forum.decroissance.info » Forum Index forum.decroissance.info »
Lieu d'échanges autour de la décroissance
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Visions
Goto page Previous  1, 2, 3, ... 12, 13, 14  Next
 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Santé et Nourriture
View previous topic :: View next topic  
Author Message
anonyme XXI



Joined: 18 Oct 2005
Posts: 1177
Location: Lyon

PostPosted: 07 May 2007 22:31    Post subject: Reply with quote

je vais croiser ce sujet avec la politique,
qui est un peu d'actualité.

les zombies de la pensée unique ont fait basculer le destin
du côté de l'ombre.

tels des pucerons que l'on trait,
tels des luminophores exploités dans les champs de la matrice,
la plupart des humains vivent mécaniquement comme des fourmis (chinoises), demandant simplement à manger
et à être occupé durant la journée.

ils demandent un chef pour les conduire,
même si celui-ci est maltraitant.
ils ne savent pas gérer leurs angoisses,
et demande un chef pour les rassurer.

ils n'acquièrent pas leur autonomie,
et ne l'acquèreront jamais de leur vie.
ils ne cherchent pas à l'acquérir.

ils admirent le mâle et la femelle dominante de la meute.

quelques individus s'émancipent
et sont souvent contraint à quitter la meute,
ou à vivre à distance.

ces individus explorent des capacités inconnues de la masse :
ils deviennent druides, ou sorciers, ou chamanes.

le militant humaniste
souhaite émanciper l'humanité.
il souhaite émanciper les zombies de la pensée unique.
mais il n'a pas compris la nature profonde de ces êtres mous,
sans volonté, sans but.

il perd son énergie à en donner aux autres,
peine perdue.

le militant humaniste
devient un cynique humaniste.
il accepte la nature profonde de l'homme
et cesse de rêver d'un monde meilleur.

les chinois se foutent bien de ce que nous pensons d'eux.
ils bossent et vivent comme des porcs.
ils sont heureux de travailler.
ils n'ont aucune compassion pour leur "prochain".
insensibles à la souffrance de l'autre.

le cynique humaniste
accepte l'ordre du monde,
et devient un chamane habile.

les zombies de la pensée unique
poussent leur vie comme un caddie.
ils sont entourés d'une énergie qu'ils ne consomment pas.

le chamane habile
cueille ces énergies inutilisées,
il les amasse
et les utilise à ses fins,
non destructives, et sans souffrances.

il acquière ainsi ses pouvoirs,
aux dépends des autres,
mais sans léser qui que ce soit,
à l'insu de tous.

le chamane habile
sait sillonner la mer à l'insu du ciel.

xxi
Back to top
View user's profile Send private message
anonyme XXI



Joined: 18 Oct 2005
Posts: 1177
Location: Lyon

PostPosted: 17 May 2007 15:58    Post subject: Reply with quote

depuis que j'étudie Castaneda,
j'ai eu des rêves très précis,
des paysages lumineux,
des souvenirs bien détaillés au réveil.

j'ai commencé à prendre conscience de rêver.
mais pour l'instant, je me réveille,
et le rêve s'effondre.

j'ai également rencontré un guide
qui m'aidera à progresser.

il me semble qu'il faut être très calme pour accéder à d'autres mondes.
Back to top
View user's profile Send private message
anonyme XXI



Joined: 18 Oct 2005
Posts: 1177
Location: Lyon

PostPosted: 06 Sep 2007 20:50    Post subject: Reply with quote

Réalisation du rêve

A nouveau, la même expérience se répète que pour le menhir situé en haut de la colline du campement.

A quelques semaines d'intervalle du rêve concernant le campement, j'ai rêvé que je me trouvais à Sètes.
Au bout du canal qui mène à la mer, il y a des immeubles style années 50, qui tournent à n'en plus finir, avec des restos pour touristes au rdc (si on cherche un bon resto, il vaut mieux passer le long du canal, dans les bouibouis pour locaux)

J'ai rêvé que je ne connaissais pas ce qu'il y avait après, et que je devais le découvrir.

