forum.decroissance.info » Forum Index forum.decroissance.info »
Lieu d'échanges autour de la décroissance
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Contre la campagne d'acceptabilité des nanotechnologies...
Goto page 1, 2  Next
 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Science - technique - energie - ressources
View previous topic :: View next topic  
Author Message
Guest






PostPosted: 25 Sep 2009 21:47    Post subject: Contre la campagne d'acceptabilité des nanotechnologies... Reply with quote

Communiqué - Ouverture du site du débat public sur les nanotechnologies


Pièces et Main d’œuvre, "site de bricolage pour la construction d’un esprit critique à Grenoble", ouvre ce lundi 21 septembre 2009 un nouveau site : "Aujourd’hui le nanomonde, le site du débat public sur les nanotechnologies" : www.nanomonde.org

Contre la campagne d’acceptabilité des nanotechnologies lancée par le gouvernement

Sur les conseils de Jean Therme, patron du Commissariat à l’énergie atomique de Grenoble et inventeur de Minatec, "premier pôle européen de nanotechnologies" inauguré à Grenoble en 2006, Nicolas Sarkozy investit dans les nécrotechnologies. Le plan Nano-Innov prévoit 70 M€ dès 2009, et la construction de nouveaux "Minatec", à Saclay et Toulouse. Les ministres Lagarde et Pécresse demandent au CEA de faire de la microélectronique et des nanotechnologies une priorité de son prochain contrat d’objectifs, de 2010 à 2013.

De Coppé, député UMP, à Devedjian, ministre de "la Relance", pas un des bons soldats de l’économie n’omet de citer les nanotechnologies dans ses discours sur la "reprise", la "compétitivité", la "croissance", rejoignant les socialistes du techno-gratin dauphinois dans la fuite en avant technologique.

Rien de surprenant. Les nanotechnologies sont la prochaine révolution industrielle, après l’informatique, et la France ne négligerait pas un marché potentiel de mille milliards de dollars en 2015.

Seul détail à régler : le risque d’opinion, au cas où celle-ci, après les OGM, entendrait les critiques de ceux qui, à Grenoble, enquêtent sur les nanotechnologies depuis huit ans pour en dénoncer les malfaisances. L’opinion, il y a des experts pour ça. La Commission nationale du débat public a été chargée par huit ministres d’organiser une tournée "participative" - 17 réunions publiques en France entre octobre 2009 et février 2010 – afin d’épuiser les opposants dans de stériles échanges, dont les conclusions décoreront sans doute les futurs budgets de Nano-Innov. Loin de servir un quelconque débat démocratique sur l’opportunité sociale et politique d’investir dans les nanotechnologies, cette campagne vise à leur acceptabilité par la population. "Faire participer, c’est faire accepter", disent les experts en acceptabilité de France Telecom.

Proclamons notre opposition à la tyrannie technologique

La seule attitude décente face à cette mascarade est le boycott total de ces pseudo-débats et la critique publique de la tyrannie technologique. Nous refusons de jouer le jeu, parce que nous refusons le nanomonde que ces divertissements citoyens sont censés rendre acceptable. Les soumis de la tyrannie technologique, les résignés de la survie artificielle dans le monde-machine, ne pourront pas dire que nous avons acquiescé avec eux.

Nous avons mis en ligne toutes les informations. Renseignez-vous, faites circuler dans vos groupes et associations : opposants à la société industrielle, à la biométrie, à la vidéosurveillance, anti-nucléaires, anti-OGM, anti-militaristes, anti-nécrotechnologies et autres luddites. Organisez des réunions.

Vous trouverez sur le site "Aujourd’hui le nanomonde" :
- Les ressources pour découvrir les nanotechnologies et le nanomonde ;
- Des informations et des révélations sur la campagne d’acceptabilité lancée par le gouvernement via la Commission nationale du débat public ;
- L’actualité de la contestation des nécrotechnologies ;
- Un agenda des débats et actions contre la tyrannie technologique ;
- Des outils pour organiser vos propres événements.
Back to top
Jean Therme
Guest





PostPosted: 14 Oct 2009 10:15    Post subject: Reply with quote

Voici un tract distribué et collés à Grenoble depuis quelques jours :





Et voici une affiche qui va bientôt recouvrir tous les murs de Grenoble :



N'hésitez pas à les diffuser par chez vous! (On les retrouve normalement sur le site www.nanomonde.org)
Back to top
bug-in



