forum.decroissance.info » Forum Index forum.decroissance.info »
Lieu d'échanges autour de la décroissance
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

L'Economie solidaire et sociale en débat.

 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Sortir de l'économie ?
View previous topic :: View next topic  
Author Message
Kobayashi



Joined: 08 Apr 2004
Posts: 1885

PostPosted: 08 Dec 2006 21:45    Post subject: L'Economie solidaire et sociale en débat. Reply with quote

Dans le numéro de la revue anarchiste Réfractions portant sur l'après-développement, il y a cet intéressant article d'Alain Marchand, un pôte d'université de claude llena si je ne me trompe pas, et qui est vachement clair sur la lune de l'économie solidaire et sociale, que même certains décroissants veulent chanter (voir Entropia). C'est top-torché (par contre la deuxième partie de l'article est bien moins sympathique) :

http://www.plusloin.org/refractions/refractions9/04Marchand.pdf
_________________
Critique de la valeur et du travail

Brochure du Manifeste contre le travail de Krisis.

http://sortirdeleconomie.ouvaton.org/ (3 n° du bulletin)
Back to top
View user's profile Send private message
Kidsinhalf



Joined: 04 Oct 2005
Posts: 38
Location: Paris-Marseille

PostPosted: 11 Dec 2006 21:52    Post subject: Résistance éphemère Reply with quote

Quote:
La « société » est bien cette résultante du marché, de la sphère publique, des mécanismes de contrôle et de domination. Il est illusoire de penser une société qui échapperait au marché[...]


Ok l'article est intéressant (il a surtout le mérite de dire "en termes universitaires" des énoncés qu'on peut tout à fait être amené à porter sur l'économie solidaire quand on s'y arrête 20 minutes).
Je ne dis pas non plus que cela n'est pas intéressant, juste que c'est trop austère bien que les idées ne soient pas profondes.

Je rejoins l'analyse et embraye sur une autre citation :
Quote:
Tout au plus, ils [acteurs de l'économie solidaire] peuvent être des lieux de résistance éphémère, s’ils s’enracinent dans des mouvements sociaux.


Vendredi dernier se tenait un grand meeting de l'économie solidaire avec les "mastodontes" à la maison de la mutualité. Le terme de résistance est souvent revenu.

Je pense qu'il faut toujours savoir non seulement pour QUOI on se bat, mais aussi pour QUAND on se bat...
C'est sûr qu'on peut concevoir l'ES comme un anti-douleur pour mieux accompagner l'économie de marché, chose qu'on reproche dans leur contexte au développement durable et au commerce équitable.
Ah la récupération !
Bien sûr que l'économie solidaire reste prisonnière du terme "économie".
Bien sûr que les révolutions échouent.
Bien sûr qu'ils faut tout de même y participer.

Je suis ravi de disposer d'un minuscule parc surveillé pour réaliser mes expériences "pour une autre économie", "une autre conception du travail", "une autre conception de la gouvernance".
Explorons toutes les pistes.
_________________
Kidsinhalf - Baptiste
Ingénieur décroissant...
Back to top
View user's profile Send private message
greulain



Joined: 25 Sep 2006
Posts: 6

PostPosted: 13 Dec 2006 18:41    Post subject: Re: Résistance éphemère Reply with quote

Quote:
La « société » est bien cette résultante du marché, de la sphère publique, des mécanismes de contrôle et de domination. Il est illusoire de penser une société qui échapperait au marché[...]



Euh beh là je crois qu'on est tombé sur un os enfin plutôt sur un idiot mais ça n'engage que moi bien sûr. Je m'explique.

Je crois qu'il y a une totale confusion chez ce type entre le Marché autorégulateur et l'imaginaire associé à la figure du Marché. Cette distinction se retrouve chez Polanyi dans le bouquin qu'il coordonne, appelé "les systèmes économiques dans l'Histoire", ou bien encore je crois, chez Latouche (reprenant Castoriadis), dans un texte issu du bouquin de Servet, Maucourant et Tiran appelé "la modernité de Karl Polanyi".

Le propos est donc le suivant : il y a deux choses à distinguer.

1/- l'utopie du Marché autorégulateur qui est une "fiction" que l'on a essayé de faire fonctionner pendant un siècle, c'est-à-dire de 1834 à 1929. (Je vous renvoie sur ce point à la Grande Transformation).

2/- Ce qui existe en définitive, c'est l'imaginaire associé à la figure du Marché, c'est-à-dire le fait que la société se représente la figure de l'économie comme dominante en son sein.
C'est précisément ce point que reprend Latouche en disant qu'il faut déconstruire le mythe de l'imaginaire du Marché (cf Castoriadis).

Si on veut retomber sur nos pattes vite fait, il suffit de dire que si le Marché n'existe pas, la société de Marché, elle, existe et conditionne la vie sociale finalement ( du style les phrases toutes faites "tout s'achète et tout se vend"). Donc on peut introduire ici le projet de l'économie solidaire qui s'inscrit dans le sens de ce que dit Polanyi repris par Latouche reprenant Castoriadis sur cette distinction. C'est tout le travail je pense de la décroissance et de l'économie solidaire que de se poser enfin la question de la Finalité avec un grand "F" quand on voit une des confusions que fait ce type.

Et puis quand il dit: "Il est illusoire de penser une société qui échapperait au marché[...]" Il y a aussi derrière ses propos la différence à faire entre le "One big Market" d'un côté et les marchés de l'autre. Et sur cette distinction, lourde de sens, il y a beaucoup à dire aussi notamment autour des travaux de Mauss, Bernard Eme ou encore Latouche reprenant Aristote sur la différence entre chrématistique et oeconomia (oikonomia)
_________________
" rien ne sert de redresser l'ombre d'un bâton tordu "
Back to top
View user's profile Send private message
Kidsinhalf



Joined: 04 Oct 2005
Posts: 38
Location: Paris-Marseille

PostPosted: 14 Dec 2006 9:47    Post subject: Reply with quote

Quote:
Il est illusoire de penser une société qui échapperait au marché et au médium argent ou à tous les processus politiques de gouvernance territoriale comme sectorielle (emploi, famille, ville, etc.). La société ne saurait être réduite à la fameuse société civile que l’on opposerait – comme espace de liberté individuelle ou communautaire – tout à la fois au marché et à la sphère publique. Elle est, en même temps, société marchande, espace public et résultante de l’implémentation des politiques publiques, et sphère privée.


Voilà la citation entière au cas où.

Je suis bien d'accord avec ton commentaire (je dirai plutôt que le Marché n'existe que parce qu'il existe une société de Marché).
Je n'arrive effectivement pas à savoir si le texte proposé est un texte qui "sort de l'économie."
_________________
Kidsinhalf - Baptiste
Ingénieur décroissant...
Back to top
View user's profile Send private message
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Sortir de l'économie ? All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  
You can post new topics in this forum
You can reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot vote in polls in this forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group