forum.decroissance.info » Forum Index forum.decroissance.info »
Lieu d'échanges autour de la décroissance
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Le sabotage

 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Sortir de l'économie ?
View previous topic :: View next topic  
Author Message
kazh ar c'hoad



Joined: 23 Dec 2008
Posts: 131
Location: Pays de St Brieuc (22)

PostPosted: 30 Jan 2009 21:40    Post subject: Le sabotage Reply with quote

Sur le n°1 de "Sortir de l'économie", que j'ai lu sur mon temps de travail Moqueur , il est fait mention dans l'article sur le sabotage, du freinage que je pratique déjà depuis quelques temps, sans avoir vraiment conscience qu'il s'agissait pour moi d'un moyen d'exprimer, de rechercher, une maitrise de moi-même dans le cadre d'une "voie de sortie" possible et progressive de l'économie. (je le ferai désormais avec plus grande conscience !). Il s'agissait plutôt sans le dire, d'un acte de rébellion, de désobéissance envers un rythme imposé qui ne me convient pas.

Il y a un aspect dans le "monde du travail" d'aujourd'hui qui se développe et dont l'article de SDE ne fait pas référence, c'est la tendance à noter chaque acte des travailleurs dans leur participation quotidienne à la gabgie productiviste selon des objectifs établis par la clique manageuriale ("challenges" qu'ils appellent ça bien souvent !). Ce système de notation donne droit à des primes en général ; système de la carotte quoi !
Pour ma part, je met un point d'honneur à ne pas atteindre ces fameux objectifs mais depuis leur mis en place, il faut reconnaitre que ces gadjets sont une difficulté supplémentaire à faire naitre des comportement de frainage (et de sabotage d'une façon générale) collectifs en faisant préférer la solidarité et la convivialité face à la concurence et la compétition de tous contre tous.
D'ou le danger peut-être de voir le sabotage devenir de plus en plus une action individuelle, même consciente contre le système, ou ne concerner que de très petit groupes au sein d'une boite, et donc être victime aussi de l'individualisme dont se nourrit le système capitalo-productiviste ?
Peut-être fais-je preuve de trop de pessimisme?
En tout cas la lecture de SDE a fait naitre en moi une conscience et une motivation que je cherchais plus ou moins dans les différentes conceptions de la décroissance et de l'après-développement surtout........à compléter par les lectures d'Illich, Castoriadis, etc...
Back to top
View user's profile Send private message
philippe13



Joined: 27 Jan 2009
Posts: 32
Location: Paris près de chez Tang-frères

PostPosted: 02 Feb 2009 18:23    Post subject: Reply with quote

Dans l'administration de tous temps ce type de sabotage à été pratiqué. A ce petit jeu les corses étaient les meilleurs.
Back to top
View user's profile Send private message
ktche



Joined: 15 Jun 2004
Posts: 1383

PostPosted: 13 Apr 2009 20:10    Post subject: Reply with quote

Vive le sabotage ! à la fonderie Rencast de Thonon

http://juralibertaire.over-blog.com/article-30180412.html
Back to top
View user's profile Send private message
Kercoz



Joined: 20 Sep 2008
Posts: 967
Location: bordeaux

PostPosted: 14 Apr 2009 8:27    Post subject: Reply with quote

J'ai pratiqué ce qu'on peut nommer sabotage sans le verbaliser ds mon ancien boulot (maitenant je suis mon propre patron , ça serait schyso!). Je refusais certains concepts et maintenait ce que je pensais etre l'ethique de mon boulot (controles de sécurité technique elec , levage , construction erp, igh etc ..)refus du portable et du "bip" (atteinte a mon integrité). Refus de concession sur les "rendements par sondages" ds les contoles ....etc . Temps de travail évidemment dépassés (surtout en contoles et verif des plans , schémas , notes de calculs ........ Dur a tenir , ça oblige a avoir une bonne notoriété ds la qualité du boulot (mais ça suffit pas a éviter les conflits).