Joined: 13 Mar 2003
Posts: 4057
Location: prox. Montpellier

PostPosted: 14 Oct 2009 14:52    Post subject: Reply with quote

Pas mal tout ça Sourire Bien illustrée, et claire.
_________________
Pour des communautés libertaires écocentrique et affinitaire

Participer a libérer et cultiver les conditions locales et pérennes d’existences et d’autodéterminations des vivants, sans domination.
Back to top
View user's profile Send private message
Fabinoo



Joined: 16 Aug 2005
Posts: 779
Location: Hte Corse

PostPosted: 14 Oct 2009 16:28    Post subject: Reply with quote

Du bon travail, ils me plaisent, ces tracts.
Back to top
View user's profile Send private message
Kristo



Joined: 17 Dec 2003
Posts: 1751

PostPosted: 15 Oct 2009 0:56    Post subject: Reply with quote

Oui, un article dans le Canard du 30 septembre "Un débat nanoparticipatif", page 5, en parle : l'état lance un débat "participatif", organisé par la CNDP, Commission nationale du débat public, dans 17 villes de France d'octobre à février.

Au lieu d'être démocratique, ce sera "la voie de son maitre". L'état a déjà lancé Minatec à Grenoble, l'un des 4 plus grands poles mondiaux nanos, et Sarko a balancé 70 millions pour 2009 pour le plan "nano-innov".

Le calendrier des débats est ici : http://www.nanomonde.org/Le-calendrier-des-debats-de-la

C'est bien de manifester et de distribuer des tracts à ce sujet, devant tous les lieux de ces débats bidons... mais on peut aussi s'y inviter pour y porter la contradiction !
Back to top
View user's profile Send private message
Deun



Joined: 14 Mar 2005
Posts: 1536
Location: Colombes(92)

PostPosted: 15 Oct 2009 11:19    Post subject: Reply with quote

A lire cet excellent article tiré de la revue Z :
http://www.nanomonde.org/IMG/pdf/Acceptabilite_Z.pdf
_________________
SDE dec.info socio. des épreuves
Back to top
View user's profile Send private message
Guest






PostPosted: 16 Oct 2009 16:51    Post subject: Reply with quote

Trouvé sur nanomonde.org, le site du débat public sur les nanos

Quote:
Strasbourg : perturbation de la première réunion de la CNDP le 15 octobre

vendredi 16 octobre 2009, par Des opposants strasbourgeois

Compte-rendu d’une petite intervention surprise à la grande soirée d’ouverture du Débat national sur les nanotechnologies à Strasbourg, le 15 octobre 2009.

Une fois les encravatés (mais néanmoins charmants) installés sur leurs places réservées des premiers rangs, trois énergumènes décidés mais néanmoins sympathiques se sont permis de monter sur la belle scène bien agencée pour y faire un discours non prévu initialement. Nous en avons profité pour agrémenter la scène avec une belle banderole : « Débat pipeau, nanos imposées ».

Les encravatés du premier rang baissaient la tête, sans doute honteux d’être mis en présence de tels individus si rétrogrades et imperméables aux merveilleux progrès que vont nous apporter les nanotechnologies.

Les 150 à 200 personnes présentes ont été très attentives, les nombreuses caméras high-tech aussi, j’ai même eu droit à un micro gentiment tendu, ce qui m’a permis d’épargner ma voix. Un geste magnanime qui a permis une fois de plus de démontrer l’ouverture et le sens du débat et de la démocratie des charmants organisateurs.

Cerise inattendue sur le gâteau, une bonne moitié de la salle a applaudi à la fin de notre intervention.

A notre départ, les charmants organisateurs étaient très curieux de savoir qui nous étions, et la réponse de « citoyens inquiets » ne semblait pas leur convenir. Devant l’insistance de la charmante dame chargée du compte-rendu officiel, nous lui avons remis le texte de notre intervention et nous sommes présentés comme sympathisants de PMO. C’est bizarre, il y avait plusieurs charmants organisateurs, qui n’avaient pas perdu leur cravate, et qui n’avaient que ces trois lettres à la bouche : « PMO, PMO, PMO ? Mais dites-le, c’est pour le compte-rendu... ». Il semble bien que ce qui les inquiète le plus, ce soit de ne pas pouvoir mettre d’étiquettes sur les énergumènes... La prochaine fois, nous resterons donc sans doute de « simples citoyens inquiets », histoire de provoquer quelques nuits blanches.

