forum.decroissance.info » Forum Index forum.decroissance.info »
Lieu d'échanges autour de la décroissance
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Bilan pollution+énergie du verre, carton, alu et plastique ?
Goto page Previous  1, 2
 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Science - technique - energie - ressources
View previous topic :: View next topic  
Author Message
Commenstaire



Joined: 04 Nov 2004
Posts: 59

PostPosted: 21 Nov 2004 14:59    Post subject: Reply with quote

Ca ne répond pas vraiment à la question, mais voici un article trouvé dans Les quatre saisons du jardinage n°149 (nov. déc. 2004) à propos du papier recyclé.

Carte blanche au papier recyclé

Le recyclage du papier s'est considérablement développé ces vingt dernières années.
Mais quel est le bilan écologique de cette filière, et que pouvons-nous faire pour limiter les quantités de papier qui partent encore en fumée ?


Magazines, journaux, emballages, prospectus... Les papiers et cartons envahissent nos maisons. Les Français en utilisent plus de 10 millions de tonnes par an, soit plus de 150 kilogrammes par personne. Selon l' Ademe, Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, le papier représente 25% de la masse totale des déchets ménagers. Les nouvelles technologies de l'information nous promettaient l'avènement rapide du « zéro papier ». Pour le moment, le développement considérable du courrier électronique et d'Internet ne semble pas avoir eu d'impact significatif sur la demande mondiale en papier et carton, en augmentation régulière d'un peu plus de 2% par an. Si la baisse de la demande n'est pas pour demain, où en sont la collecte et le recyclage ?

POURQUOI RECYCLER LE PAPIER ? Pour réduire les coûts toujours croissants de gestion des déchets, de nombreux pays, dont la France, ont imposé des contraintes réglementaires. En 1988, les pouvoirs publics, les collectivités locales, les récupérateurs et les industries papetières françaises ont signé un protocole d'accord pour la collecte et le recyclage des papiers ménagers. Notre pays est un peu à la traîne en matière de collecte: 54% de la consommation totale de papier a pris le chemin du recyclage l'an dernier, moins que la moyenne européenne qui est de 57,9 %. Cependant, la fibre issue de papier recyclé est devenue la première source d'approvisionnement de l'industrie papetière nationale :
58,2 %, contre 47,7% en moyenne pour l'Union européenne en 2003 (avec le recours à des importations de papier usagé).
Tous les écobilans effectués outre-Rhin montrent que le papier recyclé est en moyenne un tiers plus écologique que le papier de fibres vierges.
D'abord, il permet de réduire considérablement la quantité de déchets incinérés ou mis en décharge. Il limite aussi le recours au bois, car le rendement est nettement supérieur: une tonne de vieux papiers permet d'obtenir 900 kilogrammes de papier neuf, alors qu'il faut plus de deux tonnes de bois pour obtenir la même quantité de papier. Des chiffres à relativiser, puisque l'industrie papetière européenne n'utilise plus que des déchets de scierie et du bois d'éclaircie.
Mais la fabrication de papier recyclé a d'autres atouts: elle nécessite jusqu'à 7 fois moins d'énergie et 20 fois moins d'eau que la pâte vierge (1).
Celle-ci consomme en effet beaucoup d'énergie pour le broyage du bois et sa cuisson à haute température.

UN PAPIER DE QUALITÉ. Un papier peut être qualifié de « recyclé » s'il contient au moins 50 % de fibres déjà utilisées. Pour s'y retrouver, le logo de l'APUR (Association des Producteurs et Utilisateurs de papiers et cartons Recyclés) indique la proportion de fibres issues de vieux papiers, et il existe différents éco-iabels (voir encadré ci-contre).
Selon la Copacel (Confédération française de l'industrie des Papiers, cartons et Celluloses), le papier recyclé peut désormais être employé dans n'importe quel secteur de l'industrie papetière. Peu de gens savent que leur quotidien est aujourd'hui imprimé à 98,2% avec de la fibre recyclée.
Pour la fabrication de cartons et d'emballages, le taux d'utilisation de recyclé atteint respectivement 82 et 74 %.II n'est par contre que de 11 % pour les papiers d'impression-écriture, car la pâte à papier recyclée est moins blanche et plus poreuse {moins de finesse dans les détails imprimés) ; elle présente parfois des taches et aurait une moins bonne stabilité dimensionnelle, du fait de la plus faible longueur de ses fibres.
Cependant, les possibilités de mélange avec une proportion variable de pâte vierge, la réutilisation de chutes d'imprimerie et l'amélioration des procédés de désencrage permettent aujourd'hui de proposer des papiers recyclés de qualité, adaptés aux différents usages: écriture, imprimantes, photocopie, impression de qualité (2). Les papiers recyclés d'aujourd'hui respectent des normes pour leurs qualités mécaniques et leur résistance au vieillissement, et la plupart des copieurs et imprimantes modernes ne font plus de différence avec le papier vierge.

