forum.decroissance.info » Forum Index forum.decroissance.info »
Lieu d'échanges autour de la décroissance
 
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

J'écris aux politiques
Goto page Previous  1, 2, 3  Next
 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Politique - Culture - Société
View previous topic :: View next topic  
Author Message
anonyme XXI



Joined: 18 Oct 2005
Posts: 1177
Location: Lyon

PostPosted: 17 Mar 2010 13:59    Post subject: Reply with quote

à la mairie du 3ème,
les corneilles.


bonjour,

depuis quelques semaines,
j'entends des cris d'oiseaux très désagréable, des croassements.

il me semble que les années précédentes, je n'entendais pas ce genre d'oiseaux.

ce ne sont pas des pies, ça ressemblerait plutot à des corneilles.

personnellement, je préfererais entendre un merle ou un rossignol !

quelle est votre analyse de la situation, tant est que vous en ayez une ?

xxi
Back to top
View user's profile Send private message
anonyme XXI



Joined: 18 Oct 2005
Posts: 1177
Location: Lyon

PostPosted: 18 Mar 2010 5:21    Post subject: Reply with quote

à Lionel Lassagne,
Nuisances sonores à la Guillotière
19/09/09


bonjour Monsieur,

J'habite au xxi Cours de la Liberté,
à quelques mètres de la place Gabriel Péri.

J'attire votre attention sur les nuisances sonores.

Les bruits de klaxon y sont incessants :
véhicules garés en double file, que ceux situés derrière essaient de "pousser de là",
premier de la file au feu rouge un peu lent à démarrer
qui se fait klaxonner par toute la file,
des gens qui s'arrêtent et klaxonnent pour faire signe à un piéton
qui monte dans le véhicule...
etc.

Il y a également les véhicules de nettoyage le matin,
avec leur bruit de ventilateur très puissant
et le bip-bip aiguë de la marche arrière, très pénible,

ET les incessantes sirènes de pompier, police, ambulances...
avec parfois des véhicules qui s'amusent à interrompre et à reprendre leur sirène sous forme de jeu musical pour ainsi dire !
Inutile de vous préciser que cela fait très mauvaise impression...

Pourriez-vous infléchir les comportements de vos concitoyens,
pour plus de civilité ?

merci.

xxi
Back to top
View user's profile Send private message
anonyme XXI



Joined: 18 Oct 2005
Posts: 1177
Location: Lyon

PostPosted: 23 May 2010 4:47    Post subject: Reply with quote

Réponses du quotidien à mes voeux exprimés plus haut :

- la "pissotière" du Clip a été interdite d'accès par de grandes grilles.
une des grilles peut s'ouvrir et permettre de garer une camionnette ou deux. cet emplacement situé sous une voute sert donc de parking sauvage !

Ah, quels créatifs au Grand Lyon !

- le revêtement goudronné à la va-vite a été remplacé par les pierres qui recouvrent l'ensemble de la place

- les flics passent dans le quartier avec une sirène atténuée : il doit y avoir deux positions : une forte pour être entendu de loin, et une atténuée pour ne pas casser les oreilles des gens dans une rue étroite telle que la Grande (comprendre vieille et longue) rue de la Guillotière.
Back to top
View user's profile Send private message
anonyme XXI



Joined: 18 Oct 2005
Posts: 1177
Location: Lyon

PostPosted: 23 May 2010 4:49    Post subject: Reply with quote

A Lionel Lassagne,
Projet du Musée des Confluences


Bonjour,

Je me permets de vous saisir à propos d'une autre question,
plus vaste que le marché sauvage de la Guillotière :
le musée des confluences,
et dans votre rôle de Conseiller au département du Rhône.

Michel Coté, Directeur du Musée depuis 11 ans,
vient de donner sa démission,
événement rare dans une telle fonction.

Ce qui devait être un projet culturel et scientifique
sur des contenus (les collections),
est devenu un gouffre financier sans fond
pour financer un projet architectural aberrant (un contenant).

