forum.decroissance.info » Forum Index forum.decroissance.info »
Lieu d'échanges autour de la décroissance
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Ecologie et liberté

 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Bordeaux
View previous topic :: View next topic  
Author Message
Aude V
Guest





PostPosted: 28 Jan 2008 11:31    Post subject: Ecologie et liberté Reply with quote

Voici mes notes de Ecologie et liberté, André Gorz, 1977. Super stimulant sur la différence entre le projet politique écolo et celui de l'écofascisme (ou technofascisme), système de contrainte pour gestion optimale d'une environnement dégradé. Ce petit bouquin fait une centaine de pages, très accessibles, il est édité par Galilée et disponible au prix dérisoire de 20 euros (lisez-le en bibli ou chez des potes).

Nous avons le choix entre
-une décision collective sur les limites de la production
-"ou bien les limites nécessaires à la préservation de la vie seront
calculées et planifiées centralement par des ingénieurs écologistes, et
la production programmée d'un milieu de vie optimal sera confiée à des
institutions centralisées et à des techniques lourdes. C'est l'option
technofasciste, sur la voie de laquelle nous sommes déjà plus qu'à
moitié engagés." (p.26)
note vers La Convivialité, p.154 de l'édition originale
écologie : science des équilibres naturels
"L'écologisme utilise (souligné) l'écologie comme le levier d'une
critique radicale de cette civilisation et de cette société."
autorégulation décentralisée (ex : sélection naturelle) contre
hétérorégulation centrale (ex : aide à la vie, suivie de politique
d'eugénisme)
"Ce que les écologistes reprochent aux ingénieurs des systèmes, ce n'est
pas de violer la nature (elle n'est pas sacrée) mais, ce faisant, de
mettre en place de nouveaux instruments de pouvoir." p.31
"Des choix de société n'ont cessé de nous être imposés par le biais de
choix techniques." p.32
Il faut changer avant tout les outils techniques
Eviter la baisse du taux de profit par une ponction sur les biens
naturels -> augmentation à terme de la baisse du taux de profit (pertes
de la dépollution)
Baisse du taux de profit + renchérissement : paradoxe dû aux facteurs
physiques/naturels
La pauvreté n'est pas manque de ressources (M. Sahlins) mais mauvaise
répartition, elle ne peut pas être détruite par l'augmentation de la
production
"La revendication d'égalité est le ressort secret de l'escalade
continuelle des revendications de consommation, de l'insatisfaction et
de la concurrence sociales." p.72
-> Avoir autant que la personne juste au-dessus (Aude : ou se distinguer
de la personne juste à côté ? Kempf, Bourdieu)
"Le travailleur étant été privé de choisir le but et la nature de son
travail salarié, la sphère de la liberté devient celle du non-travail." p.74
Destruction par l'école des capacité à l'autonomie
Société civile : tissu des relations qui ne doivent rien à l'Etat
Lire sur la solidarité des cités ouvrières Temps modernes sept-oct 1972
Dépérissement de la société civile (cause : travail) -> renforcement de
l'Etat -> cercle vicieux vers un Etat totalitaire
Autorégulation contre hétérorégulation
"La concurrence entre les partis politiques porte essentiellement sur le
mode et l'étendue de la prise en charge institutionnelle des besoins
institutionnellement déterminés." p.86
(techniquement déterminés)
Notre but : faire dépérir l'Etat !
"Seul mérite d'être produit socialement ce qui reste bon pour chacun
quand tous en jouissent - et inversement." p.93
- Fin -
Après il y a le récit d'un utopie que je dois recopier in extenso...
Back to top
sable
Guest





PostPosted: 29 Jan 2008 13:04    Post subject: Reply with quote

c'est domage que tu ne détail pas un peu plus tes notes , car on a du mal à voir l'inéret du bouquin et la raison de s'intérroger .

