forum.decroissance.info » Forum Index forum.decroissance.info »
Lieu d'échanges autour de la décroissance
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Insoumission bancaire, 09-2008

 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Barcelone/Catalogne
View previous topic :: View next topic  
Author Message
sylvainfischer



Joined: 01 Aug 2008
Posts: 8

PostPosted: 02 Feb 2009 17:47    Post subject: Insoumission bancaire, 09-2008 Reply with quote

Enric Duran contre le système bancaire

Nous reproduisons ici la traduction d'un texte sur Enric Duran, dont l'action centrée sur la décroissance et l'insoutenabilité du système financier, doit urgemment être connue et diffusée.

Le 17 septembre 2008, 200.000 exemplaires d'une publication à numéro unique, appelée « Crisi » (Crise) ont été répartis à travers toute la Catalogne. Enric Duran rendait ainsi public son action de désobéissance à la banque. « J'ai exproprié 492.000 euros à 39 organismes bancaires, à travers 68 opérations de crédit. En incluant les intérêts de retard, le chiffre actuel de la dette serait supérieur à 500.000 euros, que je ne rendrai pas ». L'objectif de son action était de dénoncer le fonctionnement du système bancaire et de financer des initiatives alertant des crises multiples que nous commençons à vivre, et essayant de construire des alternatives de société. « Quand la surfinanciation à la consommation et la spéculation sont dominants dans notre société, quoi de meilleur que de voler à ceux qui nous volent et de distribuer l'argent entre les groupes qui dénoncent cette situation et construisent des alternatives? ».

La crise La crise financière que nous vivons nous sera plus facile à appréhender si nous comprenons comment fonctionne le système de création de l'argent, et en particultier sa nécessité de croissance indéfinie et exponentielle. La réalité est que les banques créent l'argent « du néant » (c'est-à-dire, sans fondement sur aucune base physique), à partir des prêts que nous leur demandons. Cet argent entre en circulation automatiquement et sans contrôle, et doit être restitué avec des intérêts au bout d'un certain temps. Pour que les intérêts puissent être restitués, il est nécessaire qu'il y ait en circulation davantage d'argent que celui qu'il y avait quand le crédit a été accordé, et donc davantage de prêts et davantage de dette accumulée. Ainsi nous nous trouvons dans une spirale qui pour continuer à fonctionner doit tourner toujours plus vite. Ce système exponentiel de création de l'argent entraîne avec lui l'accélération de l'économie réelle, de l'exploitation des ressources naturelles et de la transformation de la planète. De plus en plus de morceaux de planète passent de l'état « matière première » à la case « poubelle ». Il existe donc une contradiction définitive et structurelle entre la nécessité de croissance illimitée de l'argent et la limitation des ressources, due à la finitude de la planète. La crise énergétique qui a commencé à être patente à partir de 2008 pourrait être, et sera sûrement, la première manifestation à une grande échelle de la finitude des ressources dont nous disposons.
Donc l'actuelle crise profonde du système capitaliste (qu'elle soit nommée crise financière ou crise énergétique ou de toute autre manière), et contre laquelle les états injectent tant d'argent public pour sauver le secteur financier, est à la fois un danger et une formidable occasion pour un changement social. Si nous ne nous réveillons pas, le futur pourrait arriver à être bien pire que notre présent, puisque la gestion de la pénurie gérée par les pouvoirs économiques et politiques peut nous emmener à un nouveau fascisme.
« Souvent, un des problèmes que nous rencontrons quand nous parlons de transformation sociale actuellement est qu'il nous coûte d'identifier les principaux adversaires. Démasquer cette minorité, ce système bancaire qui nous emmène vers l'effondrement écologique, cela me paraissait fondamental et ça a été une motivation claire pour m'amener à effectuer cette action d'insoumission financière et à la rendre publique. »