Mais celà reste de la compromission de toutes façon : ça fait partie des contres pouvoirs du système et , en fait , valorise ce pouvoir (dixit en discuss avec un ponte de ma boite). Le seul sabotage efficaéce c'est l'arret de consommation et l'accroissement de son autonomie : nourriture , chauffage habillage etc ....
Il faudrait calculer l'excedant de production minimum pour satisfaire a un minimum d'obligations (impots...) et de modernité (elec , eau courante , NET ......)
Back to top
View user's profile Send private message
kazh ar c'hoad



Joined: 23 Dec 2008
Posts: 131
Location: Pays de St Brieuc (22)

PostPosted: 17 Apr 2009 20:38    Post subject: Reply with quote

Kercoz wrote:


Mais celà reste de la compromission de toutes façon : ça fait partie des contres pouvoirs du système et , en fait , valorise ce pouvoir (dixit en discuss avec un ponte de ma boite). Le seul sabotage efficaéce c'est l'arret de consommation et l'accroissement de son autonomie : nourriture , chauffage habillage etc ....
Il faudrait calculer l'excedant de production minimum pour satisfaire a un minimum d'obligations (impots...) et de modernité (elec , eau courante , NET ......)


Il est sûr que le sabotage sous la forme du freinage et du perruquage ne sont que des moyens pour se libérer partiellement du travail. Je crois qu'il faut être bien conscient que lorsque l'on utilise sciemment ces moyens, si l'on désire aller jusqu'au bout de sa logique, l'issue peut en être la rupture d'avec le travail, et, si l'on prend le temps de la préparer, une libération par rapport au travail.
L'auto-production progressive et la "simplicité volontaire" n'en sont aussi que des moyens ; mais comme pour le sabotage, illusoires à mon sens si ces actions ne s'accompagnent pas d'une nouvelle conscience sociale, d'une nouvelle pensée de la médiation avec d'autres ayant conscience de leur devoirs vis à vis de la vie, de l'élaboration d'une nouvelle praxis re-socialisante (et véritablement alternative).
_________________
"Le travail est une pollution qui crée toutes les autres"
Un anonyme sur un mur de Brest en 1980

http://www.libertat22.lautre.net

http://ecologie-et-emancipation.over-blog.com
Back to top
View user's profile Send private message
les RG
Guest





PostPosted: 20 May 2009 14:19    Post subject: Reply with quote

C'est sur que d'arreter d'engraisser le systeme avec de l'argent ne sert a rien si par derriere on lui offre sa main d'oeuvre. Arreter de bosser est la meilleure des choses car contre ça, ils ne peuvent rien. D'élément actif, moteur, tu devient un passif, un récépteur qui fait tourner l'argent du RMI et qui le rend a l'état via la TVA, etc quand il achete de la bouffe.
En fait l'argent est un moyen moderne pour maintenir des castes.
J'ai vu une étude qui montrait que dans une fourmilliere, une grande partie des fourmis ne fout rien pendant que les autres courrent dehors.
Back to top
loulie



Joined: 12 Jan 2009
Posts: 282

PostPosted: 20 May 2009 19:15    Post subject: Reply with quote

j'ai totalement arrêté de travailler dans le ''cadre'' des autres en 1994 ( et encore c'était dans le communautaire, mais un patron tout de même...) et avant ça c'était moitié-moitié à la pige et autonome ...

La seule option de sabotage qui me reste concernant ce sujet est l'auto-sabotage !


Faudrait s'occuper aussi de redécouvrir le sens du mot travail ... ça n'est PAS une activité payée de telle heure à telle heure... ce que j'appelle travail se confond avec ma vie quotidienne et mes relations.

La voisine est passée ce tantôt et tandis que je cuisinais un quatre-quart on a discuté d'une transaction, je possède un bien qui ferait son affaire , elle le prend en échange d'une partie en argent et une partie en travaux divers ... je traite la majorité des mes ''affaires'' ainsi, je déclare ces revenus ( aux 3 ou 5 ans comme la loi me l'autorise, étant toujours sous le seuil de pauvreté, j'ai droit à des remboursements de l'état + les intérêts) ...

saboter est une chose, ensuite, on s'en fatigue et on finit par avoir un désir de construire quelque chose de bien pour soi ... c'est ce que je souhaite aux hommes de bonne volonté de ce forum et d'ailleurs !

peace and love lou Cool
Back to top
View user's profile Send private message Send e-mail
les RG
Guest