La gestion du Conseil Général,
qui a en charge le projet du Musée des Confluences,
est calamiteuse.
Est-il compétent, outre sa légitimité administrative,
à mener de tels projets ?

Cette affaire semble peu médiatisée -
j'ai tout de même péché cet article du progrès
http://www.leprogres.fr/fr/region/le-rhone/rhone/article/3120321/undefined -
mais cela se sait,
et donne très mauvaise impression,
surtout à l'époque que nous traversons
qui serait plutot à la discrétion et l'économie raisonnée.

"on imagine que Côté s'est lassé d'un chantier qui peine à démarrer"
"peine" ? quel euphémisme !

Il semble que le département face preuve de toute-puissance,
de rêves de grandiosité,
d'absence d'expérience de la réalité (et de la castration adhoc),
d'incapacité à tenir une ligne de conduite unique
(guerre des chefs, guerre des services...).

Qui pilote encore dans ce cloaque ?

anonyme xxi
objecteur de croissance
http://www.les-oc.info/
membre du Conseil de Développement du Grand Lyon, collège citoyen volontaire.
http://www.grandlyon.com/Conseil-de-developpement.1381.0.html


Réponse de Lionel Lassagne
22 juin 2010

Bonjour,

En fait le Musée est une question délicate ... mais finalement assez simple.

Lorsque R Barre lance la reconquête du Confluent, le Conseil général voulait construire un nouveau musée des civilisations car le Musée Guilmet dans le 6ème devenait dangereux pour le public et une partie des salles devaient être fermées.

L’idée est alors née de bâtir un nouveau musée à la pointe du Confluent. C’était une opportunité pour le Conseil général car il allait pouvoir installer son musée à la plus belle adresse de Lyon !

Les élus ont alors décidé de financer un projet à la hauteur de la vente des actions par le Conseil général des actions de la CNR – ce musée ne devait rien couter au contribuable.

La suite de l’histoire vous la connaissez .. Mais la faute à qui ? A l’incompétence de l’architecte autrichien qui a dessiné un projet trop complexe, à l’incompétence des entreprises qui ont signé des marchés trop complexe pour elles ..... Ce n’est pas le rôle ni la responsabilité des élus de répondre à la place des entreprises aux appels d’offres. Je pense que ce Mussée reflète de manière générale l’état de no-qualité que l’on retrouve dans le BTP !

Bonne semaine
LL


Réponse à Lionel Lassagne
25 juin 2010

Bonjour Lionel,

Je vois avec plaisir que vous répondez toujours,
même avec un peu de délai.

Sans être expert en architecture et en BTP,
construire un musée entre deux cours d'eau,
sur un terrain qui ne doit pas être bien solide...
ça ne me parait pas la meilleure idée.
Et les oeuvres d'art n'aiment pas l'eau...

D'autre part, je n'ai pas suivi finement comment l'architecte a été sélectionné
mais quand on voit le batiment, un peu trop clinquant,
on se dit que Lyon souhaiterait se hisser au niveau de New York ou Sidney...
sans en avoir les moyens.

Et si ça se passe mal pour le musée,
que sera la suite ?
La réalisation des ponts ou passerelles ?
Des tours...
Le terrain est-il adapté ?
(un ancien marécage du temps des romains,
un bassin de plaisance au temps des nobles,
un dépotoire industriel au temps de la bourgeoisie inculte).

Chaque mois, des responsables politiques sélectionnent des architectes
et passent des marchés avec des entreprises du BTP...
ça n'est pas toujours sans difficulté (on se souvient du tunnel Bouygues de St Clair à l'échangeur A7),
mais justement il me semble que ça fait partie de leur responsabilité.
Ils doivent être suffisamment formés à la question pour évaluer la compétence des prestataires.
Eventuellement se faire aider par des cabinets de conseil (ça grouille de ce côté là).