Le charmant journaliste des Dernières Nouvelles d’Alsace, notre quotidien régional, ne semblait pas connaître ce sigle, lui. Il a quand même eu droit au texte de notre intervention, preuve de notre ouverture et de notre sens du débat et de la démocratie.

Bref, vous l’aurez compris, ce fut une charmante soirée.
Back to top
Toulouse!
Guest





PostPosted: 22 Oct 2009 20:09    Post subject: Reply with quote

Aprés Strasbourg, c'est au tour de Toulouse de perturber le pseudo débat de la CNDP.

Cool

Publié sur www.nanomonde.org :

Nous avons reçu deux témoignages de la réunion de la CNDP à Toulouse le 20 octobre. Nous en espérons d’autres.

Où l’on voit que, contrairement à ce qu’il prétend, le président de la Commission Nanos, Bergougnoux, est tout sauf neutre vis-à-vis des nanotechnologies.

D’après des sources sûres, la soirée toulousaine a tourné à la confusion des organisateurs, débordés par les prises de parole intempestives, lectures de déclarations dénonçant le pseudo-débat, distributions de tracts et jets de substances malodorantes.


Premier témoignage

Mardi 20 octobre, se tenait à Toulouse la deuxième réunion publique organisée par la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) pour faire avaler la pilule sur les nanotechnologies. Ce débat est un faux nez démocratique vu que les décisions concernant les nano sont déjà prises depuis longtemps et que leur application industrielle est déjà bien en place. Des indiduEs sont venues expliquer pourquoi il-elles,ne participent pas à cette mascarade pompeuse et pleine de fastes (clip de présentation, matériel de propagande sur papier glacé, hôtesses, champagne et petits fours), en prenant la parole avant le début de leur petite sauterie. Une partie de la salle rapidement convaincue par la puanteur ammoniaquée de cette cérémonie a dû se résoudre à prendre l’air sous l’oeil irrité des RG et la BAC venus pour encadrer cette nanosoirée.

Cette tournée n’est pas finie, nous passons le relais aux autres villes.

Deuxième témoignage (extraits)

Nous arrivons, moi et mon amie devant la médiathèque pour le débat public. Une équipe qui filme vient me solliciter pour répondre à des questions. Ils travaillent pour le site du débat-public et me proposent de m’exprimer. J’accepte, mais je leur dis que ce ne sera certainement pas publié. L’équipe était plutôt intègre et m’a laissé dire ce que je pensais : En gros, ce que vous dites (NDR : Pièces et Main d’oeuvre), et j’en rajoute une couche sur le président de la commission car une entreprise dont il a aussi été président (EDF) est bien au courant du lobby anti-démocratique via la table ronde des industriels européens (ERT). Il ne sera donc pas en mesure de nous donner une leçon de démocratie ce soir. J’explique le caractère adémocratique du débat (tenants et aboutissants) et les conditions d’organisation (via l’entreprise de veille de l’opinion publique). J’explique que bien que j’appelle au boycott, j’ai envie de voir, pas nécessairement de participer, on verra le moment venu. L’équipe me dit que je suis bien informé et m’assure que l’entretien sera certainement publié. Ils me suivent ensuite lors de l’entrée dans le lieu.

Le débat commence, et je rentre dans le couloir, 3 filles distribuent vos tracts (NDR : ceux de www.nanomonde.org). Je leur demande si elles comptent intervenir, elles me disent que non (...) Je rentre dans la salle, m’assois et attends le début.

(Une personne) intervient et lit un texte très intelligent et argumenté. Elle se fait applaudir puis huer par les technarques. C’est alors qu’arrivent les 3 filles qui distribuaient vos tracts pour une intervention. (...) Elles sont aussi applaudies mais elles n’expliquent aucunement le contexte anti-démocratique du débat, elles ne font que lui reprocher des choses sans parler des faits.

(Interruption de séance, la salle est évacuée pour cause de jets de substances malodorantes dans la salle).

(...)

La conférence reprend. Grand film Orwellien de présentation des nanos, avec ministre à l’appui qui explique clairement que tout est déjà décidé et fait. Cela ne semble pas choquer amplement la salle. Puis intervention du président, critique des intervenants improvisés qui "refusent la démocratie" selon celui-ci (argument digne d’un Finkielkraut ou d’un Attali). On rentre dans le vif du sujet : intervenants du CNRS, Sanofi, Pierre Roche, Ecoles et Publications scientifiques et enfin d’une membre des Amis de la Terre Toulouse.

