forum.decroissance.info » Forum Index forum.decroissance.info »
Lieu d'échanges autour de la décroissance
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

La face cachée de la décroissance.

 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Toulouse
View previous topic :: View next topic  
Author Message
lutopiste



Joined: 07 Oct 2006
Posts: 54
Location: Toulouse

PostPosted: 15 Dec 2006 14:43    Post subject: La face cachée de la décroissance. Reply with quote

Bonjour à tous !

J'ai écouté, sur les bons conseils de Pascale, l"émission Terre à Terre de France Culture. Mais j'ai stoppé mon écoute à la présentation d'un livre :
"La face cachée de la décroissance", de Cyril Di Méo.

J'ai voulu en savoir plus (avant même d'avoir écouter ce que la présentatrice en disait ou si l'auteur était sur le plateau) et je suis tombé sur le site du Monde Diplomatique. Alain Accardo y résumait le livre, comme celà :

"La face cachée de la décroissance. La décroissance : une réelle solution face à la crise écologique ?
Cyril Di Méo

Pour l’auteur, l’écologie dite « décroissanciste » représenterait, par son inspiration profonde et ses affinités idéologiques, une attaque contre la démocratie et les valeurs de l’humanisme rationaliste. C’est ce qu’il entreprend de dénoncer dans cet ouvrage à la fois documenté et vigoureux où il analyse les théories les plus radicales de la décroissance pour en montrer les présupposés et les implications. Selon lui, loin de constituer une alternative viable à la logique du développement capitaliste, cette écologie politique en serait une sorte d’inversion, « comme les deux faces d’une même pièce, survalorisant l’individu et délégitimant le politique ». Il importerait donc de récuser le concept de décroissance au profit de celui de développement durable et démocratiquement défini. Le réquisitoire donne parfois l’impression de diaboliser son objet, mais, comme le souligne son préfacier, il ouvre un débat fondamental."


Voulant en savoir plus (j'adore ça...) sur ce Monsieur Cyril Di Méo, je tombe sur son blog, où je trouve une interview parue dans la revue ENSEMBLE N°21 de décembre.

Selon lui, l'idée d'une décroissance est réactionnaire et même dangeureuse !
Lorsque l'on poursuit l'interview, il accuse à mi-mots les revues comme Silence, L’écologiste, La Décroissance et Casseurs de pub d'utiliser les méthodes que nous dénonçons et utilisées par nos (chers) mass-médias.

Je cite quelques phrases qui m'ont fais bondir :

"Les décroissants sont extrêmement malthusiens et cela me dérange. Pour nombre d’entre eux , le problème réside plus dans la croissance de la population que dans la répartition des richesses."

J'étais de cet avis aussi, avant. Il y a trop de monde sur Terre, on ne peut pas nourrir tout le monde, etc. Mais le discours décroissant m'avait justement montrer que... bah si, on pouvait nourrir 7 milliards de personnes mais qu'il "ne fallait pas repartir autrement le gâteau mais changer de recette".

"Les décroissants sont persuadés que cela (faire prendre conscience des problèmes écologiques et consommer différemment) suffira, que la lutte politique n’est pas nécessaire ou qu’elle est secondaire. C’est ce qu’on appelle la théorie des petits gestes individuels. Mais quand on sait que la moitié de l’eau est consommée par les agriculteurs, fermer le robinet en se lavant les dents, c’est un geste citoyen, mais cela ne règlera pas le problème global des nappes phréatiques."

??? On sait bien que fermer le robinet lorsque on se brosse les dents, mettre une brique dans sa chasse d'eau ou faire attention à nos éclairages inutiles ne résoudra pas tout (voir rien), ce n'est d'ailleurs pas le discours, si ? Je suis chez Nicolas Hulot là ou bien ? On sait bien qu'il ne faut pas viser les particuliers mais les industriels.

Je commencais a croire que ce Monsieur raconte n'importe quoi... Mais je continue.

"Ce qui est aussi gênant c’est que les décroissants refusent, le plus souvent, toute alternative économique."

C'est faux. J'ai eu vent des SCOP (Société coopérative ouvrière de production), qui essayaient de penser une économie différente. Le problème est tout autre...
Est-il vraiment possible de créer une entreprise qui ne s'appuierait pas sur la concurrence à tous prix (obligation de croitre...), sans être malmenée par les concurrents possibles ?