Je me souviens d'il y a quelques années,
la mairie avait lancé un appel d'offre pour une oeuvre exposée à la confluence.
Mon ami Rudolf Wehrung, plasticien, les avait tourné en ridicule,
en publiant dans une revue lyonnaise
un projet de lampe de chevet géante :
c'était à peu près tout ce qu'on pouvait financer avec un budget dérisoire !

Mais tout cela est bien petit par rapport à un autre sujet très inquiétant :
le projet de stade de foot complétement mégalo de Monsieur Collomb,
dont on se demande s'il souhaite faire plaisir aux lyonnais
ou à son vieil ami Monsieur Aulas
(le bon vieux renvoi d'ascenseur entre le foot et la politique,
ça me dégoute) !

Quelques vacances me feront le plus grand bien !
:O)

A bientôt.
xxi


Réponse de Lionel Lassagne
29 juin 2010

Bonjour,
Pour le Musée, le projet est complexe et important mais lorsque l’on prend des bâtiments ancien comme la Préfecture, l’Hôtel de Ville, l’Hôtel Dieu, .. ce sont des bâtiments dont nous sommes fiers et qui étaient encore plus pharaonique que le Musée..
Il faut que chaque époque laisse sa trace architecturale et ce n’est pas anormal que l’on sache aujourd’hui construire là où hier c’était impossible.

Pour le stade, c’est une autre affaire ... car le problème n’est pas technique mais déontologique : peut-on fiancer des infrastructures pour un projet privé qui coutent aussi chers que le projet en question (300 millions d’euros) ? Lorsque M. Aulas revendra son « Ol Land », il ne le vendra pas 300 millions d’euros mais 600 !

Bonne semaine
LL



Réponse A Lionel Lassagne
15 février 2011

Bonjour Lionel,

J'ai pris des vacances,
deux semaines de repos sur les plages désertes de Bretagne (bretonante du Nord) en septembre.

Sans m'intéresser particulièrement au sujet du Musée des Confluences,
j'écoute ce que mes amis (artistes) en disent.

Le projet choisi par la Mairie (ou le département, je ne sais) est déjà ringuard !
Un autre projet, en partie enfoui, était beaucoup plus innovant,
et sans doute beaucoup moins complexe techniquement.

Il me semble que la Mairie de Lyon
(comme quasiment toutes les mairies de France avec leur bacs à fleurs en béton)
n'a pas de compétence en esthétique :
elle est incapable de faire le bon choix.

Il me semble également qu'elle poursuit un objectif "grandiose" au sens psychopathologique du terme.
Après la grandiosité vient... la dépression.

Michel Cotet est retourné au Canada, non pas parce qu'il avait considéré avoir bien travaillé,
mais parce qu'on ne lui a pas laissé mener le projet de départ :
un projet muséographique (et non architectural).

Tous les fournisseurs se sont désengagés,
considérant qu'ils étaient incapables de construire la voute en porte-à-faux.
Seul Lafarge s'est engagé : s'agit-il d'un marché faussé, un accord en dessous de table ?

A quoi sert ce porte-à-faux : à "faire moderne" ?
Ridicule.

Je vous donne l'avenir du projet dans ma boule de cristal :
la dichotomie récente du management va conduire le projet à sa perte.
Les collections seront largement occultées,
le musée étant incapable de les présenter correctement au public.
La voute se fissurera dans moins de 10 ans,
le bâtiment sera fermé au public pendant plusieurs années,
en litige.

La ville de Lyon sera la risée internationale dans le milieu muséographique.
Elle passera pour une petite ville de province qui enfle comme la grenouille.

Je vous rappelle un cuisant échec du passé :
la salle Maurice Ravel, qui héberge l'Orchestre National de Lyon :
une salle de concert qui a donné une gigantesque coquille St Jacques en béton,
et une salle aux qualités acoustiques déplorables !
(qu'il a fallu bricoler 20 ans plus tard, le résultat n'étant toujours pas probant).

Et en terme de muséographie,
comparez la chose ni faite ni à faire du tout récent Musée Gadagne
(absence complète de projet muséographique),
et enfin quelque chose d'intéressant, qui a de la saveur,
sur un sujet rebutant de prime abord :
le musée de la Chasse, à Paris.