Blabla habituel autour des bénéfices pour la médecine (c’était le sujet numéro 1 de la soirée), on parle des nanotubes, des dangers, mais on ne propose rien. On discrédite les anti. Ce sont des gens qui sont dans la doctrine ! A plusieurs reprises une personne du fond accompagnée de quelques amis reprend les intervenants intelligemment ; bien qu’il gène la salle, beaucoup l’applaudissent et moi en premier.. Intervention de Rose Frayssinet, des Amis de la Terre (...). Intervention méfiante et pas trop confiante mais les faits sont là : elle parle du mensonge autour des nanotubes, parle de l’amiante et dit la vérité sur le sujet. Elle parle un peu du transhumanisme et se désolidarise du débat en le critiquant ( Pour elle, tout est aussi déjà fait et accepté, elle participe mais se pose en contre-pouvoir). Elle parle insidieusement de AZF pour point de comparaison, qui localement a fait des dégats et elle semble en avoir souffert, la salle est touchée, le message est passé, c’est le principal.

Ouverture des débats, je prends la parole en premier, le micro est si près.. Je vais directement aux faits, je vais retranscrire au mieux les évènements.

Moi : J’ai deux questions , mais avant je souhaite féliciter madame Frayssinet et la rejoins sur beaucoup de points. Pour le transhumanisme j’explique que c’est une idéologie irresponsable et dégénérée qui chapeaute les lobbies des nanos et la félicite d’en avoir parlé tout en encourageant chacun à chercher davantage sur le sujet.

1° question : Pourquoi dites vous que les nanotubes ne sont pas si "dangereux" (en m’adressant au mec du CNRS) alors qu’aucune assurance n’accepte d’en assurer la fabrication ? Ne vaudrait-il pas mieux d’ARRETER leur fabrication ? (applaudissement d’une petite partie de la salle)

2° question : Mr le président, vous affirmez que ce débat est démocratique et indépendant, c’est faux , pourquoi mentez vous ? (et j’explique en quoi cela est faux comme vous le faites également sur le site nanomonde) (applaudissement d’une grande partie de la salle)

Le mec du CNRS : Les assurances ne sont pas en mesure d’avoir des études fiables donc elles n’assurent pas.

Moi : Faux il y a des études fiables et on compare le danger à celui de l’amiante.

Rose Frayssinet dit que c’est vrai et me soutient

Le président intervient et décide de répondre à la place du mec du CNRS : Ces études ne sont pas sérieuses (c’est ce que je comprends) et des experts ici étudient ça et en parleront plus tard.

Moi : Vous n’avez pas répondu à ma question, y-a-t-il une assurance ?

Le président : NON

Moi : Pourquoi ?

Le président : Parce qu’il n’y a pas d’études fiables...

Moi : Vous mentez, cela va dans le sens du caractère antidémocratique du débat.. (applaudissements de la salle)

Le président (s’énervant) : cela fait 10 ans que blablabla (je me rappelle plus ce qu’il a dit) pour en venir à " ce n’est pas une entreprise de veille de l’opinion qui organise ce débat".

Moi : Je n’ai jamais dit ça, j’ai dit que vous faites appel à eux, c’est d’ailleurs la même que celle du scandale de la veille d’opinion des salariés de l’éducation nationale en 2008

Le président : Oui, mais c’est nous qui organisons pas eux.. (toujours très énervé et haussant le ton)

Moi (calme et déterminé) : Oui mais vous leur confiez cette mission pour pouvoir récupérer des informations sur l’opinion des gens sur les questions des nanos.

Le président : C’est faux ! (encore + énervé et vexé) , c’est nous qui donnons les directives, c’est nous qui organisons !

Moi : Oui, mais vous ne pouvez pas dire que c’est démocratique si le but avoué est de scruter l’avis des gens sans leur donner de pouvoir décisionnel, de plus vous ne répondez que par de la rhétorique et non sur les faits...

La salle applaudit.

Le mec de Pierre Roche reprend le micro voulant répondre : Vous prenez l’exemple des nanotubes, et de la médecine qui représente seulement 3% des applications pour généraliser aux nanos.

Moi : J’ai des tas d’exemples, si vous voulez je peux en parler aussi longtemps que vous.