Effectivement, la dernière fois que je suis allé à Sètes, je n'ai pas marché au-delà de cet arrondi d'immeuble, et j'ignorais ce que je trouverai ensuite.

Dans mon rêve, je découvrais une vaste plage.

Dans la réalité, j'ai eu l'occasion d'y passer cet été en vélo couché, un jour où se déroulaient les joutes nautiques. Une jeune fille qui se mariait ce jour-là est montée sur une barque, pour se montrer, et elle a fini par tomber à l'eau, provoquant l'hilarité générale.

Dans la réalité, au bout de cette avenue maritime interminable, il y a...
un fort !

C'est à dire à nouveau un rocher, et pas un petit. Un gros rocher, sur lequel est construit un fort. Est-ce un lieu télurique ?

Voilà donc 2 rêves de même nature, dans lesquels le souvenir est prolongé par le rêve qui appelle une réalité à découvrir. C'est très troublant.

xxi
Back to top
View user's profile Send private message
anonyme XXI



Joined: 18 Oct 2005
Posts: 1177
Location: Lyon

PostPosted: 10 Oct 2007 21:08    Post subject: Reply with quote

Automne - Moins de sommeil nécessaire


Autrefois, l'automne était pour moi synonyme de dépression annuelle.
J'ai compris que je liais trop la perception de la lumière à mon énergie intérieure.

J'ai appris à déconnecter cette perception, et suis devenu indifférent au temps qu'il fait. Le temps qui m'importe, c'est celui qui est en moi-même.

ça me fait penser aux automobilistes qui s'étonnent de me voir rouler en vélo quand il pleut, ou en hivers quand il fait vraiment froid. Evidement, s'ils associent "pluie" à "bouchon" dans lesquels on se retrouve bloqué, frustré, impatient...

Je sais pourtant qu'il nous faut être vigilants quant à notre énergie : celle-ci doit rentrer dans le sol, elle va se faire plus douce, et plus lourde, plus lente.

Donc faire attention au sommeil : se coucher et se lever régulièrement, en évitant les écarts importants d'un jour à l'autre, et entre la semaine et le week-end, en respectant les appels de cycles de 2h (bâillements).

Et pourtant, je ressens une énergie surprenante, qui me permet de rester actif tard le soir, de faire la fête sans trop en ressentir de conséquences, comme si j'avais à nouveau 20 ans. Est-ce un cap temporaire, ou l'effet normal du vieillissement, qui nécessite moins de sommeil ?

Je m'aperçois que deux grands voeux (avoir des amies plus jeunes que moi, connaitre une longue période de stabilité professionnelle), formulés il y a plusieurs mois, ont été exaucés.

Je constate que tout s'organise autour de moi, de façon harmonieuse : je suis centré.

J'ai accepté de me poser, de prendre le temps de me réorganiser, de débarrasser mon appartement, mon bureau... et j'en ressens les effets à l'intérieur de moi. Les mois à venir sont ouverts devant moi. C'est une sensation très agréable.

C'est ouvert, mais il faut saisir.

Il m'appartient de ne pas trop flâner ou errer, de trouver la voie médiane de l'efficacité : passer du temps sur l'essentiel sans négliger pour autant, progresser dans mes objectifs personnels, à un rythme soutenu mais sans excès de tension.
Back to top
View user's profile Send private message
anonyme XXI



Joined: 18 Oct 2005
Posts: 1177
Location: Lyon

PostPosted: 18 Oct 2007 22:19    Post subject: Reply with quote

"C'est justement la possibilité de réaliser un rêve qui rend la vie intéressante..."

L'alchimiste, Paulo Coelho (p. 22)
Back to top
View user's profile Send private message
Kristo



Joined: 17 Dec 2003
Posts: 1751

PostPosted: 01 Nov 2007 23:18    Post subject: Reply with quote

anonyme XXI wrote:

Animal, dimension 3
Humain, dimension 4

Intéressant, sans doute sorti d'un bouquin de Bernard Werber (?), mais ch'uis pas d'accord : l'humain est un animal avant tout, je ne le classerais pas dans une "dimension" supérieure. D'ailleurs, beaucoup d'humains valent bien moins que certains animaux...



