forum.decroissance.info » Forum Index forum.decroissance.info »
Lieu d'échanges autour de la décroissance
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Sortir de l'économie en pratique
Goto page Previous  1, 2, 3, 4
 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Sortir de l'économie ?
View previous topic :: View next topic  
Author Message
Kercoz



Joined: 20 Sep 2008
Posts: 967
Location: bordeaux

PostPosted: 07 Nov 2008 21:12    Post subject: Reply with quote

salut .
Une méthode décroissante de culture :
http://www.lesjardinsdebrf.com/
Back to top
View user's profile Send private message
jaf



Joined: 14 Mar 2008
Posts: 167
Location: Auvergne(63)

PostPosted: 07 Nov 2008 22:48    Post subject: Reply with quote

Je connais cette technique; c'est de toute façon mieux que d'incinérer les coupes végétales après sêchage.
C'est une façon aussi de valoriser le travail des jardiniers communaux.
Reste à savoir l'incidence énergétique du transport des BRF (bois raméal fragmenté), le nom BRF est un peu alambiqué, car ce produit est surtout destiné au monde agricole.

Un paysan ne se laissera pas avoir par cet épandage de morceaux de bois.
Un néorural, lui sera plus à même de gober la supercherie, et par là même de payer le prix demandé. Cool
_________________
Brûler des bagnoles dans les banlieues, ça n'est après tout que de l'autodestruction! Afonlesmanet
Back to top
View user's profile Send private message
Ajhasse



Joined: 15 Jun 2008
Posts: 484
Location: Campagne profonde

PostPosted: 08 Nov 2008 1:10    Post subject: Reply with quote

Les paysans broient leur bois avec leurs super machines à broyer !
_________________
«La survie de la planète et le bien-être de ceux qui la peuplent, hommes et bêtes, passent par des actions courageuses qui ne viendront pas d'en haut, comme on le croit généralement.»Philippe DESBROSSES
Back to top
View user's profile Send private message
Kercoz



Joined: 20 Sep 2008
Posts: 967
Location: bordeaux

PostPosted: 08 Nov 2008 10:19    Post subject: Reply with quote

""
Un paysan ne se laissera pas avoir par cet épandage de morceaux de bois.
Un néorural, lui sera plus à même de gober la supercherie,"""
j'ai un sol tres pauvre (graves de vigne ds le sud bordeaux)et , avec les BRF , j'ai depuis 3 ans de super résultats.
"je connais cette technique" . De quelle façon ? tu cultives ? tu en vis ?

O n a le droit d'avoir une opinion , mais faudrait argumenter un peu .
Les BRF ne sont pas des "morceaux de bois" , ce sont des branches "fraichement coupées" de diametre inf a 5ou 7 cm , c'est a dire peu polymérisée et gavée de lignine .
C'est cette lignine (optimale ds les sections inf a 2 cm) , qui peut etre dépolymérisée seulement par les mycéliums qui est a l'origine de la richesse du sol des forets .
Les essais de LEMIEUX de l'Université Laval du Quebec sur sciure ou bois sec ont montré l'echec de cette piste.

Maintenant tu fais ce que tu veux . Ce qui maintenant est un "acquis " , c'est que l'humus issu de lignine est de meilleur qualité et quantité que l'humus issu des herbacés . (Compost et autres fumiers) .

Pour sortir du HS, en "sortant de l'économie" , il faut rappeler que le NPK est a 80% du gaz en terme de cout . Double me prix du Gaz ...
Il reste quoi pour nourrir la terre et collateralement tes enfants :
Fumiers ......les animaux (nourriture provenant pour les 2/3 des aperiques)vont se rarefier avec la crise.
Composts urbains .....couches culottes et seringues n'apparaissent plus , on trie un peu mieux ..
Les BRF apparaissent comme providenciels . Ils "aggradent" le sol en plus de nourrir les plantes (remontent rapidement le taux d'humus).
Pour une structure locale restreinte et decroissante , il faut compter 20à 30% de la surface cultivée pour des haies a courtes rotations . Actuellement les élagueurs paient pour jeter leur broyats en décharge.
Back to top
View user's profile Send private message
bloups



Joined: 27 Jul 2004
Posts: 1560

PostPosted: 08 Nov 2008 10:41    Post subject: Reply with quote

Quote:
Un paysan ne se laissera pas avoir par cet épandage de morceaux de bois.


Le fait est que la plupart des utilisateurs de BRF sont des paysans. Ça a beaucoup moins d'intérêt de mettre du BRF dans ton jardin pour faire pousser du gazon...
Back to top
View user's profile Send private message
jaf



Joined: 14 Mar 2008
Posts: 167
Location: Auvergne(63)

PostPosted: 08 Nov 2008 20:34    Post subject: Reply with quote

Salut.
Je n'ai pas dit que les BRF ne servaient à rien, au contraire, un apport de ces lignines (minimum 10 cm d'épaisseur) forment du mycelium bénéfique pour le sol.
Maintenant, c'est le discours qui est servi que je critique!
des tailles de bois fraîchement coupées: quelle foutaise!