On me reprend le micro,me faisant comprendre que mon temps de démocratie est écoulé, le mec de Pierre Roche fait un monologue de rhétorique me discréditant, les technarques applaudissent.

Je quitte la salle, en disant un dernier "elle est belle votre démocratie".

Voilà, j’espère vous avoir au mieux retranscrit le débat, du moins ce que j’en ai vu. Les gens ne semblaient pas dupes c’est un bon point. Quant à mon passage sur le site du débat public en vidéo, je n’y crois guère.
Back to top
Clermont Ferrand
Guest





PostPosted: 13 Nov 2009 11:42    Post subject: Reply with quote

clermont ferrand : sabotage de la réunion de la cndp nanos

Mardi 10 Novembre à Clermont Ferrand avait lieu la 5eme réunion de la campagne d’acceptabilité des nanos organisée par la Commission Nationale du Débat Public (CNDP). 200 personnes au maximum dans la salle. Visiblement beaucoup d’invités institutionnels, scientifiques et industriels. La CNDP avait été remarquablement discrète dans l’annonce de cette réunion. Ni affiches, ni tracts, ni articles dans la presse locale du jour. Le débat avait lieu dans un amphithéatre de la faculté de lettres et de sciences humaines.

Dès l’ouverture de la réunion, des tracts anti-nanos ont été distribués à l’intérieur de la salle. L’allocution d’ouverture de Bergougnoux, président de la CNDP nano a été immédiatement interrompue par une personne qui, micro en main, s’est livré à une parodie d’allocution de bienvenue, façon "Yes Men". Habillée chic (tailleur d’agence de com’ parisienne). Elle a déclaré à peu prés que toutes les opinions pourraient s’exprimer ici librement : aucune importance, aucune conséquences. L’essentiel étant que les décideurs connaissent les arguments des opposants pour pouvoir mieux y répondre. Applaudissements. Elle a exhibé une liste dont le public n’a pas connaissance, de 147 questions préparées par la CNDP, et auxquelles celle-ci s’attend à devoir répondre. Blêmissement du président de la CNDP. Vif intérêt de la salle. Tandis que Bergougnoux tentait vainement de reprendre le débat en main, des questions fusaient déja de la salle pour en savoir plus sur cette liste et pour contester ce faux débat. Pendant plus d’une demi heure, la confusion la plus totale a régné, avec des échanges d’arguments au sein même du public, tandis que le président restait impuissant. Nombre de personnes ont insisté pour que le débat reste dans la salle, et ne soit pas confisqué par les experts de la tribune. Il faut noter que la majorité du public souhaitait se soumettre à l’autorité de l’expertise.

Par la suite, les organisateurs ont tenté de reprendre la parole, constamment harcelés, interrompus, contredits, par un feu roulant d’intervention de contestataires. Le débat a des limites. Le greffier de la soirée a suggéré à Bergougnoux : "Ce serait le moment de les sortir". Sans effet.

A 22 heures, aprés 2h30 de violents échanges, seuls deux des intervenants de la tribune avaient pu s’exprimer. Le représentant de Michelin (vous savez, les pneus "verts") a été verbalement fusillé par les arguments écologiques, sanitaires et politiques des opposants. Le moment le plus poignant étant celui ou un étudiant a évoqué son père ouvrier chez Michelin, mort d’un cancer de l’amiante, et qui a expliqué qu’il valait mieux traiter les causes des cancers, plutôt que de croire les promesses de la nanomédecine.

Nombre d’interventions ont concerné les problèmes de surveillance, le domaine militaire, l’artificialisation du monde et des hommes, et le profit recherché par les industriels, débordant le thème imposé du débat (les pneus ! ).

Si on peut dire qu’à un moment donné ce faux débat a été subverti, et est devenu un débat authentique, force est de constater que la majorité des gens présents restaient concentrés sur les questions sanitaires et environnementales, encouragés par les organisateurs, qui savent bien que ces dernières sont les plus consensuelles.

Leur sabotage achevé, les opposants ont quitté la salle, suivi par les spectateurs les plus offusqués de la manipulation de la CNDP.

Des comptes-rendus plus détaillés suivront. Nous les attendons.