Back to top
View user's profile Send private message
anonyme XXI



Joined: 18 Oct 2005
Posts: 1177
Location: Lyon

PostPosted: 03 Nov 2007 21:42    Post subject: Reply with quote

Bien vu Kristo, et bienvenue, je suis tellement seul sur ce post...

C'est le paradoxe : notre conscience et notre intelligence nous a fait oublier à force d'orgueil que nous sommes des mamifères, pas bq plus évolués que les singes. Cela nous a fait oublié que de nombreux animaux ont des rituels sociaux, que certains peuvent mourir de chagrin...

L'humain a la conscience en plus. Mais qui nous dit qu'un chien n'a pas conscience d'exister ? Je ne suis pas assez calé en science pour répondre.

Je viens d'apprendre que les dauphins ont une "couche en plus" dans leur cerveaux. ça s'explique par le fait que nous avons passé notre temps à developper des stratégies pour éviter les prédateurs, et que la totalité du corps humain est conçue dans ce sens (système sympatique et para-sympatique).

Les dauphins qui avaient bq moins de prédateurs que nous, avaient plus le temps de glander, de flâner, de niquer et de jouer entre eux. Leur univers doit être bq plus pacifique que le nôtre. Les dauphins sont des espèces de baba-cool qui glandent toute l'année, et n'ont pas besoin de savoir pour qui ils vont voter aux prochaines couillonnades électorales !

Vive la France, maréchal pétinsarko !

xxi, revival...
Back to top
View user's profile Send private message
anonyme XXI



Joined: 18 Oct 2005
Posts: 1177
Location: Lyon

PostPosted: 03 Nov 2007 23:26    Post subject: Reply with quote

Au départ, je me suis connecté pour écrire qqchose et puis j'ai oublié quoi maintenant !

Dents de sagesse
Depuis qques mois, je sens l'appel du chamane.
J'ai refermé plusieurs projets qui couraient depuis trop longtemps,
j'ai offert, ou jetté une quantité impressionnante d'objets et de paperasses accumulées pendant des années.

J'en suis à récurer jusqu'au moindre truc en cours, du genre un pote à qui j'ai prété un peu de tunes... Archiver des exercices d'harmonie (musicale)... Diminuer le nombre de clé sur mon porte clé, changer de montre, changer de porte-monnaie, changer d'agenda...

Vider mon bureau et n'y laisser que le fonctionnel.
Utiliser pleinement l'espace.

Je referme le passé, pour me tourner vers l'avenir.

J'accepte de consacrer du temps au trivial.
Et de ne pas consacrer ce temps à jouer ou créer.
Frustration.

Je vis au niveau du quidam, dans une énergie basse, en ayant laché ce qui me tend habituellement, le pont sur l'avenir, le projet artistique.

Je comprends enfin ce qu'est une vie triviale, qui ne se pose pas de question sur le lendemain. Je suis véritablement incarné.

Mais avec la conscience en plus, ce qui est bien différent du quidam.

Dans l'abandon de la tension, je nourris la tension.
Je réoriente l'énergie, je la condence.

Je ferme, pour mieux pouvoir ouvrir.
Comme sur une corde vibratoire, le temps possède des ventres et des noeuds.

J'ai conscience d'être excessif. Je vis dans l'excès d'énergie, sans doute à cause de ma vitalité, mais aussi de mes failles anciennes. Etre excessif, quel beau paradoxe pour un décroissant censé sortir de l'excès !

Je suis sorti de la société d'excès, mais je porte encore en moi cet excès. Excès de beuveries, de glande, de verbalisation, de dispersion, d'inachevements, d'errances, de rencontres...

Une dent de sagesse m'a poussé au fond de la gorge, comme pour signifier le point d'orgue de cette période de mutation de plusieurs mois.