Et ce "les décroissants" me gène de plus en plus. Les généralités, je n'ai jamais supporter ça. Les footballeurs sont tous des c*** (Thuram aussi donc ?), les médias racontent n'importe quoi (Daniel Mermet, sur France Inter aussi ??), etc.

"Les décroissants ne proposent pas une alternative collective mais des solutions individuelles, qui peuvent correspondre à un repli sur soi."

La Décroissance n'est pas un plan mais une possible voie à suivre.
Ce n'est pas en imposant qu'on fera naître la sympathie, autrement dit, non pas un changement, mais juste une réflexion sur un possible changement.

"Je n’ai jamais rien lu ou entendu de leur part sur les questions sociales, rien sur les sans-papiers, sur le mariage des homosexuels, les banlieues… Ca ne les intéresse pas."

Ce Monsieur est résolument contre nous...

"l’un des théoriciens de la décroissance, Serge Latouche, affirme qu’il ne faut pas amener l’école et l’alphabétisation dans les pays en développement car ce serait une occidentalisation créant une société de croissance."

Pour ça, je n'ai pas d'info. Mais si il a dit une chose pareille, ce dont je doute, je me retire définitivement de la vie décroissante...

Une dernière question d'ENSEMBLE et je vous laisse le lien pour vous faire votre idée :

"D’après vous, quelle place ce discours va prendre dans la campagne présidentielle ?

J’ai bien peur qu’il ait une place importante. En fait, ce discours convient très bien au système libéral qui peut ainsi facilement renvoyer les écologistes à la caricature de l’ermite dans sa maison en paille, éclairée par une lampe à huile…"


C'est marrant j'avais entendu dire que, malheureusement, la décroissance ne serait pas au rendez vous de 2007 et qu'on de prônait pas le retour de la charrue à boeuf... Prône-t-on vraiment quelquechose ? On ne doit pas avoir les mêmes infos...

Matthieu.

http://cyril-dimeo.over-blog.com/
Back to top
View user's profile Send private message
Cecile



Joined: 02 Mar 2005
Posts: 410
Location: Paris XV

PostPosted: 16 Dec 2006 13:48    Post subject: Re: La face cachée de la décroissance. Reply with quote

Salut l'utopiste !!

J'ai juste une petite remarque :

Quote:

"l’un des théoriciens de la décroissance, Serge Latouche, affirme qu’il ne faut pas amener l’école et l’alphabétisation dans les pays en développement car ce serait une occidentalisation créant une société de croissance."

Pour ça, je n'ai pas d'info. Mais si il a dit une chose pareille, ce dont je doute, je me retire définitivement de la vie décroissante...


Je suis assez persuadée qu'il a pu le dire, et en plus (j'enfonce le clou!) je suis peut-être d'accord avec lui...

Peut-être que chaque société a sa manière d'éduquer les enfants. et que l'école telle qu'on la connaît est la manière occidentale. Peut-être que croire qu'amener des écoles dans les pays "en développement" parce que, les pauvres, ils sont incultes, c'est aussi contestable qu'implanter des Eglises parce que "les pauvres, eux aussi ont besoin d'être sauvés par Notre Seigneur". Peut-être que c'est du missionariat, mais culturel ou intellectuel. Peut-être que c'est priver les peuples de leur propre manière de se développer.
_________________
http://velo15et7.free.fr
Back to top
View user's profile Send private message
lutopiste



Joined: 07 Oct 2006
Posts: 54
Location: Toulouse

PostPosted: 21 Dec 2006 14:38    Post subject: Reply with quote

Ok, ok, je suis d'accord avec toi. On ne devrait 1) pas se permettre de les "éduquer" 2) et surtout pas comme nous l'avons été.

Que dire de l'Amérique du Sud, via ses civilisations (Inca, Maya, Azthèques, etc.) si les Espagnols n'étaient pas venu les pillés (matériellement et spirituellment) et jouer les barbares... On en serait-elle aujourd'hui ?