Lyon, ville de beaufs aculturés,
Lyon, ville d'administrateur de biens,
Lyon, ville de commerçants aimables comme des chiens,
Lyon, ville bourgeoise de province, juste un peu plus grosse que Dijon,
et toujours en complexe d'infériorité vis-à-vis de Paris.

xxi


Last edited by anonyme XXI on 15 Feb 2011 0:08; edited 2 times in total
Back to top
View user's profile Send private message
anonyme XXI



Joined: 18 Oct 2005
Posts: 1177
Location: Lyon

PostPosted: 24 May 2010 14:06    Post subject: Reply with quote

Bonjour Martine Aubry,

Je suis né à Dunkerque, et je vis à Lyon depuis 20 ans,
ayant perdu au niveau ambiance
et gagné au niveau climat et paysages.

Je me rendrai prochainement dans le Nord pour retrouver mon fils qui fait ses études là-bas.
Jusque là, aucune raison de vous écrire !

Je cherche les horaires de train entre Tourcoing et Bruges.
Sur le site voyages-sncf : rien.
J'essaie entre Lille et Bruges, à différentes dates : toujours rien.
Pourtant la gare de Bruges (Belgique) est bien listée dans les destinations possibles.

J'essaie ensuite sur le site TER au slogan abruti faisant l'apologie du "bougisme" :
"pour être bien, bougeons mieux" :
idem, enfin pire :

* Départ : Commune de Tourcoing (59200) Arrivée : Commune de Bruges (33520)
Nous n'avons pu trouver de solution à votre demande

Ah, le site TER interprète Bruges comme un patelin français, sans me proposer la destination Belge, pourtant plus proche !
Pour rire, j'essaie une ville imaginaire BRUG, idem.

En allant consulter les fiches horaires, je trouve enfin des trains qui correspondent à Lille-Tourcoing-Bruges-Ostende.
http://www.ter-sncf.com/Images/Nord_Pas_De_Calais/Tridion/FH_Ligne1_hiver09_tcm26-18220.pdf

Mais en discutant avec mon fils, celui-ci m'explique que je n'ai pas tous les horaires.
La Sncf ne propose sur ses fiches que les trains les mieux remplis, les plus rentables semble-t-il.
D'autres trains existent mais semblent bien cachés, jusqu'à ce que je les découvre sur le site de la Deutsches Bahn !
http://www.bahn.de/i/view/FRA/fr/index.shtml

Site en français, quel luxe !

Questions :
1. Pourquoi est-il si difficille de se procurer les horaires réels sur les sites Sncf ?
2. La région Nord-Pas de calais n'a-t-elle aucun contrôle ou moyen de pression sur l'activité de la Sncf ?


Concernant la Sncf, société en passe de tourner société voyou :
- la Sncf a créé une société bidon, IDTGV, qui refourgue les horaires invendables 15h30 par exemple, et permet de voyager avec un chien, selon supplément bien-sûr.

- la Sncf a monté une JV avec IBM pour traiter l'essentiel de sa production informatique. IBM étant donneur d'ordre et prestataire ! Cette société de mafieux américains a trouvé la parade à la "concurrence libre et non faussée".

- on se souvient des grèves des informaticiens de mars et avril : forme nouvelle de lutte, où l'usager n'est plus "pris en otage", comme adorent le répéter la presse de droite. Tout devient gratuit. La grève frappe là où ça fait mal : au chiffre d'affaire.

Lorsqu'on confronte la propagande d'entreprise (publicité et communication interne) à la réalité, c'est pas très beau à voir.

xxi
Back to top
View user's profile Send private message
anonyme XXI



Joined: 18 Oct 2005
Posts: 1177
Location: Lyon

PostPosted: 26 May 2010 20:42    Post subject: Reply with quote

Réponse TER Nord Pas de Calais

De : ternordpasdecalais@sncf.fr [mailto:ternordpasdecalais@sncf.fr]
Envoyé : mardi 25 mai 2010 07:51
À : xxxxxxxxx
Objet : RE: Contact : les horaires TER [INTR:xxxxxxx]


Bonjour M xxi,

J'ai bien reçu votre mail et je vous remercie de votre visite sur notre site TER.