Ai-je enfin atteint la sagesse ? Suis-je vraiment passé d'Olivier le Gris à
Olivier le Blanc ?

vatizvequouechtieune.
xxi l'introspectif.
Back to top
View user's profile Send private message
Kristo



Joined: 17 Dec 2003
Posts: 1751

PostPosted: 04 Nov 2007 1:37    Post subject: Reply with quote

Oui 21, nous avons plus de 98% de genes en commun avec les chimpanzés. L'homme est cousin avec les chimpanzés, les gorilles et les orang outans.
Les bonobos peuvent manipuler des concepts; je ne vois pas pourquoi beaucoup d'animaux n'auraient pas une conscience et une intelligence; je ne classe pas l'homme comme supérieur à l'animal sauf au niveau du QI, mais l'homme fait des tas de betises et meme d'atrocités qu'aucun autre animal ne ferait.
Cavanna disait dans un de ses livres qu'il aimait autant les rats que les hommes... bref il disait ca très bien, il faudrait que je retrouve le passage en question.
Back to top
View user's profile Send private message
anonyme XXI



Joined: 18 Oct 2005
Posts: 1177
Location: Lyon

PostPosted: 04 Nov 2007 14:09    Post subject: Reply with quote

On croise les sujets, c'est parfait, j'avais pas tout à fait fini...

Lumbago - libération de l'être ?
ça pourrait figurer dans "Etre son propre médecin", mais il est sans doute plus question d'évolution personnelle que de soin.

j'étais allongé et je me suis relevé peut-être un peu trop vite, j'ai senti un petit claquement, et me suis retrouvé bloqué au niveau des reins.

ça a passé.
et quelques jours plus tard, après un effort physique peut-être trop intense, il m'est difficile de plier le bas du dos. ça doit être un lumbago. la rigidité s'estompe jour après jour, et au bout de 3 jours, je retrouve la fluidité du bassin.

me suis-je bloqué ou débloqué ?
intuitivement, j'ai l'impression d'avoir débloqué une rigidité ancienne.
je le vérifierai auprès de mon osthéopathe.

si c'est le cas, la dent de sagesse et le débloquage du coccis seraient liés à cette lente période de mutation que je traverse depuis le printemps. qui est elle-même sans doute l'acceptation de vieillir, ce que l'on résume parfois un peu bêtement par "crise de la quarantaine"...

le coccis avec sa petite queue héritée des mamifères, porte toute la colonne, c'est le fondement de l'être. un changement à ce niveau correspond à un changement profond de la structure.

lenteur, profondeur... et saveur, pour citer Vincent Cheynet, au départ de la marche de 2005.

tout me sourie actuellement. je goûte la générosité de ceux qui m'entourent et m'apportent plus que je ne pensais pouvoir recevoir.
la vie est là, simple et tranquille, dirait le poète.

douceur, sensualité, tendresse, affection...
dans un monde en pleine déréliction, un monde qui s'assombrit, un baril à 100 dollars dans quinze jours, un empire américain-occidental qui ne demande qu'à s'effondrer.
je souhaite qu'il s'effondre, mais je suis aussi passager du Titanic.

la décroissance est-elle ma bouée de sauvetage ?
elle m'a permit de trouver l'humanité en moi, dans le partage, les expériences sensorielles, les aventures collectives, et c'est une force qui permet d'espérer en l'avenir, et de résister à toute l'horreur ambiante, dont la télévision et la matraquage médiatique et publicitaire sont le reflet fidèle, de plus en plus abject.

xxi
Back to top
View user's profile Send private message
anonyme XXI



Joined: 18 Oct 2005
Posts: 1177
Location: Lyon

PostPosted: 11 Nov 2007 18:51    Post subject: Reply with quote

Dimanche après-midi avec D...
euleuze


et pas l'animateur télé toujours souriant
qui aide les stars à déballer leur petite vie
qui semble valoir mieux que la vie du zombie téléspectateur.

sous la pression de ma compagne et de mon fils,
je possède une télé (ouh, vade retro satanas),
donc j'aurais du mal à signer l'engagement en 5 points du PPLD
ou il me faudra me compromettre (question philosophique)...

et muni d'un lecteur dvd,
j'ai passé l'après-midi en compagnie de Gilles Deleuze,
avec son abécédaire.

on trouvera "gratuitement" le film disponible sur internet
http://www.spinozaetnous.org/article47.html

hormis le fait que Deleuze soit un des meilleurs philosophe du siècle passé,
intuitivement, il me semble qu'il a à voir avec la décroissance.