BOUES DE DÉSENCRAGE. Le recyclage du papier génère une part de déchets difficiles à traiter. Les boues de désencrage sont issues de la séparation des fibres des encres et des colles, par lavage ou par flottaison. Cette opération, facultative, est mise en oeuvre lorsque la qualité du produit fini l'exige. Les boues contiennent des matières minérales (les « charges » : kaolin, carbonate de calcium, talc... utilisées pour améliorer les propriétés optiques et de surface du papier), des produits organiques (fibres de papier), des encres de composition variable et de l'eau. Elles sont généralement incinérées, mises en décharge ou utilisées comme amendements agricoles. Leur teneur en métaux lourds peut varier selon l'origine des encres. Cependant, elle est en moyenne vingt fois moindre que celle des boues issues des stations d'épuration urbaines. D'autres solutions d'élimination de ces boues sont à l'étude, comme la fabrication de matériaux du bâtiment (ciment, panneaux isolants, brique etc.) ou les revêtements de route.
Autre point noir de l'industrie papetière, le blanchiment. Bonne nouvelle: il utilise de moins en moins les très polluants produits chlorés, au profit de procédés à l'oxygène et à l'ozone, procédés que la France exporte d'ailleurs très largement.

AMÉLIORER LA COLLECTE. MODIFIER NOS HABITUDES. Si elle s'est nettement développée chez les industriels de la filière papier, bien des efforts restent à faire du côté de la collecte sélective des ménages. Au total, 5 millions de tonnes de papiers et cartons se retrouvent chaque année parmi les déchets ménagers.
Seulement 8% seront recyclés. Un français sur cinq n'est pas encore équipé de bacs sélectifs à son domicile, alors que l'industrie papetière procède à l'importation de papiers et cartons usagés, notamment en provenance d'Allemagne où les collectivités prennent en charge une partie du coût de la collecte. La plupart des papiers et cartons se recyclent, sauf les étiquettes autocollantes, le papier fax (thermosensible), le papier paraffiné, les serviettes et mouchoirs en papier, la vaisselle jetable et les emballages de nourriture. Chacun de nous peut adopter des habitudes plus écologiques. En préférant par exemple le tissu pour les serviettes, nappes et mouchoirs, et en réduisant son usage des essuie-tout en papier. En refusant les prospectus dans sa boîte aux lettres et en achetant le moins possible de produits « suremballés». On trouve du papier 100% recyclé pour les toilettes, les filtres à café, les enveloppes, les blocs-notes, les albums photos, les chemises cartonnées, le papier cadeau (voir encadré Bonnes adresses)... Au bureau, évitez d'imprimer le courrier électronique, utilisez le verso de feuilles déjà imprimées et prévoyez des marges étroites sur les documents. Le papier gris 100 % recyclé, non désencré et non blanchi, est le plus écologique... après le papier non consommé.

Philippe Guibert

1. Source: Agence Régionale de l'Environnement de Haute-Normandie (AREHN).

2. On trouve désormais des papiers recyclés de grande qualité utilisables pour la presse magazine ou l'édition.
Comme par exemple le « Cyclus 100 % recyclé » utilisé par les Quatre Saisons, dont le fabricant danois sélectionne 30% de chutes d'imprimeries.
Ou le « V Green » de l'entreprise papetière Matussière et Forest, papier 100 % recyclé issu de la collecte sélective, qui doit sa qualité à diverses innovations techniques et à son procédé de désencrage.