Veuillez cliquer sur ce lien pour accéder directement sur notre site Ter Nord Pas de Calais:
http://www.ter-sncf.com/Regions/nord_pas_de_calais/Fr/Default.aspx

Tous les horaires figurant sur les fiches horaires correspondent aux horaires de trains.

Cordialement.

Yamina
Télé conseillère TER
Nord Pas de Calais

---

Commentaire :
On peut se demander s'il ne s'agit pas d'une réponse automatique, fournie par un logiciel après analyse syntaxique de mon message.
Yamina existe-t-elle réellement ?
Back to top
View user's profile Send private message
anonyme XXI



Joined: 18 Oct 2005
Posts: 1177
Location: Lyon

PostPosted: 26 May 2010 20:47    Post subject: Reply with quote

Réponse à Sncf-Ter
Le 26 mai 2010.


Bonjour,

Si j'ai pris un peu de mon temps pour interpeller les politiques et la Sncf,
ce n'est pas pour obtenir ce genre de réponse un peu rapide de votre part.

D'abord, vous éludez le problème :
- les horaires présents sur la fiche horaire ne sont pas accessibles sur la page "horaire"
http://www.voyages-sncf.com/billet-train/horaires/accueil?hid=12UG .

Quote:
Rechercher un horaire de train

Nous n'avons trouvé aucune proposition de train correspondant à vos souhaits de date et heure d'aller. Veuillez sélectionner une autre date ou heure pour votre aller.

Aller Simple
Départ TOURCOING
Arrivée BRUGES (BELGIQUE)
Aller le 31/05/2010
à partir de 06 h

Type de trajet Trajet : Tous les trains



Sur le site TER,
comme je le précisais dans mon précédent mail,
c'est encore plus risible : "Bruges" est traduit par
Quote:
"Commune de Bruges (33520)" !



Ensuite, le travail de vérification que vous auriez du faire,
le voici.

Ci-dessous une copie d'écran de la fiche horaire.
http://www.ter-sncf.com/Images/Nord_Pas_De_Calais/Tridion/FH_Ligne1_hiver09_tcm26-18220.pdf

Quote:
Tourcoing - Bruges
07h17 - pas d'arrêt
08h20 - pas d'arrêt
pas d'arrêt - 10h27
etc.

Et une recherche sur le site de la Deutch Bahn.
http://www.bahn.de/i/view/FRA/fr/index.shtml
saisie des mêmes critères...

résultat :
Quote:
dép. 07:17 arr. 08:27
dép. 08:20 arr. 09:27
dép. 08:40 arr. 10:27
etc.

Ces trains ne figurent pas sur la fiche horaire TER.

Qui détient la vérité ?
La Sncf, la Deutche Bahn ?

Cordialement,
anonyme xxi
Back to top
View user's profile Send private message
Jeuf



Joined: 14 Nov 2004
Posts: 1506
Location: 63 et 75

PostPosted: 27 May 2010 9:06    Post subject: Reply with quote

Peut-être le logiciel a cherché un trajet de Tourcoing à Bruges, avec Bruges commune de la Gironde, près de Bordeaux (elle existe, je connais une personne qui vient de là bas)?
Comme il a trouvé l'existence de Bruges (dans le 33) mais pas de trajet correspondant, il a arreté là ses recherches, disant que le trajet n'existe pas,
sans penser qu'il existait un Bruges en Belgique et sans chercher.
(quel antrophomorphisme je prête aux ordinateurs...)
à vérifier, si on constate que le problème n'existe pas avec d'autres gare de belgique sans homonyme en France

A la conception de ce genre de logiciel, le fait qu'il existe des communes du même nom dans divers pays, n'a peut-être pas été prévu.

Après, il y a peut-être d'autres problèmes que tu as relevé, mais je n'ai pas tout saisi.