Spinoza, Nietzsche, Deleuze, et les situationnistes (Debord, Vaneigem...) sont ma filiation. est-ce la filiation d'un anarchiste, avant d'être celle d'un objecteur de croissance ? Ces auteurs sont-ils cités sur decroissance.org. Ont-ils influencés les théoriciens de la décroissance ?

- Chez Spinoza, il est question de "constituer une authentique éthique du bonheur et de la liberté", il est question de "perception".
- Nietzsche (super dur à écrire sans faute d'orthographe), montre que les valeurs chrétienne, elle-même basée sur Platon sont complètement déconnantes (je traduis dans mon vocabulaire), et risquent de mener l'humanité à sa perte. Il est question de "puissance créatrice", ce que je traduis par "émancipation".
- Deleuze propose une philosophie incarnée, qui prends pleinement naissance dans la vie, "une culture de la joie, une dénonciation radicale des pouvoirs" (je cite wikipedia). Il oppose la puissance personnelle, aux pouvoirs, qui sont toujours séparation et empêchement de la réalisation de soi.

Voilà en quoi les pouvoirs sont détestables : religieux, politique, commercial, financier, médical, pénitencier, militaire...

Quel bonheur de se "réfugier" auprès de ceux qui ont déjà pensé la vie, qui échappent à la bassesse de l'humanité contrainte, cette majorité de moutons bêlant qui se plie dans sa bêtise, sa soumission béate aux pouvoirs, celle qui renonce à sa créativité et à son émancipation.

Objecteurs, notre regard est toujours à l'affut, chacun de nous a gagné l'estime de soi par ses actes, nous connaissons la souffrance, nous avons enduré les renoncements, les railleries, le lot commun de toutes les minorités.

Objecteurs, nous sommes tous des philosophes de la vie.

xxi
Back to top
View user's profile Send private message
anonyme XXI



Joined: 18 Oct 2005
Posts: 1177
Location: Lyon

PostPosted: 20 Nov 2007 23:06    Post subject: Reply with quote

Lumbago, changement de posture

Il y a peut-être libération, dans le sens où il y a eu blocage,
puis déblocage. Le sacrum a bougé.

Retrouver la sensation de douceur après la douleur,
c'est délicieux.

Mais l'impression que j'ai à travers cette expérience,
c'est plutôt un changement de posture.

Je ne regarde plus ma vie de la même façon.
Je ne poursuis plus une passion dévorante,
acceptant de consacrer bq d'énergie,
quitte à délaisser le quotidien, ses exigences,
ses trivialités et contingences.

Je vis bien ancré dans le présent.
En cherchant à ne pas me laisser dépasser
par un rythme qui ne me convient pas.

Je règne sur ma vie,
comme un roi.

Mon fils a organisé une soirée où il a invité
pour la première fois
des jeunes filles.
Le voici prince, en quête d'une princesse.

Je ne peux plus être prince.

Le prince possède l'espoir, l'enthousiasme,
la naïveté envers l'avenir,
l'énergie, la vitesse, la séduction...
mais aussi l'inquiétude face à l'avenir inconnu,
la crainte de l'échec dans les projets non encore réalisés...

Le roi possède la sérénité,
l'abandon de l'amour propre : distance, relativité,
il possède la puissance, et éventuellement
un ou plusieurs pouvoirs dans la vie sociale.
Le roi possède ce qu'il a construit,
même s'il vit tout nu dans la forêt.

Le roi est sans passion,
il aime sans fusion,
il est un brin cynique et misanthrope,
car il connait les tréfonds de l'âme
et les souterrains inavouables de l'humanité.

La compassion est sa boussole.


Tel est mon changement de posture.

xxi
Back to top
View user's profile Send private message
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Santé et Nourriture All times are GMT + 1 Hour
Goto page Previous  1, 2, 3, ... 12, 13, 14  Next
Page 2 of 14

 
Jump to:  
You can post new topics in this forum
You can reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot vote in polls in this forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group