Prochain arrêt de la caravane publicitaire des nanos, Lille, le 17 Novembre. Infos et matériel sur www.nanomonde.org
Back to top
bug-in



Joined: 13 Mar 2003
Posts: 4057
Location: prox. Montpellier

PostPosted: 13 Nov 2009 17:00    Post subject: Reply with quote

Merci pour ce compte rendu !
Je rapelle qu'il ne faut pas se laisser désarmer par les experts pour des productions qui assaillent notre vie quotidienne et nous concerne tous. Les produits confectionné grace a l'ingenierie atomique sont déjà en vente, alors que les études sont en cours. La population est donc mis dans une situation d'exposition aux produits qui est pire que celle des cobayes qui eux sont confiné en laboratoire et dans des situations plus ou moins contrôlés.

P.S : La 1ère version d'une vidéo mal faite, dans une pièce obscure (par un gars qui bredouille et se répète) précisément pour éviter l'adulation des experts sur les nanoparticules n'aura donc servi a rien.

http://www.youtube.com/watch?v=cQ8ajzByAkg
_________________
Pour des communautés libertaires écocentrique et affinitaire

Participer a libérer et cultiver les conditions locales et pérennes d’existences et d’autodéterminations des vivants, sans domination.
Back to top
View user's profile Send private message
Grenoble
Guest





PostPosted: 20 Nov 2009 20:32    Post subject: Grenoble : aujourd'hui nous envahissons Minatec Reply with quote

Communiqué


Aujourd’hui, vendredi 20 novembre, à l’occasion de la fête de la science « spécial lycéens » à Minatec, nous prenons d’assaut le premier centre européen pour les micro et nanotechnologies. Armés de tracts, d’affiches et de banderoles, nous sommes venus avec la ferme intention d’investir couloirs et salles de classe, bureaux et labos, afin de réaffirmer notre refus du nanomonde et de la propagande qui l’accompagne..

No nano !


Nous ne voulons pas être contrôlés à tous les moments de notre vie. A Minatec, les chercheurs travaillent à rendre encore plus efficaces et invisibles les appareils de contrôle : caméras intelligentes, drones de surveillance, ou encore puces RFID. Ces puces minuscules contiennent des informations lisibles à distance et seront bientôt présentes dans tous les objets, voire sous notre peau.

Nous ne voulons pas de l’être humain amélioré que nous promettent les technologies convergentes (nanotechnologie, biotechnologies, neuroscience et informatique.)

Nous n’avons que faire de frigos, textiles ou maison intelligents, du dernier téléphone portable, ni de tous ces gadgets inutiles qui nous privent de notre autonomie. Nous ne voulons pas confier toute notre vie à des robots.

Enfin, nous ne croyons pas que l’on résoudra les désastres générés par deux siècles de capitalisme industriel, par de nouvelles innovations technologiques. Avant de vouloir dépolluer ou soigner les cancers à l’aide de nanoparticules, nous pensons qu’il faut d’abord attaquer les causes de ces problèmes : industries, pesticides, nucléaire...

L’acceptabilité : comment faire passer la pilule des nanos

Les nanos, posent donc de sérieux problèmes, qu’ils soient environnementaux, politiques, sociaux ou éthiques... Les chercheurs, industriels et politiciens le savent bien et ils craignent que malgré tous leurs efforts, les critiques et les craintes liées aux nanos ne gagnent l’opinion publique. C’est ce qu’ils appellent le « syndrome OGM » C’est pour éviter cela qu’interviennent les spécialistes de l’acceptabilité sociale.

L’acceptabilité se situe au croisement du marketing et de la propagande. Ce sont toutes les méthodes employées pour vous habituer aux nouvelles technologies, pour vous faire croire qu’elles sont indispensables (Mais comment faisait-on pour vivre il y a 10 ans sans téléphone portable ?!), pour les rendre « cool », pour vous rassurer et dissiper toutes vos craintes.... Autant de moyens déployés pour faire de vous de bons consommateurs d’innovations technologiques.

Et pour faire en sorte que vous ne vous posiez pas trop de questions :

Ces innovations répondent-elle à un vrai besoin ?

A qui profitent ces innovations ?

Nous a t-on demandé notre avis ?

Comment sont-elles produites, et à quel prix ?

Quelle place laissent-elles à notre autonomie et à nos libertés ?