Enfin, je ne crois pas que les politiques reçoivent les message envoyé à ter sncf...
Back to top
View user's profile Send private message
anonyme XXI



Joined: 18 Oct 2005
Posts: 1177
Location: Lyon

PostPosted: 28 May 2010 9:08    Post subject: Reply with quote

Salut Jeuf,

Effectivement, Bruges dans le 33, c'est trop loin pour sillonner à travers la france en TER. Pour le site TER, la gare BRUGES Belge n'est tout simplement pas prévue sur la page itinéraire, alors qu'elle est située à une cinquantaine de kilomètre de Tourcoing !

mais pour le site voyages-sncf, il existe bien une destination "BRUGES (BELGIQUE)" et ça ne fonctionne pas mieux !

Et puis, ne t'inquiète pas, je ne suis pas complètement débile.
Le message a d'abord été envoyé à la Communauté urbaine de Lille,
qui transmettra si elle le juge utile, puis envoyé à la CeNeCeFe.

Pour info, de nombreux syndicalistes ont saisi les parlementaires sur le projet Ulysse (alliance de la honte entre Sncf et Ibm). Si tout va bien, cette affaire devrait être portée en justice d'ici peu.

xxi
Back to top
View user's profile Send private message
anonyme XXI



Joined: 18 Oct 2005
Posts: 1177
Location: Lyon

PostPosted: 09 Jul 2010 14:20    Post subject: Reply with quote

Pic de pollution et congestion automobile

L'information du Grand Lyon (08/07/2010) :
http://infotrafic.grandlyon.com/Actualite.37+M5d0aefa3c49.0.html

Quote:

Durée indéterminée

Une chaleur de plus en plus intense et un ensoleillement radieux, les conditions favorables à la formation de l'ozone sont à nouveau réunies. Les concentrations ont commencé à progresser mercredi et la tendance s'est nettement accentuée aujourd'hui. Le seuil d'information et de recommandations pour les personnes sensibles a été franchi ce jeudi 8 juillet sur plusieurs bassins d'air de la région. A signaler par ailleurs, un risque allergique fort sur la région, lié aux pollens de graminées. Les recommandations sanitaires figurant dans ce communiqué doivent être suivies attentivement.

Les taux d'ozone resteront élevés jusqu'en fin d'après-midi ce jeudi. Vendredi les conditions météorologiques resteront propices à la formation et à l'accumulation d'ozone. Par ailleurs, cette journée verra le trafic routier de transit s'intensifier, de sorte que les polluants à l'origine de l'ozone seront en hausse. Le seuil d'information pourrait par conséquent être à nouveau dépassé dans les 24 prochaines heures.

Secteurs concernés :
Villefranche-sur-Saône.
Zone des coteaux.
Agglomération de Lyon.
Bassin lyonnais.

En conséquence, il est vivement recommandé :

de limiter l'usage des véhicules automobiles et de tous autres engins à moteurs thermiques.

de privilégier, pour les trajets courts, les modes de déplacement non polluants (marche à pied et vélo) ;

de différer si possible les déplacements internes aux agglomérations pouvant l'être ;

de pratiquer si possible le co-voiturage dans les autres cas ou d'emprunter les réseaux de transport en commun.

de réduire sa vitesse de circulation de 20 km/heure hors agglomération.



Bonjour,

La situation devient à nouveau préoccupante, comme chaque été, et fait pressentir les conditions de la canicule de 2003 (une atmosphère ayant pris une couleur orange à l’horizon, et une forte odeur de vieux chewing-gum…) :
- une chaleur étouffante,
- un air qui pue dès le matin,
- des bouchons en plein centre ville, matin midi et soir,
- une autoroute A7 et un périphériques surchargés, les quais du Rhône bloqués, bloquant en cascades les artères transversales Ouest-Est...

La limitation de la vitesse, même si elle est totalement suivie, suffira-t-elle ? Nous savons d’avance que cette préconisation sera très partiellement suivie.