PostPosted: 23 Nov 2009 14:41    Post subject: Reply with quote

Certe le sabotage ne fait pas avancer le monde car il est du ressort de la destruction plus que de la création, donc par essence un sabotage n'est pas fait pour faire avancer les choses, bien au contraire.
Cependant, on peut trouver (a défaut de justifications) quelques excuses au sabotage.
Personnellement, sur la fin de mon emploi je me suis mis a saboter, involontairement au début. ça commence par des pieces non conformes que l'on met avec les autres "ça se verra pas". Puis c'est de là nonchalence, par exemple le diamètre du boulon est trop gros ? Il faudrait le re-rectifier, mais ça fait chier... regardons le moyen de controle final s'il y a des ultrasons ou du ressuage ? non ? On roule, le morceau de fer surcontraint s'entortille de l'intérieur et un bourrelet roulant apparait comme une vague à la surface du métal, créant ainsi des milliers de criques et fissures dans la pièce. Sortie aux cotes, état de surface parfait, c'est juste du hachis de fer a l'intérieur... Pas grave, c'est pas moi qui monterai dans l'avion.
Et c'est lorsque chaqu'un a sa petite échelle grippe la machine qu'elle crève. comment etre pris au sérieux par l'exploiteur alors qu'on fait bien son travail ? On hurle parce qu'on se fait entuber, tout en tendant les fesses...Moi j'leur laisse une sale maladie, du genre long terme:
Le but d'une pièce corrèctement sabotée est qu'elle passe brillament tous les controles qualité et qu'elle soit montée sur l'avion comme si de rien n'était. C'est tout un art d'affaiblir des morceaux de métal là ou ça ne se détecte pas. Cela nécéssite de connaitre parfaitement les procédures et moyens de controle afin d'"opérer" correctement la pièce dite de "sécurité". Apres ils s'étonnent quand ils perdent des A320 dans l'atlantique... Les smicards qui bossent aux assemblages sont aussi des controleurs aériens, a leur minuscule échelle. Tremblez bourgeois, mais prenez le train !
Back to top
Deun



Joined: 14 Mar 2005
Posts: 1536
Location: Colombes(92)

PostPosted: 24 Nov 2009 11:13    Post subject: Reply with quote

Il ne faut pas voir le sabotage uniquement comme une destruction mais comme faisant partie d'un ensemble plus vaste de pratiques d'autodéfense du travailleur face aux contraintes extérieures, à l'évaluation chiffrée de son travail, à la mise en concurrence, etc. Ce qui est complètement légitime (ou disons une légitimité à construire). Ce n'est pas une destruction mais au contraire la préservation de la vie.
Freinage, perruquage, sabotage sont comme le trépied du travailleur durable Sourire

Pouget dans son texte sur le sabotage relève les tentatives de décrédibiliser le sabotage comme acte de résistance complétant la grève : on donnait des cas de sabotage mettant en danger la vie d'autrui, ce dont Pouget se défendait de faire ou de justifier.
Mais il est évident qu'en sabotant, on ralentit ou on défait un fonctionnement, ce qui ne peut que nuire à un autrui qui compte sur ce fonctionnement pour son affaire ou ses obligations. Cependant cet autrui ne tient pas beaucoup plus compte du travailleur assurant ce fonctionnement. Le saboteur ne fait que mettre à jour un défaut de moralité qui est général, au sein d'un ensemble où chacun considère l'autre comme une machine fiable, tout en voulant soi-même être autre chose qu'une machine.
Il manifeste aussi le désir de voir l'humain maîtrise son outil (c'est la figure du sublime, ouvrier à la fois très compétent ou très désobéissant).

L'acte de sabotage ne peut pas être légitime car il est clandestin. D'un autre côté, les conditions qui rendent possibles le sabotage sont légitimes : elles manifestent la liberté du travailleur face à au fonctionnement de l'appareil productif, ou moins une possibilité de respiration ou de jeu. L'absence de sabotage est beaucoup plus inquiétante et dangereuse que le sabotage lui-même.
_________________
SDE dec.info socio. des épreuves
Back to top
View user's profile Send private message
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Sortir de l'économie ? All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  
You can post new topics in this forum
You can reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot vote in polls in this forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group