Une sécheresse viendra quand même à bout de cette humidité.
Pourquoi ne disent-ils pas tout simplement qu'ils ne veulent pas stocker ces déchets de bois et qu'ils comptent les livrer rapidement.

Maintenant, c'est bien que les BRF alimentent le sol.
On pourrait aller encore plus vite en amenant des camion de terre.
Par exemple chez moi en Auvergne, il y aune grande plaine qu'on appelle la Limagne où l'épaisseur de terre peut atteindre trois mètres.
Là, c'est plutôt du terraforming dont il est question... Flèche
_________________
Brûler des bagnoles dans les banlieues, ça n'est après tout que de l'autodestruction! Afonlesmanet
Back to top
View user's profile Send private message
Noui
Guest





PostPosted: 10 Nov 2008 12:07    Post subject: Reply with quote

Quote:

L'addiction a l 'urbanité(et le risque dictatorial qu'elle induit) dont je parlais plus haut est le risque majeur si une déplétion energétique/économique sévère se pointe .
Qd le discourt "urbain sinon mort" se pointe , je réponds généralement que qd il fera 2 heures de queues pour payer son kg de patate 4 heure de boulot , il lui faudra se rappeler que ce meme Kg me coute en moyenne 5mn30 de boulot (choisi et ensoleillé). Il est sur que l'exemple est plus porteur que le discours . Actuellement il serait quand meme inefficace (inertie) . En période instable il devient pertinent .


L'addiction à l'urbanité n'a rien a voir avec ce que tu décris. Tu décrits là, l'addiction à un système monétaire et d'échange productif.

L'addiction a l'urbanité si elle existe, et relativement mise à mal, par beaucoup de facteur. D'une part, une certaine haine de l'urbanité (http://www-ohp.univ-paris1.fr/Ref_Page1/TOC_Def.htm) partagé, j'en suis sûr par pas mal d'intervenant du forum (Nah Moqueur) . D'autres part, un coup qui en rebute plus d'un. Et surtout l'obligation plus ou moins grande de rentré dans un système monétaire dans les villes (Système monétaire qui est lui aussi non morale pour toute une partie de la population)

Ainsi la majorité des urbains rêvent de maisons individuels, sans rêver d'économie rurales... Bref, la ville en soi, sans l'économie n'est souvent pas bien vu... C'est seulement l'obligation à la bien séance, à la non déchéance monétaire qui impose(de manière plus ou moins imaginaire) les urbains de rester là...
Back to top
Kercoz



Joined: 20 Sep 2008
Posts: 967
Location: bordeaux

PostPosted: 11 Nov 2008 20:46    Post subject: Reply with quote

"""L'addiction à l'urbanité n'a rien a voir avec ce que tu décris. Tu décrits là, l'addiction à un système monétaire et d'échange productif."""
Je n'en suis pas si sur .
Le modèle de vie semi autarcique des millions de petites fermes des années 50, n'est pas si vieux . De forte stabilité , il a mermi a notre pays de nr pas trop souffrir durant la derniere guerre. Paysan n'était pas un "métier" mais une façon de vivre.
Pour "fabriquer" des prolétaires et es fonctionnaires , il a fallu destructurer tous ces gens qui de polyalents sont devenus hyper spécialisés et nettement plus dépendant au système . Cette évolution semble irréversible .
Lors de discussion sur la possibilité de "repli" sur ce modèle en cas de big bug sociétal , j'essuie un refus systématique basé sur des raisons iverses et varriées qui , en réalité cache la "peur de la terre" ; l'image subliminale de la vie autarcique partielle est liée a la déchéance , la pauvreté , la souffrance et la disette . Elle recrée en symétrie l'image du rejeton qui venait en vacances avec sa deux chevaux etc ....
Les raisons invoquées sont la pénibilité et les connaissances innombrables nécessaires a faire pousser des patates et elever des poules ! "le savoir" perdu etc ...
Le pire c'est que ce concept de l'urbanité protecteur semble se négocier contre une rigidité gouvernementale accrue si besoin est .
Ca me fait tres peur !

Pour moi le problème est simple de 150 esclaves virtuels on va tomber au mieux a 20 ou 30 .
Là ou 1 personnes en nourrisait 100 , elle n'en nourrira que 10 ou 20.
C'est de cet ordre de grandeur que les equations ont posées .
L'urbanité sera périmée , de fait . Il est peut etre possible de conserver une modernité meme décroissante , mais pres des lieux de production .
Back to top
View user's profile Send private message
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Sortir de l'économie ? All times are GMT + 1 Hour
Goto page Previous  1, 2, 3, 4
Page 4 of 4

 
Jump to:  
You can post new topics in this forum
You can reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot vote in polls in this forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group