Labels de référence

Face aux nombreux labels auto-proclamés, voici quelques bons repères :

- Le label « Ange Bleu », d'origine allemande et officialisé en 1978, est attribué aux papiers recyclés contenant 100 % de vieux papiers, dont au moins 51 % de fibres recyclées de basses catégories.
Le papier est contrôlé au niveau du mode de fabrication, de la composition et du façonnage.

- Le label NAPM, développé par l'association anglaise « National Association of Paper Merchants » est attribué aux papiers recyclés contenant au moins 75% de fibres de récupération.

- La marque NF Environnement et l'Ecolabel européen concernent chacun une dizaine de familles de produits (filtres à café, papier graphique et de copie, papier hygiénique...), avec des taux de fibres recyclées variables selon les produits et la prise en compte de critères écologiques précis.

PG


Utilisation globale du papier en France

Usages graphiques : 51 %
Emballages et conditionnements : 48%
Sanitaires et domestiques : 0,5 %
Papiers industriels et spéciaux : 0,15 %
Autres : 0,35 %

Source Copacel

Des encres qui font tache

La composition des encres utilisées en imprimerie var selon les techniques d'impression. Elles comprennent : à 70% d'huiles minérales (distillats pétroliers), 5 à 65 % de résines (issues de la colophane du pin ou du pétrole 10 à 30% de pigments et divers additifs (siccatifs, cire antioxydants. . .). Les fabricants européens ont déjà exclu les produits reconnus comme les plus toxiques (cancérigènes, mutagènes, toxiques pour la reproduction). Récemment sont apparues des encres « végétales » où des huiles de soja, de colza ou de lin remplacent les distillats pétroliers, non renouvelables et émetteurs de composés organiques volatiles lors du séchage. Pour aller plus loin, réduire encore l'impact global sur l'environnement et faciliter le désencrage on manque d'analyses de cycle de vie pour chacun de constituants des encres. Les impératifs du recyclage ont en tout cas le mérite d'accélérer la remise en cause d l'utilisation des composants polluants.

A.B.-P.

Provenance des vieux papiers

Sous-produits de la fabrication des papiers et cartons et déchets de l’imprimerie : 10 %

Emballages et journaux invendus : 83 %

Consommation des ménages : 7 %

Source Copacel

Pour en savoir plus

Revipap, groupement français des papetiers utilisateurs de papiers recyclables, 154 bd Haussmann, 75008 Paris, tél. 01 53 89 24 50.

www.ademe.fr

www.copacel.fr

www.ecoemballages.fr

Bonnes adresses

. Catalogue des fabricants et distributeurs de papier recyclé sur le site d'Eco-Emballages : www.ecoemballages.fr , ou en téléphonant au 01 40 89 99 99.

. Papier d'écriture 100 % recyclé labellisé « Ange Bleu », disponible auprès de L'arbre aux Papiers, sur le site www.l-arbre-aux-papiers.com, ou en téléphonant au 02 43 85 31 20.

. Sur www.laplumedefeu.com , vous pourrez aussi rejoindre un groupe d'achat de papier recyclé.
Back to top
View user's profile Send private message
Kristo



Joined: 17 Dec 2003
Posts: 1751

PostPosted: 21 Nov 2004 22:20    Post subject: Reply with quote

korrotx wrote:
Tu plaisantes j'espère! D'après la FAO 13,5% de la population mondiale est sous alimentée (plus d'une personne sur huit) sur les années 1999-2001.


Oui d'accord, je parlais de famine pas de sous-alimentation.
Et meme la sous-alimentation a je pense des causes politiques.

korrotx wrote:

Au sujet des biocarburants, pour moi c'est évident que les terres agricoles doivent servir à nourrir les gens, ce n'est qu'une fois ce but atteint qu'on peut envisager autre chose.


Oui mais comme on est en surproduction dans les pays riches et qu'on en détruit une bonne partie...
Back to top
View user's profile Send private message
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Science - technique - energie - ressources All times are GMT + 1 Hour
Goto page Previous  1, 2
Page 2 of 2

 
Jump to:  
You can post new topics in this forum
You can reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot vote in polls in this forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group