La rencontre de deux traditions contestataires Cette action d'Enric, même si elle a des aspects novateurs, s'inspire à la fois de précédentes actions contre la banque pour financer les luttes et des actions publiques de désobéissance civile
Des actions d'expropriation bancaire eurent lieu au début du siècle XX, en France, en Italie, et aussi en Espagne, avec par exemple le spectaculaire braquage de la Banque d'Espagne à Gijon par le groupe des solidaires, en 1923. Des personnages mythiques de l'histoire espagnole comme Durruti, Quico Sabaté ou Salvador Puigantich ont pris part à des actions de ce type, qui sont toujours dangereuses puisqu'on met autant en jeu la vie des participants que celle des travailleurs des succursales. D'autres méthodes clandestines, plus sûres pour les personnes mais assez compliquées sont passées par la falsification de monnaie ou de chèques de voyage. C'est une telle action contre la Citybank qui a fait connaître au monde entier Lucio Urtubia, qui vit encore et a récemment donné plusieurs conférences en Catalogne pour présenter le documentaire « Lucio ».
La stratégie de désobéissance civile commence au XIXème siècle avec Henry Thoreau et se fait mondialement connaître grâce à des figures comme Gandhi et Martin Luther King. En Espagne la désobéissance pacifique ne nait qu'après la mort du dictateur Franco, puisque tant que la violence de l'état jouit d'une immunité complète, la désobéissance non violente est rendue impossible. Depuis les années 70 jusqu'à présent, des mouvements sociaux ayant accumulés d'important succés comme l'insoumission au service militaire et les mouvements de squatteurs se basent sur cette prémisse de désobéissance.
L'expropriation bancaire à besoin de la clandestinité alors que la désobéissance civile est une action publique qui base sa force sur un appui social massif et sur la légitimité de ses actions. Enric nous encourage à reproduire son action qui réunit les deux traditions : l'action directe, menée secrètement pour permettre son succès, et la désobéissance civile qui passe par la confession et la défense publique de l'action, questionnant en profondeur la légitimité morale de la banque.
Que cette stratégie reste un cas isolé ou qu'elle soit l'inspiration de nouvelles formes d'action, soit au grand jour, soit cachées, cela dépend de nous. C'est nous, chacune des personnes qui voulons changer les choses qui avons maintenant l'initiative.
Appel à l'action Cette action est surtout un appel pour que chacun s'interroge sur ce qu'il peut et ce qu'il veut faire pour changer les choses parmi ce qu'il est possible et même ce qui pourrait paraître impossible…
« Si j'ai mené à bien cette insoumission financière, en risquant ma liberté pour démontrer que le système économique est plus vulnérable qu'il n'apparait et pour obtenir cette quantité d'argent pour la construction d'alternatives, alors beaucoup d'autres personnes peuvent aussi réaliser une action si elles croient en elles-mêmes, si elles savent se libérer des fausses peurs dans lesquelles on nous éduque avec préméditation et si elles pensent fermement que seulement depuis en bas, nous pouvons changer l'état des choses.
En prenant comme exemple le style d'action que j'ai mené à bien, chacun peut-être, selon son contexte personnel et économique, se rendra compte qu'il y a des choses qui sont à sa portée. Les locataires, qui souffrent de l'augmentation des loyers vous pouvez vous rassembler pour entamer une grève de loyers comme celle des années 1930 et 1931 en Espagne ; on dirait qu'il y a déjà des gens qui y pensent…
Si vous payez un prêt immobilier depuis quelques années et il vous reste beaucoup d'années de travail à un poste de travail que vous n'aimez pas, peut-être pourriez-vous cesser de payer ce prêt et squatter votre propre maison? Si vous faites ça seul peut-être aurez-vous un problème (bien que pas bien plus grand que celui que vous avez déjà et en outre vous pourrez enfin faire ce que vous aimez et ce qui est cohérent avec vos idées et vocations) et si beaucoup de gens sont organisés, ce sera la banque qui aura un problème…
Si vous êtes une personne militante et que vous voulez dynamiser des mouvements sociaux, vous savez maintenant que vous avez l'option de demander des prêts et de ne pas les payer pour ainsi financer des luttes, en même temps que vous dressez des obstacles au système financier. Il y a des façons de le faire sans être accusé pénalement, il s'agirait de le faire à une échelle plus petite que la mienne et de ne pas le rendre public. Je peux vous conseiller...
Si vous êtes déjà en route de devoir vivre sans compte bancaire parce que vous avez reçu une forte 'amende (ça abonde tellement actuellement) que vous ne voulez pas payer, pourquoi ne pas exproprier de l'argent à la banque avant qu'arrive le moment de cesser d'avoir des comptes courants ?
Certes, par ces diverses actes et d'autres qui peuvent vous être arrivés vous resterez insolvables toute votre vie (ou tant que survit ce système financier en crise…), de sorte qu'il est recommandable que vous le conceviez accompagné d'un plan personnel pour vivre d'une autre manière, sans comptes courants ni propriétés.
De toutes façons, si vous ne pouvez ou ne voulez pas mener à bien aucune des actions précédentes, il y a deux choses plus simples que tout le monde peut et devrait faire le plus rapidement possible : ne demander aucun crédit et retirer l'argent de la banque.
En conservant des prêts, des cartes de crédit et des comptes courants, nous sommes complices des banques qui sont le coeur d'un système capitaliste qui engendre la destruction de la planète, la pauvreté et l'esclavage de nos vies. Retirer l'argent de la banque est une chose que toute personne peut faire en s'organisant un peu pour gérer ses paiements et encaissements d'une autre façon.
Et si cet appel arrive tard parce que tu n'as pas pu payer des dettes et que tu es déjà insolvable… pourquoi ne te mets-tu pas en contact avec nous pour monter le syndicat des insolvables ? Il y a davantage de personnes inscrites dans les listes d'insolvables que dans celles du chômage… et vivre sans compte courant est un art qu'il vaudrait la peine partager ! »