Les solutions que vous préconisez nous semblent insuffisantes.

Pourquoi ne mettez-vous pas en place des mesures plus contraignantes, incitatives ou répressives ?
Par exemple,
- interdire l’accès des véhicules de transit au tunnel de Fourvière (obliger à emprunter le contournement Est, en filtrant sur les plaques d’immatriculation),
- réduire ou interdire la circulation des véhicules les plus polluant (que devient la vignette « verte » ?),
- n’autoriser à la circulation dans le centre ville que les personnes ayant un besoin avéré de leur véhicule (artisans, commerçants),
- inciter les salariés venant de l’extérieur à se garer sur les parkings relais (offrir des Pass gratuits pour l’été).

Vous ne semblez pas remettre en cause l’usage de l’automobile en centre ville. Vous vous vantez d’avoir doublé la circulation à vélo : effectivement, elle est passée de 1 à 2%, c'est-à-dire une proportion dérisoire, et lamentable lorsqu’on la compare au 30% réalisé à Amsterdam.

Plusieurs petites rues du centre ville pourraient être fermées à la circulation automobile. Par exemple : rue Longue, rue Chavannes, rue Pleney, etc… Lyon n’est pas un parking à ciel ouvert. Depuis l’après guerre, vous avez laissé l’automobile progresser sans jamais réellement intervenir. Maintenant que vous avez construit des parkings souterrains, vous devez pouvoir argumenter pour réduire les places de parking en pleine ville. La pression des commerçants est-elle trop forte ?

J’ai participé à la pétition demandant des contre-sens cyclables, organisée par Pignon sur rue. Le Maire m’a répondu sur un beau papier à relief qu’il allait mettre en place une "charte" : une réponse à côté !

Qu’en est-il de cette charte ? Qu’en est-il des contre-sens cyclables ?

A Leiden, petite ville hollandaise, le centre ville est interdit à la circulation automobile. Il y règne un calme remarquable, tout juste perturbé par la voix des citoyens et quelques sonnettes de vélos. Certaines rues sont interdites selon des plages horaires. Et les amendes sont très persuasives.

Qu’attendez-vous pour suivre l’exemple Hollandais, en place depuis 30 ans ?

anonyme xxi
Membre du Conseil de Développement du Grand Lyon,
Collège Citoyen volontaire
Back to top
View user's profile Send private message
anonyme XXI



Joined: 18 Oct 2005
Posts: 1177
Location: Lyon

PostPosted: 06 Aug 2010 13:13    Post subject: Reply with quote

A Philippe Cochet, Député du Rhône, Maire de Caluire (UMP)
(par courrier papier, le 06/08/10)

Bonjour Monsieur Cochet,

J'ai à nouveau l'occasion de vous écrire, malheureusement pas pour vous témoigner de ma satisfaction dans la conduite des affaires de l'état, et mon bien-être en tant que citoyen et compositeur de musique contemporaine !

Le consensus républicain gauliste est mort avec les années '80. La représentation politique digne est devenue - Mitterand nous avait prévenu - une affaire de VRP incultes.

Que Jacques Chirac ait imposé à la France l'infamie du parc Disneyland, que des Mc Donald ornent fièrement les rond-points de nos villes provinciales, que la télé soit devenue tellement nauséabonde que même les lecteurs de Télé Z se rebiffent... passe encore.

Donnez au peuple du pain et des jeux...

Mais souhaitez-vous détruire ce qui fait l'essence de la France, le "nombril du monde" : son "exception culturelle" ? Que restera-t-il de notre pays, lorsqu'il sera dirigé par des managers bling-bling qui n'ont que faire de l'opéra, de la musique baroque, de l'art contemporain ?

Continuez à financer des rond-points, des sous-marins nucléaires... ou des voyages d'affaire gouvernementaux... Une seule de ces lignes budgétaires suffit à faire vivre une structure culturelle professionnelle pour plusieurs années.

