant tout l'auditoire était convaincu qu'il fallait maintenant agir.


Stéphane
Back to top
Jeuf



Joined: 14 Nov 2004
Posts: 1506
Location: 63 et 75

PostPosted: 18 Mar 2006 14:54    Post subject: Reply with quote

Merci pour tout ce compte-rendu...
Back to top
View user's profile Send private message
louve



Joined: 10 Jan 2006
Posts: 15
Location: Versailles

PostPosted: 21 Mar 2006 21:31    Post subject: Reply with quote

Merci Stéphane! Très content
Contente de lire un compte-rendu aussi détaillé!

Mais une question me purlupine encore...
l'Etat, par le biais de la RT 2005, n'a-t-il toujours pas l'intention d'imposer des normes de construction strictes en terme d'économie d'énergie pour les bâtiments publics? (par ex on rénove bientôt le lycée où je bosse et la question d'enR n'a même pas été posée!) C'est bien bô de tenter d'inciter les gens à choisir tel ou tel type de construction par des certificats et des ruses de taxes foncières, mais il me semble que l'exemple peut aussi être incitatif, non?
Dans le même ordre d'idée, que l'Etat impose du bio dans les cantines et que les fonctionnaires roulent en vélo!

Louve.
Back to top
View user's profile Send private message
Steph



Joined: 10 Jan 2006
Posts: 70
Location: Paris

PostPosted: 22 Mar 2006 20:46    Post subject: Reply with quote

Quote:
Mais une question me purlupine encore...
l'Etat, par le biais de la RT 2005, n'a-t-il toujours pas l'intention d'imposer des normes de construction strictes en terme d'économie d'énergie pour les bâtiments publics? (par ex on rénove bientôt le lycée où je bosse et la question d'enR n'a même pas été posée!) C'est bien bô de tenter d'inciter les gens à choisir tel ou tel type de construction par des certificats et des ruses de taxes foncières, mais il me semble que l'exemple peut aussi être incitatif, non?


Pas facile de répondre à cette question. En effet, comme son nom ne l'indique pas, la RT 2005... n'est pas encore sortie !! Mais a priori, il ne s'agit que de critères de construction. Elle s'appliquera à tous les bâtiments neufs, (si j'ai bien compris, hors bâtiment industriel) et par conséquent aux bâtiments publics comme aux autres.
Mais la RT, en général, est un compromis entre pouvoir publics, exigences environnementales et énergétiques et... lobbies industriels. C'est pourquoi son avancée en est si lente et si progressive.

Les exemples sont effectivement incitatifs, mais ils émanent généralement, à l'origine, de personnes motivées.

Stéphane
Back to top
View user's profile Send private message
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Paris All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  
You can post new topics in this forum
You can reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot vote in polls in this forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group