Dorénavant Depuis le 17 septembre 2008, Enric continue son oeuvre d'activisme depuis l'exil pour éviter de possibles représailles, et sa désobéissance a suscité beaucoup de réactions. Le public a répondu avec enthousiasme à son action, en remplissant les forums et les courriels de Crisi avec des messages de félicitations, offrant son aide, et beaucoup d'idées pour des actions et des campagnes collectives de boycott du système bancaire.
Pour leur part, seulement 4 organismes financiers l'ont dénoncé, et le juge a choisi de classer le dossier provisoirement. Les media de communication qui avaient relayés malgré eux la publication de Crisi, n'ont pas par contre informé sur les suites judiciaires, et tout paraît indiquer que la stratégie suivie est désormais de faire silence sur l'action d'Enric Duran.
Depuis le collectif Crisi nous préparons une grève générale des utilisateurs de la banque, de durée indéfinie! Elle ne terminera pas tant que ne seront pas annulées les dettes des personnes qui vivent des revenus du travail et que soit aboli le système financier international actuel, pour reconstruire des monnaies sur des règles justes, qui servent à couvrir les nécessités des personnes et non celles des spéculateurs.
Nous allons aussi combattre le silence médiatique par une autre publication massive pour le 17 mars 2009, exactement 6 mois après « Crisi », date pour laquelle Enric pourrait revenir d'exil. S'ils veulent l'oubli, nous, nous allons leur rappeler, et accélérer l'inévitable effondrement du système spéculatif pour construire une autre société.

Enric Duran a été arrêté le 17 mars 2009 a l'Université de Barcelone, le jour de la publication à 350000 examplaires de journal "Podem!", "Nous pouvons!". Il fut maintenu en prison préventive pour risque de fuite à l'étranger, 2 mois plus tard il fut libéré sous caution en attendant son procés.

Pour davantage d'information, consulter www.17-s.info/en . Des traducteurs sont recherchés pour traduire ces pages en français (passer par « contact »).
Voir aussi les documentaires sur Lucio, Quico Sabate, ou «l'argent dette»: www.dailymotion.com/video/x75e0k_largent-dette-de-paul-grignon-fr-in_news
Voir aussi: http://forum.decroissance.info/viewtopic.php?t=7337
Back to top
View user's profile Send private message
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Barcelone/Catalogne All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  
You cannot post new topics in this forum
You cannot reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot vote in polls in this forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group