sur l'écofascismes : le retour au religieux se manifeste bel et bien dans certains textes actuels , comme le projet de " minitraité simplifié" ou encore le discours de latran de sarkozy . c'est ce que demande les néo conservateurs , ce puissant mauvement réactif dont sarkozy est la signature . la reconnaissance des églises par les pouvoirs publics et les états , leur financement , le détricotage de la loi de 1905 , les racines chrétiennes de l'europe ..... sans parler du retour du créationnisme . c'est que , est sarkozy l'avoue lui même dans son discours de latran , la modernité et cette société de consommation frénétique n'a pas beaucoup de sens . delà l'idée de remettre en piste les grands monothéismes ( qui se sont toujours très bien accomodés du capitalisme , tout en le moralisant un peu) . mais il est dangereux en effet de nier les acquis de la modernité , dont le plus essentiel est celui de nous avoir débarasser de dieu et des monothéismes , pour 200 ans après retomber bêtement dans les pattes des curretons et des immams , en lieu et place des instituteurs , des professeurs , des travailleurs socios , des militants politique . voilà pourquoi il faut sans doute réaffirmer la laïcité , et une laïcité politique de gauche , dégagée de son contenu réactionnaire .

face à ce retour des religions , il y a une hyper présidentialisation du régime . avec le rapport sur la réforme des institutions , où le président est sensé " définir la politique de la nation , on se raproche de ce que l'on voit dans certain pays africain , ou la russi de poutine . la mise en place progressive d'une dictature sournoise .

on va bien vers une république religieuse et dimension dictatoriale, vers le pire .

alors bien entendu on aurait sans doute raison de penser qu'il vaut mieux une adaptation informée et démocratique à un changement forcé et imposé de façon autoritaire . pourtant cette contre révolution est vide , elle se borne à la répétition ridicule du passé et n'invente rien , car elle est basée sur le renoncement et sur le fait que nous n'avons pour l'instant , à gauche , rien de mieux à proposer . elle veut aller trop vite et ne pense pas du tout qu'un mouvement révolutionnaire pourrait sortir de l'ombre . l'époque s'y prête , les acteurs sont bien là mais encore invisibles ( travailleurs autonomes , créatifs culturels) . il manque la composante politique et organisationelle , pour faire cristalliser toutes ces possibilités . sauf qu'il y a une contrainte des faits et que ça commence sérieusement à tanguer ( crise financière et récession , inflation , menace climatique ) . les prochains mois seront sans doute décisifs . même si il est vrai que l'écofacsime contre révolutionnaire à un coup d'avance sur son opposition révolutionnaire . l'histoire n'avance qu'à coup de cravache ?
Back to top
Aude V
Guest





PostPosted: 01 Feb 2008 15:15    Post subject: Reply with quote

Salut.
Un des raisons pour lesquelles ces notes ne sont pas très détaillées, c'est que le bouquin est super synthétique. Même pas 100 pages, il l'a signé sous ses deux noms de plume les plus connus.
Pour faire valoir que c'était la rencontre entre l'intello Gorz et le journaliste/passeur Michel Bosquet, plus habitué des pages du Nouvel Obs (celui d'avant).
Du coup, c'est un texte qui oscille entre le rappel de certaines notions d'écologie politique (bien connues du lectorat cultivé, mais c'est toujours intéressant de les trouver bien ordonnées et formulées) et des pistes à fouiller...
Stimulant donc.
Back to top
Aude V



Joined: 11 Feb 2008
Posts: 40
Location: Gironde

PostPosted: 24 Jun 2009 15:52    Post subject: Reply with quote

Ouais, c'est vrai que j'ai l'air de défendre ma soupe, comme si j'avais fait une fiche de lecture et pas pris des notes rapides sur un bouquin lu un soir chez des ami-e-s. Le bouquin mérite mieux, même pas une fiche bien fichue, non, plutôt des extraits choisis pour donner envie de le lire in extenso, car il est très bon (et ramassé) et pose des questions qui sont devenues rares chez les écolos.

Mais bon, c'était il y a un an et demie et depuis personne ne s'est sorti les doigts du cul pour écrire quoi que ce soit de mieux, et surtout pas "sable" qui a gardé en tête tout ce temps ce qu'il prend pour une superbe victoire politique sur ma pauvre pomme.

La victoire, ç'aurait été de produire un texte, même modeste, à ce propos, de donner envie à au moins une personne sur ce forum d'aller chercher Écologie et liberté à la bibli...
_________________
Ce qui est utopique, c'est de croire qu'on pourra continuer comme ça encore longtemps.
Back to top
View user's profile Send private message
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Bordeaux All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  
You can post new topics in this forum
You can reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot vote in polls in this forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group