Aujourd’hui, l’acceptabilité est une discipline en pleine expansion. Minatec par exemple, lui a consacré un laboratoire : IDEAs Lab. En partenariat avec des entreprises et des universités (Stendhal et Pierre Mendes France), il regroupe des chercheurs en sciences dures, et des chercheurs en lettres et sciences humaines (sociologues, psychologues, artistes.. ). L’acceptabilité, c’est aussi le rôle du Centre de Culture scientifique, Technique et Industriel (CCSTI). En ce moment même, cette institution lance les concours FUTU et SITU, adressés aux 18-25 ans, contribuant à rendre « fun » les nanotechnologies.

L’acceptabilité vous la vivez au quotidien : bornes biométriques installées dans des écoles, possibilité de payer son entrée dans certaines boites de nuit avec une puce sous cutanée, puçage électronique obligatoire des animaux, ou encore stands pro nanos à la fête de la science...

L’acceptabilité dans toute sa splendeur : le faux-débat public de la CNDP.

L’Etat a lancé en octobre une grande campagne d’acceptabilité des nanos. Jusqu’en février, 17 « débats » publics seront organisés par la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) dans les plus grandes villes de France. Ces « débats » qui interviennent après des décisions déjà prises (Minatec a été inauguré en 2006) ne sont là que pour vous faire accepter les nanotechnologies. Faire participer, c’est faire accepter, disent les experts en acceptabilité de France Telecom.

Partout en France des opposants dénoncent ce faux-débat, et expriment leur refus des nanotechnologies. A Strasbourg, Toulouse, Clermont Ferrand, les réunions ont été perturbées. A Lille, les opposants ont fait annuler le faux débat.

A Grenoble, ce sera le 1er décembre...




Récit


Invasion de Minatec

Aujourd’hui, vendredi 20 novembre, Minatec a ouvert ses portes pour accueillir des classes de lycéens à l’occasion de la fête de la science. Une quarantaine de personnes en ont profité pour s’introduire dans les locaux avec l’objectif de réaffirmer leur refus du nanomonde et la propagande qui l’accompagne.

Après nous être mélangés à des groupes de lycéens, nous avons commencé à distribuer des tracts et coller des affiches. Le tract est lu à certaines classes. Pendant ce temps une banderole « Fermez Minatec » était déployée sur le parvis, des tracts distribués aux passants et au personnel, et des affiches collées en ville.

Affolement chez les organisateurs de la fête de la science. Assez rapidement, les vigiles déboulent et s’emparent des personnes qui distribuent des tracts. Certaines personnes résistent et s’exclament : « on ne fait que de l’information, les lycéens ont le droit d’être informés de la société de contrôle qu’on prépare ici. » voire « Il n’y a pas de place pour la démocratie à Minatec. » Une personne s’accroche à une plante verte et se fait tirer par trois vigiles sous l’œil ébahi des lycéens.

Il leur faut une demi-heure pour trouver tout le monde. Les derniers sont évacués après une course poursuite dans les couloirs de Minatec.

Nous avons ensuite investi l’école d’ingénieurs Phelma, partie intégrante de Minatec. Distribution de tracts, collages d’affiches, perturbation de cours, devant le personnel blasé.

Retour sur le parvis. Une demi-heure passe avant qu’une alarme incendie se déclenche, faisant prendre une récréation forcée aux futurs ingénieurs. Les derniers tracts leur sont distribués. Contrairement aux lycéens, ils se montrent peu intéressés voire carrément rétifs.

Sur ce, nous quittons les lieux en chantonnant « Tout le bonheur du nanomonde. » We will be back.

Algunos antinanos


Tract et affiches à télécharger ici : http://www.nanomonde.org/Grenoble-aujourd-hui-nous
Back to top
bug-in



Joined: 13 Mar 2003
Posts: 4057
Location: prox. Montpellier

PostPosted: 24 Nov 2009 14:28    Post subject: Reply with quote

Le site de la propagande http://www.debatpublic-nano.org/
propose une retranscription des interventions faites a Clermont Ferrand.

http://www.debatpublic-nano.org/_script/ntsp-document-file_download.php?document_id=183&document_file_id=284
_________________
Pour des communautés libertaires écocentrique et affinitaire

Participer a libérer et cultiver les conditions locales et pérennes d’existences et d’autodéterminations des vivants, sans domination.
Back to top
View user's profile Send private message
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Science - technique - energie - ressources All times are GMT + 1 Hour
Goto page 1, 2  Next
Page 1 of 2

 
Jump to:  
You can post new topics in this forum
You can reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot vote in polls in this forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group