Mais ce que je reprochais, c'est le constat brut. "Il a dit ça." Point. Aucune explication... En entendant cela, beaucoup de personnes pourrait avoir une mauvaise impression de Latouche. Interdire à des peuples de s'alphabétiser, personne ne le cautionnerai.
Back to top
View user's profile Send private message
michel1955



Joined: 04 Dec 2006
Posts: 8

PostPosted: 21 Dec 2006 21:52    Post subject: Reply with quote

Bonsoir toutes et tous

je ne sais pas ce que Serge Latouche a écrit sur l'éducation dans les pays du Sud mais par contre je peux vous dire les avis de Pierre Rabhi, Jean Marie Muller ou Albert Jacquart sur ce même sujet, que j'avais entendu lors du Festival Camino ... avis que je partage.

aider ces pays par l'education ne doit pas etre importer chez eux notre éducation ou notre culture occidentale car c c'est encore contribuer à les asservir (c'est de l'imperialisme ou du colonialisme) mais les aider à retrouver ou ne pas perdre leurs racines et leur culture propre

Il y a dans ces pays des traditions ancestrales, des savoirs faire qui se perdent ainsi qu'une sagesse qu'on devrait leur envier

la veritable éducation c'est faire en sorte qu'elles se conservent et se perpetuent.

par contre enseigner à des petits africains que leurs ancetres etaient des gaulois blancs et blonds est totalement idiot. (c'est exagéré comme image)

l'alphabetisation doit apprendre d'abord a communiquer avec autrui à creer du lien.

pas a copier les occidentaux et à creer ou importer dans les pays du sud notre soit disant modele de civilisation.

Vous avez dit "civilisation ? "
Back to top
View user's profile Send private message
David01



Joined: 10 Jul 2010
Posts: 1

PostPosted: 10 Jul 2010 2:03    Post subject: Reply with quote

(bon, ok, déterrage de vieux topic, mais ça apparait en premiere page sur google... alors d'autres vont le lire !)

Je suis heureux de voir que d'autres pensent comme moi ! ce livre est totalement erroné sur toutes la ligne... voici ma brève critique formulée à l'auteur :

"Je viens de terminer ce livre. Je suis totalement indigné par ce qu'on peut y lire ! A croire que l'auteur n'a fait que survoler trois livres sciemment choisit et recherché "là citation" clé (sur google) pour dénigrer un concept dont il ignore tout. Un chercheur se doit de rencontrer, questionner, observer le sujet et en particulier : éliminer ses préjugés afin d'éviter les généralisations et amalgames. Pas de chance, Di Meo plonge tête la première dans le piège ! diffamations, dénigrements, invectives et surtout : 15 sous entendus péjoratifs par page, le tout enrobé, il faut l'avouer, dans un style correct. Ça déborde de subjectivité dès les premières pages. Je déconseille fortement ce livre pour ceux qui recherchent une critique objective de la décroissance.

Le mot est passé Sourire à fuir ce Di Meo !
Back to top
View user's profile Send private message
niko



Joined: 17 Mar 2010
Posts: 29

PostPosted: 12 Jul 2010 19:08    Post subject: Re: La face cachée de la décroissance. Reply with quote

lutopiste wrote:

"Les décroissants sont extrêmement malthusiens et cela me dérange. Pour nombre d’entre eux , le problème réside plus dans la croissance de la population que dans la répartition des richesses."

J'étais de cet avis aussi, avant. Il y a trop de monde sur Terre, on ne peut pas nourrir tout le monde, etc. Mais le discours décroissant m'avait justement montrer que... bah si, on pouvait nourrir 7 milliards de personnes mais qu'il "ne fallait pas repartir autrement le gâteau mais changer de recette".


Cela dit, autant la décroissance peut effectivement être une solution à l'heure actuelle, autant il arrivera un jour où il faudra sérieusement penser à un équilibre de la population mondiale. Si celle-ci continue encore et toujours d'augmenter, il est évident qu'un jour ou l'autre cela posera problème.
A moins d'avoir une recette miracle lorsque la population aura triplé, ce qui mathématiquement risque d'arriver dans quelques siècles voire quelques décennies.

Et dans l'hypothèse ou je verrais ça de mon vivant, je préfèrerais largement voir un recours à des lois "immorales" comme il existe en Chine (interdiction d'avoir plus de 1 enfant sous peine d'amende astronomique) que de voir proliférer des guerres pour le partage de l'eau et des réserves alimentaires.
Back to top
View user's profile Send private message
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Toulouse All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  
You can post new topics in this forum
You can reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot vote in polls in this forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group