J'ai reçu récemment un appel au secours du choeur de femmes Calliope, qui est en difficulté financière. La mairie de Caluire soutient depuis plusieurs années ce choeur de qualité exceptionnelle.

Soit vous continuez à soutenir Calliope et réussissez à convaincre d'autres partenaires, politiques ou privés, à soutenir financièrement cette structure, soit vous considérez qu'il est inutile de financer une forme d'art réservé à une élite. Dites le clairement, prenez position !

De mon côté, je ne verserai pas un centime. Je considère qu'il appartient à la société (financements publics et mécénat d'entreprise) d'entretenir des structures culturelles dignes de ce nom.

J'ai travaillé pendant plus de 6 mois à l'écriture d'une pièce pour Calliope, sans compter mes heures, et j'ai été rémunéré du même cachet qu'une chanteuse, soit environ 300 euros net.

La pièce "Louise Michel" a été interprétée avec brio au Palais Bondy en mars 2009, et a remporté de vifs applaudissements auprès d'un public plutôt bourgeois, dont on peut penser qu'il vous a en sa faveur.

La passion nous anime, l'excellence également, et l'argent a peu de valeur pour nous. Mais tout de même !

Je vous envoie le fantôme de Louise Michel pour qu'il hante vos nuits, tant que la situation ne sera pas restaurée.

xxi
Back to top
View user's profile Send private message
anonyme XXI



Joined: 18 Oct 2005
Posts: 1177
Location: Lyon

PostPosted: 10 Aug 2010 21:14    Post subject: Reply with quote

A Ludivine Piantoni, 2ème adjointe au Maire du 3ème arrondissement, en charge du développement durable


Bonjour,

Je réagis un peu tard à votre magasine "Vision n°3" de Mars/Avril 2009, que j'ai trouvé dans la permanence de Jean-Louis Touraine en mai dernier.

Je cite la page 4 :
Titre de la page : "Le 3ème proprement"

Quote:
Et demain
Il existe de nombreuses possibilités d'améliorer encore propreté et recyclage : non seulement en augmentant les moyens mis à la disposition des habitants (doublement par exemple de la collecte des déchets recyclables, soit 2 passages par semaine), mais encore en développant la pédagogie et l'information auprès de chacun.
Ce combat de la propreté et du développement durable, nous le gagnerons ensemble.


Le recyclage est en place à Lyon depuis une vingtaine d'année. Pourquoi au bout de vingt ans, il n'y a toujours qu'un passage par semaine ? Il semblerait logique également de réduire les bennes grises.

Pourquoi ne pas recycler les poubelles disposées sur la voie publique ? Au Japon, il n'y a que 4 poubelles sur un quai de train, des poubelles de tri : tous les voyageurs déposent leur cannettes, etc... en descendant du train !

Watzlawick a montré que la solution a un problème n'est pas forcément de "faire plus de la même chose". La solution ne consiste donc pas forcément à augmenter les moyens. Une autre solution, par exemple, c'est de réduire les déchets à la source ! Vaste programme, dans lequel la mairie du 3ème ne semble pas avoir beaucoup de prise, puisqu'il s'agit de contraindre les industriels et les distributeurs... Bon courage.

Le "combat" : ce terme métaphorique du champ sémantique militaire me semble mal choisi. Si nous nous battons contre nos déchets, nous nous battons contre nous-même. C'est un combat perdu d'avance.

Et puis enfin, c'est l'objet de mon message, vous n'évoquez pas la possibilité de composter les déchets organiques, qui représentent pourtant un tiers des poubelles ménagères.

Une expérience remarquable de compostage en pleine ville est menée depuis au moins un an par l'association "Les Compostiers" aux Jardins d'Amaranthes" : je vous remercie par avance de soutenir cette initiative.

Cordialement,
xxi
Back to top
View user's profile Send private message
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    forum.decroissance.info » Forum Index -> Politique - Culture - Société All times are GMT + 1 Hour
Goto page Previous  1, 2, 3  Next
Page 2 of 3

 
Jump to:  
You can post new topics in this forum
You can reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot vote in polls in this forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group